Accouchement d’une future maman : le médecin semble anormal – Recettes en Famille

Accouchement d’une future maman : le médecin semble anormal

by Emma

Donner naissance à un petit être est l’une des expériences les plus marquantes qu’une future maman puisse vivre. Un moment si précieux qu’aucune future maman n’aimerait que l’irresponsabilité du corps médical ne viennent entraver. Pourtant, l’une d’entre elles, Alex Sims en a payé les frais. Elle constate le comportement étrange de son médecin alors qu’elle est tout juste sur le point de faire naître son enfant. Le KTNV Las Vegas et NBC26 relatent les faits.

Aucune mère ne devrait connaître une déception le jour de la naissance de son petit ange. Pourtant, Alex Sims témoigne avoir vécu cela ce jour même.

Le doute sur la prise en charge

Ce jour, le médecin qui aurait dû prendre en main Alex était en congé. Le docteur Franck, obstétricien et gynécologue de garde allait donc prendre sa place. Mais quelque chose n’était pas normal.

En présence du médecin remplaçant, un malaise a très vite été ressenti par la future mère. La jeune femme affirme avoir senti une odeur buccale d’alcool. Les dires du gynécologue sur une sortie au bar confirment ces doutes.

Sheere, la mère d’Alex, présente avec eux dans la pièce, aurait eu le réflexe de prendre son téléphone et de filmer la scène. Selon les médias, on peut clairement entendre sur la vidéo que le médecin parle d’une virée dans un bar peu fréquenté. Cette déclaration aurait été faite alors que la fille de Sheree était peut-être sur le point de subir une césarienne.

La discussion entre le médecin et l’infirmière se seraient poursuivi sur la variété des liqueurs.

Cal Potter, l’avocat qui représente Alex aurait dit « Il s’est avéré que le médecin était pieds nus, dans son short bermuda » mais également, « C’est une séquence d’événements très perturbante qui a eu lieu ».

L’inefficacité de l’anesthésie

Pendant le processus d’accouchement, Alex explique qu’elle aurait fait part au médecin des effets de moins en moins visible de la péridurale. Selon ses propos, le médecin aurait dit sans aucune gêne : « Mais juste baissez votre derrière ! Oh, je parie que vous souhaiteriez que votre médecin soit revenu de vacances ! »

La KTNV a tenté de joindre par téléphone le Dr. DeLee afin de mettre les choses au clair. Celui-ci a pourtant, conseillé par son avocat, refusé de s’exprimer sur cette histoire et fini par raccrocher le cellulaire.

L’impact négatif sur le nouveau-né

Les répercussions de cet accouchement anormal ne sont pas restées uniquement sur le bien-être d’Alex. Lorsque son fils est né, la jeune mère aurait déclaré « il y a quelque chose de louche avec sa main, qu’est ce qu’il se passe avec sa main ? ». Selon les médias, la manière dont Jared, le nouveau né, aurait été mis au monde a été tellement brutale que cela a provoqué chez ce dernier une paralysie de son bras, appelée « Paralysie d’Erb » due à des lésions nerveuses.

Des experts ont pris le relais face à la technique inappropriée du gynécologue responsable de l’accouchement et ont examiné le petit Jared.

L’avocat d’Alex déclare que « Ce que nous voulons faire, c’est tenir le docteur et l’établissement responsables des actions qui ont causé selon nous, des blessures à l’épaule de son fils ».

Ce n’est pas la première accusation portée au présumé gynécologue, déclare les dossiers du Nevada State Board of Medical Examiners.

Le lien entre un docteur et son patient

On ne devrait en aucun cas fermer les yeux sur l’irresponsabilité d’un soit disant professionnel de la santé. En effet, le rapport entre un médecin et son patient doit se baser sur une totale afin que les soins pratiqués soient efficaces et adaptés. La communication, l’écoute et la compréhension sont donc de mises.

En plus, l’accouchement est une expérience généralement ardue, que ce soit sur le plan physique ou sur le plan psychologique. Pour la psychologue et spécialiste dans le suivi des couples en période pré et postnatale, Sylvie Tiné-Brissiau, donner naissance à un enfant est “un défi psychologique d’une rare envergure, un moment de stress intense”.

Dans ce cas, la future maman nécessite un soutien inconditionnel et une assurance. Les meilleurs soins, un total respect et un code de déontologie médicale sont strictement exigés.

[sc name=”Suivant”]

Partagez dans vos réseaux sociaux!

Send this to a friend