4 conseils pour gérer l’anxiété générée par la pandémie

La pandémie nous rend tous irascibles : crises d’angoisse, insomnie, mauvaise humeur, repliement sur soi-même. Comment y faire face ?  Voici quelques conseils de psychologues. Le COVID 19 est à la une de tous les médias ces derniers temps. Le but, c’est de sensibiliser les gens à se protéger et d’éviter la propagation massive de cette maladie.  En elle-même, cette pandémie est mortelle, mais la notoriété médiatique qu’on lui donne entraîne aussi de graves problèmes psychologiques. Et le fait de devoir s’isoler ne fait qu’aggraver cette situation. En effet, impossible de minimiser l’effet du confinement sur le moral. Voici donc, quelques conduites à adopter pour vivre avec plus de sérénité cette période cruciale.

 Vaincre la peur

La peur est une réaction normale. Elle se manifeste par l’accélération du rythme cardiaque, des problèmes gastriques, une sudation abondante et des raideurs musculaires. Mais si elle n’est pas maîtrisée, elle peut devenir une sérieuse crise d’angoisse. Ceux qui sont atteints par ce trouble ressentent une sensation de danger menaçante, la peur de mourir. Et ils sont obligés d’avoir recours à des solutions médicamenteuses ou des suivis psychologiques. Pourtant, nous sommes loin d’imaginer que l’anxiété est à l’origine de disfonctionnements psychologiques plus sévères. Entre autres les problèmes de mémoire, l’insomnie, la manque de concentration. Mais l’angoisse peut mener aussi jusqu’à la dépression et aux troubles relationnels. Comme indiqués par nos confrères du Figaro Santé, les impacts du stress sont nombreux et ils peuvent avoir une répercussion sur notre relation avec notre entourage. Ces derniers nous conseillent donc d’apprendre à maîtriser notre stress dans nos vies de tous les jours.

Dormir mieux

L’avis de Jill Stoddart, psychologue clinicienne et Directrice du Center for Stress and Anxiety Management à San Diégo, est indiscutable après une étude sur les anxieux pendant cette pandémie. «Les gens peuvent éprouver un bon nombre de problèmes de sommeil lorsqu’ils sont anxieux : difficulté à s’endormir, réveils au milieu de la nuit avec rumination et peuvent également avoir du mal à s’endormir » affirme  la spécialiste au Washington Post. Mais l’experte est loin d’être pessimiste, car elle avance que fixer son attention sur l’optimisation du sommeil peut être bénéfique et diminuer l’angoisse. La clinicienne conseille de dormir à une heure fixe, de consommer les excitants comme le café, le thé et l’alcool, avec modération, de pratiquer du sport régulièrement et de profiter des rayons de soleil ou de la lumière du jour.

S’endormir facilement

Quelques recommandations des spécialistes. Jill Stoddart recommande de mettre la chambre à une température ambiante, voire fraîche pour mieux respirer. Pour le dîner, elle conseille de manger léger : des salades, des légumes cuits à la vapeur, etc. Des aliments faciles à digérer pour une nuit paisible. Ne plus toucher aux appareils électroniques  une heure avant de se coucher est aussi un conseil judicieux de la part d’une auteure d’un livre sur le sommeil. Mais le plus important, c’est aussi d’éviter toutes sources d’informations stressantes avant de s’endormir.

Prendre soin de soi-même

Chacun conçoit le confinement à sa façon. Il y a ceux qui le considèrent comme un obstacle à tout donc une source de frustration. D’autres le prennent comme une occasion d’améliorer sa vie personnelle et relationnelle. En effet, cette période est propice pour définir les objectifs dans la vie. La tenue d’un journal intime est préconisée. Elle peut aider à s’orienter, à suivre les évolutions et d’atteindre aisément les buts fixés. Et le fait d’écrire peut aussi favoriser l’extériorisation des émotions et à se sentir plus libre. La pratique du sport est aussi un moyen efficace pour se défouler. Renouer et s’entretenir avec ses proches sont aussi bon pour le moral. Faire ce qu’on n’a pas pu faire avant, à cause de nos occupations, s’avère une solution efficace  pour lutter contre le stress du confinement et l’angoisse occasionnée par la pandémie.

Pour la suite, ouvrir la page suivante

Most Popular

To Top

Send this to a friend