Vous faites vos besoins combien de fois dans la semaine ? – Recettes en Famille

Vous faites vos besoins combien de fois dans la semaine ?

by Emma

Il n’existe pas de nombre exact de la fréquence des selles chez une personne. C’est une habitude qui repose sur la condition ou l’état physique de l’individu dont il est question. Certaines personnes ont du mal à faire le besoin alors que d’autres le font sans difficulté. On se demande probablement si le nombre de selles par jour joue un rôle sur sa santé ou non. On vous en dit plus.

 

Un transit équilibré, c’est ce qui est important pour chacun de nous. Lorsque vous allez à la selle de manière régulière, cela permet d’éliminer les troubles intestinaux, notamment les maux du ventre, les gaz ou d’autres maladies gastriques.

On ne va pas à la selle en même temps puisque certaines personnes évacuent les selles plus régulièrement que d’autres. Mais quelle est la fréquence normale pour faire ses besoins ? Réponse à votre question.

 

Le transit intestinal et ses fonctionnements

L’appareil digestif n’imprègne pas tous les aliments consommés parce que les résidus d’aliments se transforment en excréments. Le résultat d’une étude publiée sur l’American Journal of Gastroenterology atteste que 95,5 % des êtres humains vont à la selle sous la « règle des 3-3 ». C’est le fait d’aller à la selle entre 3 fois par jour et 3 fois par semaine.

Conclusion ? Les femmes sont plus exposées à des complications du transit. Elles ont tendance à endurer une consistance « trop dure » ou au dans certains cas, « trop molle » comparées aux hommes.

 

La fréquence des selles et la condition physique de chacun

Dans un rapport de Passeport Santé, la fréquence des selles peut alterner sur une fréquence de deux fois par jour ou d’une fois tous les trois jours. Ce rythme est classé dans la norme.

Mais afin d’examiner un patient atteint de constipation ou de diarrhée, il n’est pas question d’évaluer la fréquence d’évacuation des selles. En cas de diarrhée, les matières fécales sont deviennent liquides ou d’une consistance molle et les intestins peuvent endurer des afflictions. Par contre, on parle de constipation quand la personne rencontre des difficultés à évacuer les selles et dans ce cas, elles ont une consistance plus dure.

Sachez que la fréquence d’évacuation des selles ne devrait par faire l’objet de discussion. Ce qu’il faut retenir, c’est de devoir faire ses besoins lorsque le corps transmet un message. Prenez en considération les changements du transit qui pourrait receler une pathologie.

A quel moment consulter un spécialiste de santé ?

Gardez à l’esprit que le transit dépend de l’état de santé de chaque personne. Le Pr Jean-Christophe Saurin, chef du service d’hépato-gastroentérologie affirme que’« Un transit reste relativement stable durant plusieurs années. Lorsque votre transit change soudainement de couleur, avec une consistance particulière, présence de sang ou de glaires, autrement dit, si vous aviez tendance à aller souvent à la selle et que subitement, vous êtes constipé, il faut se remettre en question et consulter un médecin ».

Pour connaitre ce qui se passe réellement dans votre appareil digestif et pour attester une maladie, comme une rectocolite, le syndrome de Crohn, etc. le spécialiste doit établir un diagnostique pour évaluer les selles. Il pourra tout de même réalise une coproculture. Pour ce faire, il mènera un prélèvement des matières fécales afin de déterminer la qualité de votre microbiote intestinal. D’après le gastro-entérologue, la santé intestinale repose sur le taux de microbiote intestinal et des différents types de micro-organismes qui le composent.

Les types de selles déterminent tout de même la santé d’une personne selon la consistance et la couleur.

 

Les paramètres qui influent la fréquence des selles

Dans le rapport du journal médical Medical News Today, la fréquence de selle est paramétrée par divers facteurs, notamment :

Les habitudes alimentaires

L’alimentation quotidienne contribue à réguler la fréquence des selles. De plus, l’importance des fibres alimentaires est à prendre en considération afin de favoriser la flore intestinale. Autrement dit, les fibres sont des glucides non décomposés par l’intestin grêle. Ces nutriments non ingérés circulent tout au long du côlon en forme de résidus alimentaire et sont évacuent par les selles. Il est alors important de faire le plein en fibres afin d’éviter la constipation et tout en améliorant la fréquence d’aller à la selle.

 

L’hydratation

Lorsque vous ne buvez pas assez d’eau, les selles deviennent plus dures et c’est ce qui engendre les complications de selles. Il faut une bonne hydratation puisque le gros intestin imprègne l’excès d’eau avalée par le corps.

 

L’âge

Au fil de l’âge, l’intestin commence à fonctionner plus lentement alors le processus digestif sera également ralenti. De plus, les personnes âgées consomment certains médicaments qui bouleversent l’évacuation des selles.

 

Les activités physiques

La pratique d’une bonne activité physique permettra un meilleur fonctionnement du côlon. Il s’agit d’une habitude à adopter qui contribue à stimuler le transit intestinal. Pour ce faire, réalisez régulièrement une séance de marche ou bien de course à pieds afin de favoriser la régularité et la fréquence des selles.

 

Les maladies héréditaires

Si les selles sont fréquentes ou rares, c’est raison de certain des médicaments ou encore en raison d’antécédents médicaux. Parmi eux, les inflammations de l’intestin comme le syndrome de Crohn, la colite ulcéreuse ou la grippe intestinale.

 

Les hormones

Dans les jours qui précèdent les règles et aux débuts, certaines femmes évacuent plus de selles que d’habitude. En effet, le changement de régularité des selles est causé par les hormones, comme les œstrogènes ou la progestérone.

 

Des facteurs environnementaux

Il existe d’autres facteurs extrinsèques qui modifient les habitudes à aller à la selle. Certains des gens ont du mal à faire leur besoin dans les toilettes de leur bureau ou des toilettes publiques, ou encore lorsqu’il y a des personnes aux alentours. De ce fait, ces gens d’efforcent à contenir les selles plus longtemps et de les évacuer seulement à la maison.

 

Comment favoriser le transit intestinal ?

Pour évacuer les selles sans complication, il est indispensable de réviser vos habitudes de vie.

Consommez alors des aliments riches en fibres, comme les légumineuses, les fruits et légumes. Eviter à tout prix les aliments qui engendrent des constipations. Tel est le cas du gluten, du riz blanc, de la viande rouge, de la farine blanche, des alcools ou du café. Si vous êtes dans l’impossibilité de les éviter, buvez de l’eau au préalable.

Hydratez-vous suffisamment pour mieux prendre soin de son organisme. Consommez plus de probiotiques et réalisez des activités physiques régulières.

Invitez des graines de lin, des poires, des choux-fleurs, des oranges, des épinards, des graines de courge, des pruneaux, des artichauts dan vos alimentations. Privilégiez la consommation de thé tous les jours.