A compter de maintenant, ne rasez plus vos parties intimes – Recettes en Famille

A compter de maintenant, ne rasez plus vos parties intimes

by Sarah
Certaines théories de sociologues disent que le fait de raser les poils pubiens n’est autre qu’une tentative d’hygiène qui est mal orientée. Cela fait partie des tendances culturelles favorisées par les stars sans poils.D’origine egyptienne et grecque, le rasage du pubis était destiné aux prostituées à des fins d’hygiène. Il s’agit d’un signe clair relatif à leur profession. Même si le rasage corporel féminin est considéré comme étant une norme de 1915 à 1945, l’épilation pubienne n’est devenue une tendance de la mode que vers la fin des années 80.

Toutefois, une nouvelle étude indique qu’environ 60% des femmes rencontraient au moins, une complication suite à l’épilation de leur pubis, notamment les coupures cutanées invisibles ou abrasion épidermique, mais aussi les poils incarnés. Le rasage est également connu pour causer une irritation cutanée, des infections. D’après une étude, il favorisait aussi bien la propagation et la transmission des infections sexuelles transmissibles .

Pourquoi faut-il éviter de vous raser complètement les poils de votre pubis ?

Les poils pubiens contrôlent la température corporelle

Les poils participent à la régularisation de la température du corps. Savez-vous comment ? En fait, sur chaque follicule pileux, il y a une glande graisseusse ayant pour rôle de libérer les huiles sur les poils tout en permettant aux huiles de remonter à la surface cutanée. Lorsqu’il y a évaporation de l’huile, celle-ci refroidit la peau due à la chaleur. Bien que cela semble un peu bizarre et inhabituel, le corps humain transpire aussi bien entre les jambes que dans d’autres parties du corps. Si vous avez des poils au niveau du pubis, il s’agit d’une protection naturelle pour vos parties intimes, leur permettant ainsi de mieux respirer.

Les poils sur les parties intimes sont de véritables protections

Les poils pubiens ont le pouvoir de vous protéger de toutes sortes de maladies cutanées. Ils créent en effet une barrière afin d’éviter que les virus ou bactéries entraînent des maladies ou infections.

Les poils peuvent aussi prévenir l’irritation de la peau au niveau de la zone génitale durant les rapports sexuels. De ce fait, ils écartent les risques de rougeurs et de gêne occasionnés par le frottement.
Notez que les problèmes de santé comme l’eczéma ou le psoriasis risquent de s’aggraver suite à l’épilation. Si jamais vous souffrez de ces troubles cutanés, il vaut mieux consulter l’avis d’un médecin pour ce qui est des meilleures solutions pour vous épiler.

Des phéromones dans les poils pubiens

Les phéromones sont des substances secrétées par les glandes exocrines. Elles déclenchent des réactions comportementales ou physiologiques entre les individus de la même espèce. De plus, elles jouent un important rôle dans la sexualité des êtres humains. D’après les scientifiques, les poils pubiens secrètent aussi les phéromones. C’est pour cela que les humains s’attirent sexuellement. Le corps a tendance à dégager plus de phéromones lorsqu’il transpire. Ces substances sont conservées dans les poils du pubis.

Un risque plus important de verrues génitales

Il s’agit de verrues apparaissant au niveau de la peau ou des muqueuses de la zone génitale. Elles sont aussi appelées condylomes acuminés. Ces verrues ou papillomes ont généralement tendance à se propager par un contact direct, soit peau à peau durant les relations sexuelles. Des chercheurs ont indiqué que le rasage des poils pubiens pouvait également favoriser le risque de verrues sur les parties génitales.

Risque d’attraper une infection virale comme le molluscum contagiosum

Il s’agit d’une maladie sexuellment transmissible parmi les moins connues. Pour information, le molluscum est obtenu par un virus de la même famille que les pox virus. Il touche principalement les enfants bien qu’il puisse aussi bien affecter les adultes dotés d’un faible système immunitaire. Le virus engendre de petites excroissances dures au niveau de la surface cutannée. Celles-ci sont indolores et ressemblent à des petites perles. Notez qu’elles peuvent rougir et s’enflammer rapidement.

Que ce soit l’épilation ou le rasage des poils pubiens, le risque d’avoir une infection virale est élevé. En plus de cela, le pubis peut aussi devenir un excellent terrain pour la propagation d’infection.

Risque de problèmes cutanés sur les parties intimes

L’élimination des poils du pubis a tendance à irriter les follicules pileux, de manière naturelle. De petites plaies ouvertes microscopiques sont alors laissées. L’épilation pubienne fréquente est indispensable afin de laisser lisse, ce qui provoque alors une régulière irritation au niveau de la zone épilée ou rasée. De nombreux médecins indiquent qu’il existe pas mal de patients qui se retrouvent avec des abcès et des furoncles au niveau de leurs parties intimes à cause du fait de se raser. Ces problèmes cutanés sur le pubis sont inconfortables par rapport aux autres parties du corps.

L’épilation est beaucoup plus dangereuse pour les personnes en surpoids

Une nouvelle étude réalisée aux USA a montré que les complications étaient doublement plus probables pour les femmes obèses et trois fois pire si elles rasent leurs poils pubiens.

Si vous n’êtes pas convaincu par cette hypothèse et que vous souhaitez toujours vous épiler pour votre bien-être, aucun souci !
Voici quelques conseils pour vous aider à minimiser les conséquences négatives :

  • Coupez très courts vos poils au lieu de les épiler totalement
  • Epilez uniquement les bors de votre maillot en faisant très attention aux irritations
  • Portez des sous-vêtements en coton.

[sc name=”Suivant”]

Partagez dans vos réseaux sociaux!

Send this to a friend