« Adieu petit ange », l’ado est mort d’un suçon que sa petite amie l’ait fait – Recettes en Famille

« Adieu petit ange », l’ado est mort d’un suçon que sa petite amie l’ait fait

by Emma

Tout au long de sa vie de jeunesse, Qui n’a pas découvert le suçon ? Ce dernier est aussi appelé sucette, une marque d’amour pas facile à cacher aux yeux de tous. Cette marque sur la peau est en réalité une ecchymose sur la peau, que la bouche de son amant y a déposée tendrement. On ne doit pas se leurrer, mais cette couleur remarquable est la résultante de l’éclatement de vaisseau sanguin sous la peau. Ainsi, cette rupture va engendrer le déversement du sang, qui entraine la couleur vivace. Par conséquent, le phénomène n’est pas sans danger, et peut entrainer plusieurs problèmes. Julio Macias Gonzalez a été l’un des jeunes qui a découvert trop tard les conséquences de la sucette.

 

Les suçons sont de véritables dangers vis-à-vis de la santé de celui ou celle qui la porte. En effet, ils peuvent engendrer de multiples conséquences comme : l’infarctus, le caillot sanguin, des problèmes vasculaires, ou des attaques vasculaires cérébrales. La mort du jeune Julio Macias Gonzalez, est une des conséquences très néfastes du suçon.

 

Un baisé mortel

L’histoire du jeune Julio Macias Gonzalez est très troublant, et à la fois émouvant. Il avait 17 ans, c’était un jeune mexicain. Comme toutes les jeunes de son âge, il avait une copine. Elle lui avait fait un suçon dans le cou, qui lui a couté sa vie. La sucette que sa petite amie lui avaitfaite s’est développée en AVC, qui est l’acronyme d’Accident Vasculaire Cérébral. Par la suite, c’est cet AVC qui s’est amplifié et qui lui a été fatal.

Le pire s’était produit lors d’un diner entre famille, chez le jeune garçon. Il a commencé à avoir des convulsions, et il s’est évanouie lors du soupé. La famille a tout de suite appelé une ambulance, mais malheureusement le jeune garçon était déjà mort.

Tout le monde était sidéré en voyant Julio s’effondre d’un coup, surtout ses parents qui n’ont pas pu contenir leurs larmes face à cette tragédie. C’est l’autopsie qui a après révélé que Julio a été tué à cause  du suçon sur son cou. Les médecins ont trouvé que le suçon a entrainé un caillot dans son sang. Ce dernier a migré vers sa tête pour arriver dans son cerveau, puis l’Accident Vasculaire Cérébral est survenu.

Dans leurs malheurs les parents de Julio ont accusé, sa copine de l’avoir tué. Par la suite, elle s’est enfuit de chez elle pour ne pas avoir de compte à rendre à personne.

La même histoire s’est reproduite au Nouvelle-Zélande, avec une femme de 44 ans qui n’avait plus l’usage de sa main gauche. Elle a été frappée par un AVC, et conduit d’urgence à l’hôpital.

Les médecins ont fait des enquêtes, et ils ont trouvé que cette dame avait aussi des traces de suçon dans son cou. Ainsi, il n’était pas difficile de savoir la cause de cet AVC soudain. De justesse, la femme a pu survivre à cet accident, car elle a reçu des anticoagulants à temps, mais, les conséquences de l’AVC s’est fait ressentir chez elle.

Pour conclure, la morale de ces histoires est de s’abstenir de déposer des suçons à votre amoureux, pour ne pas avoir de mauvaises surprises. Le mieux est de se contenter de faire des bisous ou encore des câlins, car la sucette est une cause de mort soudain.

 

Autres origines de l’AVC ?

L’AVC ou l’Accident Vasculaire Cérébral est associé à la coupure de l’apport en sang vers le cerveau, et par la suite les cellules nerveuses vont mourir. Néanmoins, on peut distinguer deux types d’AVC dont les causes sont variables.

  • La première, que l’on appel ischémique, correspond à presque la moitié des cas d’AVC. L’origine de celui-ci est la thrombose cérébrale qui est causé par l’apparition de plaque de lipide au niveau des parois de l’artère. Le phénomène à l’origine de cette première AVC est l’athérosclérose, c’est le durcissement des artères. Sur 1/3 des cas d’AVC, la plaque de sang vient toujours d’une autre partie du corps, pour finalement arriver aux artères du cerveau et c’est ce que l’on appel embolie cérébrale.
  • La deuxième, que l’on appelle AVC hémorragique. Pour ce type, l’accident vasculaire cérébral est causé par une hémorragie dans la région du cerveau. Cette fois ci, les origines sont encore multiples : rupture d’anévrisme, hypertension, mauvaise coagulation du sang sont autant de causes qui peuvent engendrer un AVC hémorragique.

 

Pour prévenir des AVC, il existe des causes probables dont on peut citer :

  • Pression artérielle très élevée
  • Problèmes cardiaques
  • Fibrillation atriale
  • Le tabagisme
  • Le diabète
  • Le surpoids
  • Un taux élevé de cholestérol
  • Le manque de sport
  • Le stress
  • Consommation trop élevée d’alcool.

Share to your social media accounts!

Send this to a friend