Voici 10 signes sur votre corps qui traduisent une cirrhose du foie – Recettes en Famille

Voici 10 signes sur votre corps qui traduisent une cirrhose du foie

by Emma

Aussi appelée cirrhose hépatique, la cirrhose est une affection sournoise qui s’attaque à l’organe émonctoire. Elle est occasionnée par une infection de cet organe ou encore  par un excès d’alcool. A terme, cette maladie met à mal le fonctionnement du foie. Dans ce sens, il est important d’être au fait des symptômes. Ces derniers sont au nombre de 10, comme le rapporte Le Journal des Femmes.

Le Pr Victor de Lédinghen, hépato-gastroentérologue au CHU de Bordeaux fait le point lors de son interview avec le confrère. Ainsi, il estime qu’entre 50 et 75% des patients de cirrhose reçoivent la maladie en raison de l’alcoolisme. Ce dernier est en effet la cause principale de cette maladie hépatique. Consommé en excès et fréquemment, le sujet finira par subir des séquelles qui compromettent gravement sa santé, notamment l’état de l’organe émonctoire. En dehors de l’abus d’alcool, d’autres causes peuvent exposer à cette affection.

Les causes de la cirrhose du foie

D’autres origines de la cirrhose ont été relatées par l’expert. Ce sont :

  • L’hépatite, en principe l’hépatite B et C
  • La stéatohépatite non alcoolique baptisée NAFLD ou le syndrome du foie gras.
  • Des pathologies génétiques, comme la maladie de Wilson, la cirrhose biliaire primitive, hémochromatose, etc.
  • Des affections auto-immunes
  • Un trouble cardiaque, notamment une insuffisance cardiaque droite.

Selon une statistique annuelle, 10 à 15 000 morts en France proviennent de la cirrhose si le nombre de personnes atteintes est de 200 000. Cette maladie irréversible touche des personnes âgées de 50 ans en moyenne.

Comment se manifeste la cirrhose ?

La cirrhose se manifeste sous deux stades principaux, notamment la cirrhose compensée. Il s’agit de la première phase de cette maladie chronique qui est dépourvu de signe. Ensuite, la cirrhose décompensée est le stade durant lequel le foie ne fonctionne plus correctement.

Afin d’examiner l’ampleur de cette maladie, les médecins utilisent le score MELD et le score de Child-Pugh. Ce sont des dispositifs qui relatent des données inhérentes au taux de bilirubine sérique, à l’INR ou à la présence d’ascite.

Les symptômes de la cirrhose hépatique

Puisqu’il s’agit de maladie sournoise, les symptômes n’apparaissent qu’après la dégradation du foie. La maladie se développe de manière lente et « peut durer des années », comme le précise le Pr de Lédinghen. Les patients de cette maladie chronique peuvent déjà pâtir de la maladie mais aucun signe ne se dévoile. Selon la revue du Dr Minesh Khatri, professeur assistant en médecine à la Columbia University, les symptômes suivants ont été répartis en fonction de la gravité et de l’avancement de l’affection.

Voici les 10 premiers signes de la cirrhose 

Les signes qui traduisent une cirrhose peuvent être similaires à ceux des autres maladies et ils passent dès fois inaperçus. Il est toujours primordial de solliciter l’avis de votre médecin en cas de doute. Voici les signes de cette maladie sournoise :

  • L’accumulation d’ascite qui gonfle le ventre ;
  • Les vaisseaux sanguins ressemblant à une toile d’araignée, un signes appelé angiomes stellaires au niveau de la poitrine, sur les bras ou encore sur le visage ;
  • Des œdèmes au niveau des les chevilles ou des jambes ;
  • Des fatigues profondes ;
  • Le corps devient de plus en plus faible ;
  • Un gonflement démesuré des glandes mammaires chez l’homme ;
  • Une perte d’appétit ;
  • Une perte de muscles ;
  • Des maux de ventre et des nausées ;
  • Une perte de poids involontaire.

Dans son stade avancé, la cirrhose se répercute gravement sur le patient, notamment à défaut de remède adapté. Les signes de la cirrhose sont les suivants :

  • Des troubles de la sieste nocturne ;
  • Une perte de mémoire, des difficultés à raisonner, une confusion de l’esprit ;
  • Un ventre volumineux ;
  • Les ongles deviennent blafards ;
  • Une augmentation du volume des doigts sur les bouts ;
  • Des spasmes musculaires ;
  • Une perte de cheveux ;
  • Des saignements nasaux et au niveau des gencives ;
  • Une altération de la performance sexuelle ;
  • Des bleus sur le visage ;
  • La jaunisse au niveau de la peau ou des yeux ;
  • L’urine devient brunâtre ou orange ;
  • Des démangeaisons cutanées ;
  • Une fièvre ;
  • Les excréments ont une couleur plus claire ou accompagnées de sang
  • Un changement de la personnalité.

Les signes suivants doivent inciter sérieusement à emmener le patient dans un établissement hospitalier :

  • Des selles de couleur noire ou goudronnée ;
  • Des vomissements avec du sang ;
  • Des douleurs abdominales affligeantes ;
  • Une somnolence avec une confusion extrême ;
  • Une fièvre aggravée et des frissonnements récurant ;
  • Les yeux deviennent jaunâtres.

Les étapes de diagnostic de la cirrhose

Le médecin vérifie en premier lieu les antécédents médicaux. Ensuite, le spécialiste établit un examen qui consiste à identifier des symptômes d’une maladie hépatique chronique. Le Pr de Lédinghen affirme cet examen peut se réaliser par une prise de sang qui atteste une anomalie de coagulation ou encore un niveau plaquettaire faible. En sus, il peut réaliser une échographie, un examen Fibroscan qui évaluer la dureté du foie, mais également un recours à la biopsie. Cette dernière méthode est la moins utilisée de tous ces moyens.

Comment traiter la cirrhose hépatique ?

Si la maladie a été causée par l’alcool, il est obligatoire de stopper la consommation de toute boisson alcoolisée en guise d’une désintoxication. En outre, pour la qui découle d’un syndrome métabolique, notamment les individus en adiposité, le patient est tenu d’adopter  une meilleure hygiène et diète. Par ailleurs, certains médicaments diurétiques sont proposés par le médecin afin d’évacuer l’excès de liquide du fait de l’ascite. Des bêta-bloquants peuvent opérer pour prévenir les hémorragies digestives.

Pour les patients qui endurent une insuffisance hépatique extrême, le médecin peut envisager une greffe de foie et en dernier recours il y a la transplantation complète du foie, notamment si cet organe ne fonctionne plus. Il existe toutefois des conditions préétablies pour cela.

Des astuces pour préserver la santé du foie

Voici un meilleur style de vie qui consiste à protéger le foie des maladies éventuelles. Les conseils sont soutenus par le Dr Francisco Marin, médecin généraliste.

  • Il est important de bannir les sucres raffinés ;
  • Remplacez les fritures par des grillades ;
  • Equilibrez le taux de protéines ingurgités ;
  • Bannissez l’alcool ;
  • Ne négligez pas la pratique d’activités physiques régulières ;
  • Faites le plein en fer et en vitamine D ;
  • Consommez plus de fibre pour améliorer la flore intestinale.

Partagez dans vos réseaux sociaux!

Send this to a friend