3 vérités à savoir sur les mères ayant accouché par césarienne – Recettes en Famille

3 vérités à savoir sur les mères ayant accouché par césarienne

by Emma
La maternité est à la fois difficile et gratifiante pour une femme. Cette mission nécessite efforts et responsabilités, mais elle a également de nombreuses récompences. Les mères ayant accouché par césarienne devraient être fières de porter la “marque du bonheur”. Elles ont en effet accompli l’une des plus difficiles choses qu’un être humain puisse affronter.

1. La césarienne : de nombreux risques sont liés à la chirurgie

Les accouchements par opération césarienne demandent beaucoup de force, mais surtout de courage. Seule une maman est capacble d’agir héroïquement et admirablement. Les trois vérités citées dans cet article sont des chosess que seules les mères ayant subi cette opération, connaissent. Presque tout le monde sait ce qu’est une césarienne, du fait que ce type de mode d’accouchement se pratique de plus en plus dans le monde. Cependant, beaucoup pensent qu’il s’agit d’une intervention courante. Il s’agit d’une opération majeure et elle comporte de nombreux risques aussi bien pour la maman que pour le nouveau-né. En plus de cela, il se peut que les membres de la famille ou même le père n’ont pas la possibilité d’assister à l’accouchement. De ce fait, les mamans n’ont pas le soutien dont elles ont fortement besoin. Un accouchement par césarienne est donc un véritable combat de peur et de solitude contre la force, la volonté et l’amour que ces mères ont pour leur bébé.

2. La naissance  du bébé n’est pas du tout la fin du risque

Les mères ayant accouché par césarienne n’auront pas la possibilité de savoir si tout va bien que lorsqu’elles quittent la salle d’opération. Dans l’accouchement par voie basse, les risques s’arrêtent une fois le bébé sorti ainsi qu’une fois son état de santé évalué. Etant donné qu’il s’agit d’une intervention chirurgicale, les médecins ne peuvent pas dire si tout était réussi jusqu’à ce que l’effet de l’anesthésie s’estompe. Cette situation peut aussi être aggravée par l’impact émotionnel du fait que les mères sont conscientes durant l’intervention. Elles ne ressentent aucune douleur, mais elles entendent tout ce qui se passe autour. Cette sensation peut être à la fois désagréable et invasive. Des traumatismes et de la panique peuvent surgir dans le cas où la mère de famille n’a pas été préparée à l’avance.

3. Le post-opératoire : un combat digne d’une héroïne

Quel que soit le mode d’accouchement, l’univers d’une maman tourne autour du petit être qui vient de sortir de son ventre. Chaque mère doit sacrifier son propre bien-être afin de subvenir aux besoins de son bébé. La prédisposition et la logistique indispensables à cette fin sont très épuisantes. Cependant, les mères ayant eu une césarienne doivent encore faire tout cela en affrontant la douleur post-opératoire.

Quelle que soit la manière dont vous allez gérer votre rétablissement, vous allez toujours ressentir de la douleur et de l’inconfort. Même si l’expérience est très épuisante, elle peut également rendre la maman beaucoup plus forte. Avec un seuil de douleur élevé, il est doté d’une force intérieure lui permettant de prendre soin de son bébé. Quelles que soient les difficultés qu’une mère ayant subi une césarienne rencontre, elle est toujours prête à faire preuve d’abnégation et de courage afin d’assurer le bien-être de son enfant. Chaque change, chaque nuit d’insomnie et chaque migraine causée par les pleurs, valent la peine pour le petit être. Les mamans ayant accouché par césarienne a une cicatrice de combat, une belle preuve de son amour et de sa force. Elles devraient être fières de leurs cicatrices.

Et vous, que pensez-vous du courage de ces mères ? Partagez cet article à vos proches pour faire connaître la force de ces mamans !

[sc name=”Suivant”]

Partagez dans vos réseaux sociaux!

Send this to a friend