Histoires

A 24 ans, cette ambulancière récite ce qu’elle a vécu des symptômes moins évidents étant atteinte de Covid-19

Durant juste quelques mois, le nombre de cas testés positifs dans le monde entier s’élève à 3,14 millions. Depuis son début en Chine le mois de décembre, le coronavirus se développe à une vitesse effrénée. Si les chercheurs scientifiques enchaînent des études relatives à la pandémie du coronavirus, c’est que celui-ci recèle encore des facettes incomprises. De plus, le cas de coronavirus extériorise en général, des signes communs sur chaque patient infecté. Raison pour laquelle cette jeune ambulancière contaminée par le Sars-CoV-2 décide de révéler au public les symptômes qu’elle a enduré. Elle s’assure à ce que tout le monde soit en connaissance de la manifestation. Le journal Mirror relaie les informations récitées dans le carnet de bord de la jeune femme.

La fièvre et les toux intenses sont des signes communs chez les patients de coronavirus, ainsi que les essoufflements aggravés. Certains individus représentent toutefois, très peu de symptômes en étant porteurs du nouveau coronavirus, comme le Dr Martin détermine sur BFM TV que le patient est dit paucisymptomatique. D’ailleurs, Kristin Adkin, âgée de 24 ans, atteinte de coronavirus extériorise un stade stable de la maladie. Elle exerce le métier d’ambulancière et a récité dans son journal de bord les avancements de sa maladie. De par cet écrit, elle sensibilise les lecteurs dans le but de respecter les mesures barrières instaurées pour combattre l’ennemi invisible. Surtout que la maladie contamine dès fois la personne en étant sans symptôme spécifique du coronavirus.

Etablissement d’une liste des signes symptomatiques

Kristin est atteinte du Covid-19, cependant elle ne manifeste ni de fièvre, ni de toux sèches, des signes courants en parlant de patient de coronavirus. Par ailleurs, la jeune ambulancière présente des autres signes paraissant anodins. De ce fait, elle a inscrits ses symptômes dans son carnet de bord afin de les faire connaître.

Jour 1

C’était « les pires maux de tête que je n’ai jamais eus » selon Kristin. La patiente a enduré des céphalées à ce premier jour. Plus précisément, elle explique avoir été sujette à des douleurs intenses juste en dessous des yeux.

Jour 2

En jugeant que les maux de têtes étaient le résultat de stress, elle cependant commencé à ressentir des maux dorsales le jour d’après. Ainsi, ce signe est ajouté dans son mémento. D’après Kristin, « Il n’est pas rare pour moi d’avoir mal au dos. Cependant, cette nuit-là, la douleur était si intense que j’ai compris que ce n’était pas normal ».

Jour 3

A cette troisième journée, Kristin sent que les maux ne font qu’aggraver puisque l’ensemble de ses corps était infligé par la douleur. A savoir que les migraines ne pouvaient pas stopper et la jeune ambulancière pouvait à peine mobiliser ses membres à cause de la courbature. Selon elle, « Plus tard dans la journée, mon état s’est aggravé, je n’ai pas pu quitter mon lit. C’est là que j’ai commencé à ressentir des douleurs au niveau de la poitrine et je me suis sentie un peu essoufflée en me déplaçant ». Ensuite, elle additionne, « J’ai décidé de désinfecter un peu ma chambre, et j’ai réalisé que j’avais perdu mon odorat ».

Jour 4

Après avoir été sujette à l’anosmie, donc la perte de l’odorat, Kristin sent qu’elle perd également son goût. Il s’agit de l’agueusie et elle a commencé à tousser de manière ardue. Comme elle détaille dans le carnet, « Les maux de tête ont commencé à s’améliorer. J’ai seulement développé une légère toux sèche (…) J’ai réalisé aujourd’hui que j’avais perdu le sens du goût ».

Jour 5

Une amélioration constatée durant le cinquième jour de sa maladie. Malgré que Kristin soit encore sous l’emprise de la perte d’odorat et du goût, son état de santé se progresse.

Jour 6

La jeune ambulancière ressent de la guérison progressive après ses jours laborieux pour elle. Cependant, elle est encore atteinte d’anosmie et d’agueusie.

Testé positif au coronavirus, avec des signes anodins

Dans le monde entier, la contamination du coronavirus aurait coutée la vie à 218 000 personnes. Medisite rassure la population mondiale en déployant que parmi les cas positifs, certains ne se développent pas de manière aggravée. Et pour cause, plus d’un million de patients sont sortis indemnes de la maladie après avoir été testé positif, si le nombre total des contaminés est à 3 141 000. Somme toute, gardez à l’esprit que tous les cas de coronavirus : avec des signes modérés ou avec des manifestations critiques risquent tous de contaminer autrui. Les symptômes prélevés sont à prendre en considération. Dans le but de limiter au mieux la propagation du covid-19.

Pour la suite, ouvrir la page suivante

Partagez dans vos réseaux sociaux!

Most Popular

To Top
Send this to a friend