5 facteurs que font que chaque personne n’ont pas la même fréquence de prout – Recettes en Famille

5 facteurs que font que chaque personne n’ont pas la même fréquence de prout

by Emma

Il arrive que l’organisme crée des gaz au niveau de l’intestin après avoir pris son déjeuner. Ces gaz sont transvasés lorsque la personne rote ou en flatulences habituellement connu sous le nom de pets. Des milliards de germes bactériens cultivés dans les côlons font naître ces gaz entériques, et il s’agit de l’effet direct du processus de bouillonnement pour assimiler les nourritures. C’est pour dire que les prouts ne sont pas malsaines. Seulement que certains individus pourraient dispenser plus de gaz que d’autres gens. Cet écrit explique pourquoi une telle différence. Focus.

Une personne évacue en général, 13 à 21 fois de flatulences dans une journée. Pour les individus qui en produisent davantage, cela fait naître une sensation désagréable au quotidien, même si les gaz sont inodores. Quand les gaz ont des odeurs désagréables, l’embarras est d’autant plus probable. La raison ? C’est que les composants renfermant de soufres ingurgités incitent à remettre en question les prouts. Afin d’éviter au mieux ses sensations de gêne, il est important d’appréhender leur origine.

  1. Les boissons gazeuses

D’après une information relatée par Passeport Santé, l’air aspiré par le biais de la respiration se dirige immédiatement dans l’estomac et a besoin d’être évacué. Aussi, les boissons gazeuses sont tout de même imputées à la procréation de gaz dans les intestins. Les fans de boissons gazeuses sont alors disposés à produire plus de gaz. Un autre facteur de cette fréquence en hausse est la fumée de cigarette.

  1. Les aliments trop sucrés

En dehors des boissons gazeuses, les aliments trop sucrés sont tout de même responsables des flatulences et de gaz. Ensuite, les aliments composés de céréales sont aussi pointés du doigt, les aliments raffinés qui sont riches en fructose et les produits laitiers à une dose immodérée de lactose sont aussi imputés. Et pas que cela, les aspartames présents dans les sucres fait des aliments diététiques un produit menaçant. En outre, les choux, les lentilles, les haricots ainsi que les oignons sont illustres au sujet de la production de gaz intestinaux en raison de l’effervescence dans les appareils digestifs.

  1. Des pathologies digestives

Il s’agit d’une maladie rarement rencontrée mais c’est tout de même un fait à prendre en compte afin de mieux appréhender la cause des pets très fréquents. Ces maladies sont :

  • Une intolérance au lactose qui se trouve dans les produits laitiers ;
  • Un trouble intestinal généré par l’intolérance au gluten ;
  • Des bactéries qui mettent à mal les intestins.
  1. Les médicaments laxatifs, les chewing-gums

Les laxatifs pour remédier à des constipations et les chewing-gums sont sources de ballonnements fréquentes. La cause est la forte teneur en sucre.

  1. Le stress

Les flatulences peuvent d’ailleurs provenir de l’anxiété et du stress puisqu’ils enclenchent une contracture des intestins ainsi que de l’aérophagie. La constipation rassemble les selles dans le gros intestin, ce qui entrave l’évolution de la fermentation.

Des mesures pour prévenir les flatulences

Malgré tout, les gaz intestinaux peuvent être prévenus. Pour ce faire, il existe des enzymes que renferment les compléments d’aliments destinés à cet effet. De par ce processus, les sucres se désagrègent et les aliments sont imprégnés plus aisément.

A part ces systèmes médicaux, il serait judicieux de contrôler la nutrition ce qui est une disposition adaptée pour anticiper les ballonnements ainsi que les malaises provoquées par ce faits. Afin de freiner l’air de traverser les intestins, il est préconisé de mâcher lentement, ce qui est un meilleur geste. Accompagnez vos journée avec des exercices physiques qui seront à même de combattre les gaz intestinaux en dehors du fait que les sports boostent les muscles du ventraux.

Précautions

Si vous êtes sujets à des gaz abondants suivies d’afflictions au niveau du ventre, sollicitez immédiatement l’avis de votre médecin consultant. Il est probable que c’est un symptôme de trouble intestinal.

[sc name=”suivant” ]

Partagez dans vos réseaux sociaux!

Send this to a friend