Une thérapie anti-VIH a guéri en même temps un patient de coronavirus – Recettes en Famille

Une thérapie anti-VIH a guéri en même temps un patient de coronavirus

by Emma

D’après le bilan récent du gouvernement, 5 morts et pas moins de 300 individus sont atteints du coronavirus sont aperçus dans le territoire espagnol. Une prolifération effrénée de la Covid-19 se manifeste dans d’innombrables pays. Et en parallèle, d’après Lepoint, les expériences médicales augmentent en nombre dans le but de déceler l’immunisation de l’épidémie. Un patient espagnol semblait être guéri du coronavirus après avoir suivi une thérapie contre le VIH. Les informations ont été reprises par El Pais, Metro ainsi que The Sun.

Certes, la foule est immergée par la frayeur et l’inquiétude, mais il existe le long du parcours, des avancements au niveau du traitement de la contagion, selon Le point. A l’instar, un essai clinique avec du lopinavir et de ritonavir semblerait provoqué un avancement. On suppose une analogie entre la protéase du Sars-Cov-2 du coronavirus et le VIH suite à diverses expériences relayées par le Journal of Medical Virology. Les scientifiques n’en démordent pas afin de retrouver une immunisation opérante contre l’épidémie. Comme le diffuse Reuters le mois de février, cette médication est administrée avec un autre anti grippe.

Le ressortissant espagnol guérit du coronavirus

D’après les informations de la revue El Pais, Miguel Angel Benitez un homme de 62 ans qui a été épargné de cette épidémie accrue. Son traitement s’est déroulé au dispensaire Virgen del Rocio situé à Séville.

Suite à un résultat positif de VIH, les médecins de l’hôpital cité plus haut ont entamé un système répressif de protéase, dont le lopinavir ainsi que le ritonavir. Cette médication freine la prolifération du virus dans le sang. D’ailleurs, le traitement est combiné avec l’opération antivirale nommée : l’interféron bêta. « C’est un traitement au stade expérimental qui a fourni de bons résultats contre d’autres virus » selon Albert Bosch, président de la Société espagnole de virologie.

« Les preuves de son efficacité soient rares », a ajouté El Pais, et des dispensaires situés à Wuhan ont expérimenté cette thérapie.

« C’est potentiellement un bon traitement »

Le Dr Simon Clarke, professeur de microbiologie à l’Université de Reading en Angleterre a formulé que les médications utilisées à Séville sont susceptibles de freiner la pullulation du virus sur The Sun. Ensuite le Pr a embelli son explication et a additionné « C’est potentiellement un bon traitement. Mais en l’absence d’un essai contrôlé, nous ne pouvons pas tirer de conclusion ».

Eric d’Ortenzio, coordonnateur scientifique de Reacting à l’Inserm et médecin épidémiologiste déploie sur The Conversation que le traitement est opérant pour lutter contre coronavirus. Aussi rediffusé par France TV Info, le spécialiste a expliqué qu’ « il faudra attendre les résultats, qui ne seront connus que dans plusieurs semaines, pour pouvoir dire quelles molécules il faut utiliser pour soigner les malades. Pour l’instant, on ne peut pas en recommander une en particulier ».

El Pais renforce qu’une seule et unique médication ne exauce pas le remède de la contagion, de plus, les patients ne présentent pas de les mêmes conditions de guérison.

Un récent dénouement

D’après LCI, la conclusion semble draconienne, plus de 97 000 de patients de Covid-19 sont comptés dans le monde entier. Les chercheurs scientifiques ne cessent d’exploiter de nouvelles médications. Cependant, leurs efforts ne suffisent pas à restreindre les frayeurs des habitants.

La chloroquine devient le centre de réflexion des chercheurs en France. Selon Didier Raoult, directeur de l’Institut Méditerranée Infection, la chloroquine peut être la solution pour remédier le Covid-19. Mais, d’après le département de la santé, une longévité est requise en termes d’étude et pour scruter son rendement avant de la lancer. Aussi, il existe des renseignements non crédibles dont il faut se méfier d’après l’Agence Française de Presse ou AFP.

[sc name=”Suivant”]

Partagez dans vos réseaux sociaux!

Send this to a friend