6 causes principales qui occasionnent la dyspnée – Recettes en Famille

6 causes principales qui occasionnent la dyspnée

by Emma

A l’instar du battement cardiaque, la respiration est un fonctionnement inné au corps humain. C’est ce mécanisme qui assure l’entrée et la sortie d’air. Les poumons contribuent à faire entrer l’oxygène le long de ce mécanisme, et évacuent par la suite le gaz carbonique. Il arrive pourtant que la respiration soit encombrée par divers facteurs, on parle de dyspnée. Lorsqu’un individu est sujet à cette dernière, il a du mal à respirer, ce qui empêche de se ressourcer d’air. Dans cet article, découvrez les causes principales de la dyspnée.

Le symptôme de la dyspnée

Il s‘agit d’une sorte d’obstruction au niveau de la respiration. Si de manière générale, le mécanisme respiratoire doit se faire naturellement, le sujet est contraint de réaliser plus d’efforts pour respirer. En sus, la gêne persiste lorsque la personne essaie de respirer.

En effet, la dyspnée résulte d’un dysfonctionnement au niveau du transfert d’oxygène depuis la bouche vers les membranes du corps. Les origines de cette gêne respiratoire sont diverses et ces symptômes pâtissent à notre bien être.

Après avoir enduré une maladie évolutive, le patient est susceptible de rencontrer une dyspnée aiguë. Par ailleurs, le sujet endure une dyspnée ancienne lorsque le symptôme est relatif à une pathologie chronique ou encore en raison d’une sédentarité qui extériorise ses répercussions au fil du temps. Ainsi, même en défaut d’un effort physique pertinent, un individu peut souffrir de la dyspnée.

Quels facteurs occasionnent la dyspnée ?

Des pathologies ou des conditions cliniques peuvent engendrer une dyspnée ultérieurement. Les spécialistes dénombrent 6 causes principales de la dyspnée.

Facteurs respiratoires

Cette première cause englobe les maladies respiratoires, notamment l’asthme, broncho-pneumopathie chronique obstructive, cancer des bronches, infections respiratoires ou encore embolie pulmonaire. En sus, le tabac est aussi un facteur potentiel de la gêne respiratoire. Heureusement que certaines astuces de grand-mère peuvent contribuer à éliminer les symptômes de cette malaise.

Facteurs cardiaques

Plusieurs maladies relatives à la fonction cardiaque peuvent être à l’origine de la dyspnée, lesquelles sont : un infarctus, une insuffisance cardiaque, une angine de la poitrine.

Facteurs neurologiques

La dyspnée peut aussi découler d’une affliction neuromusculaire. C’est le cas lorsque cette dernière s’attaque aux muscles respiratoires, par exemple un polio ou encore le syndrome de Guillain Barré.

Facteurs métaboliques

Les causes de la dyspnée ne se limitent pas seulement aux maladies qui s’attaquent à certaines parties de l’organisme. Et pour cause, des causes relatifs au métabolisme sont aussi envisageables, notamment l’obésité et la sédentarité. Ces deux conditions nuisibles sont à surveiller de près.

Facteurs hématologiques

Notez que la dyspnée peut découler d’une anémie.

Les mesures à prendre en considération en cas de dyspnée

Vous pouvez avoir recours à des méthodes spécifiques en cas de gêne de la respiration. Sachez que la consultation médicale est vivement recommandée aux fins de prescrire le traitement nécessaire qui atténuera la dyspnée.

Dans l’interview du Dr Patrick Aubé, médecin généraliste, avec le Journal des Femmes, quand la dyspnée découle de certains symptômes du Covid-19, donc accompagné de toux et de fièvre, contactez immédiatement le numéro : 15. Le médecin tire la sonnette d’alarme en, déclarant : « Si cette toux et cette fièvre s’accompagnent d’une gêne respiratoire qui devient permanente avec souffle court, difficulté à inspirer et à expirer, d’une aggravation importante de la toux, cela peut signifier une évolution de la maladie sous la forme d’une pneumopathie. »

Partagez dans vos réseaux sociaux!

Send this to a friend