Adieu les brûlures d’estomac causées par l’Helicobacter pylori

Une maladie découle de « l’agent pathogène » qui en est la cause, notamment un parasite, bactérie, moisissure, virus. Chacun de ces facteurs est source de maladie selon son aspect. Les troubles d’estomac tels que l’ulcération ou de gastrite sont causés par l’Helicobacter pylori. En parlant de la population française, entre 15 à 30% des habitats en sont victimes.

C’est une bactérie prenant une forme spirale et ne fréquente que les Hommes sans en être conscient. Le Dr Michael Bismuth, médecin spécialiste en hépato-gastro-entérologie, a déployé que l’infection s’initie en général à l’âge d’enfance.

Les signes symptomatiques de l’Helicobacter pylori

En général, les contaminations bactériennes qui endommagent l’estomac et le duodénum sont dues à l’H pYlori. Dans la plupart des cas, cette affection est en parallèle avec une ulcération gastrique ou duodénal ou encore à la gastrite. Le Dr Michael Bismuth a ajouté que « sept ulcères de l’estomac sur 10 sont directement en lien avec l’infection à Helicobacter pylori et 9 ulcères duodénaux sur 10 ».

Dès fois, les effets sur l’organisme n’est pas repérable, mais il est important de savoir ses signe suivants :

  • Inflammation stomacale
  • Flatulence
  • Mauvaise haleine
  • Difficulté digestive
  • Perte d’appétit
  • Écœurement
  • Amincissement instinctivement.

Il existe quelques causes découlant de l’infection bactérienne de l’H pylori, tel que : se servir d’eau contaminée, une mode de vie insalubre, consommation d’aliments mal lavés, contact avec des excréments ou la salive d’une personne contaminée, d’après la Société canadienne du cancer.

Les mesures palliatives contre la bactérie H pylori

Cette bactérie est source de plusieurs affections, sachez que même en l’ayant sur le corps, cela n’est pas forcément corollaire à un risque sérieux.

La Société Nationale Française de Gastro-Entérologie ou SNFGE a formulé que la contamination à cause de l’H pylori engendre une gastrite, une brûlure qui est susceptible de causer un ulcère du duodénal ou stomacal avec une probabilité de 10%.

Ainsi, selon Bella Lindemann, praticienne attestée en diagnostic de la nutrition fonctionnelle et spécialiste en santé digestive, il est recommandé de consommer les nourritures qui combattent – même de façon partielle – la bactérie et apaisent les brûlures. Ces lésions ont pu être identifiées durant une recherche menée par les chercheurs scientifiques expérimentant les aliments avec des vertus anti-H pylori.

  1. Probiotique

Découlant de cette recherche, grâce à ses composants antibactériens au même titre que l’acide lactique, les probiotiques – présents dans le pain à levain ou encore dans le lait fermenté – éradiquent l’H pylori. Par ailleurs, ils contribuent à entraver l’assemblage des microbes.

Une recherche à part a prouvé que consommer cette substance éloigne des risques de l’inflammation stomacale.

  1. Thé vert

Lorsque le patient est sujet à une gastrite découlant de l’H pylori, les chercheurs scientifiques révèlent que le thé vert entrave l’assemblage des bactéries. Si la personne en consomme a préalablement à son apparition, ceci permet de limiter au mieux les mucus encombrant l’estomac.

  1. Jeunes brocolis

Avéré par une recherche scientifique, les bourgeons de brocolis sont opérants en parlant de lutter contre les signes de contamination causée par l’H pylori. Sa teneur en sulforaphane fait de ces végétaux in bon allié anti-inflammatoire, antioxydant, ce qui permet d’éviter l’oxydation des mucus dans l’estomac.

  1. Huile de poisson

Les testeurs en labo ont révélé que la matière grasse, notamment l’oméga 3 présente dans les poissons ont des vertus bactéricides qui luttent contre l’H pylori. Ce composant opère cependant,  de façon partielle.

Autres conseils

D’un côté, il existe des aliments favorables à l’élimination des microbes ; d’autre côté, il faut se priver de certaines nourritures, d’après la nutritionniste Bella Lindemann du fait qu’elles sont sources de brûlures stomacales :

  • Les aliments industriels, les boissons alcoolisées, les aliments sucrés et ceux composés de gluten
  • Les nourritures non cuits
  • Les repas abondants
  • Le café, les épices, les marinades ainsi que les boissons gazeuses.

Somme toute, le Dr Jean-Marc Canard, ex-président de la Société française d’endoscopie digestive à Paris, il est fortement recommandé de se laver les mains avec de l’eau propre et du savon de temps en temps, de ne pas s’approprier conjointement des même outils que ceux des individus atteints d’une pathologie gastrique.

Pour la suite, ouvrir la page suivante

Partagez dans vos réseaux sociaux!

Most Popular

To Top

Send this to a friend