Un nourrisson est décédé suite à huit vaccinations successives. Partagez son histoire pour sensibiliser les parents !

Les médecins d’un hôpital public californien ont caché le corps d’un bébé mort subitement après avoir été vacciné huit fois successives. Vous trouverez dans cet article des astuces naturelles vous révélant les soubresauts d’une affaire qui a tant bouleversé l’opinion publique aux USA.

Les parents de ce nourrisson n’ont même pas pu voir le corps de leur enfant avant qu’il ne soit incinéré. Matthew n’était qu’un petit bébé qui a reçu l’équivalent de huit injections de vaccins différents avant qu’il ne meure. Ses parents ne se sont pas toutefois tus.

Des vaccins qui entraînent la mort chez un bébé :

Le petit Matthew avait été vacciné en trois coups, soit deux injections dans sa jambe gauche et une dans son bras droit. Les vaccins étaient du type IPV, DTaP, Hib, Hep A, Hep B et PCV. Il les avait reçu un jour avant son décès.

Sa mère, Crystal Downing a indiqué qu’il est devenu grincheux et a tout le temps pleuré le lendemain de ces vaccinations. Elle a également déclaré qu’elle a pensé qu’il lui fallait une autre journée pour s’en remettre, mais le lendemain, le corps médical leur a même interdit de voir leur bébé. Matthew était déjà décédé depuis mardi soir, mais ce n’est que le mercredi matin qu’on leur a fait savoir cela.

Le personnel médical qui a été derrière ces injections ont tenté d le sauver en le transportant dans le centre médical Colorado River à Needles, en Californie, où il a été très vite déclaré mort. Comme la majorité des cas de décès relatif aux vaccins, la cause de la mort a été jugée incertaine et classifiée de « mort subite du nourrisson ».

Découvrez ici comment le décès du petit Matthew a été qualifié et comment la justice a traité cette affaire :

Voir aussi:  Buvez du vin pour vivre plus longtemps

Aucune enquête n’a été réalisée pour découvrir la véritable cause de la mort de cet enfant, sachant que ses parents ont été également obligés d’accepter cela comme un fait aléatoire qui ne relève aucune faute médicale, en dépit de ces huit injections.

Quand les parents sont rentrés chez eux, ils ont attendu jusqu’à la sortie des résultats de l’autopsie. Durant plusieurs jours, le couple a attendu sans réponse. Il a alors lancé de nombreux appels téléphoniques. Quelques semaines après, il a alors appris que son bébé allait être incinéré. Les parents n’ont pas été autorisés à voir leur enfant à cause de l’état de son corps. Ils n’avaient même pas eu le droit de dire adieu à Matthew.

Les cendres du petit Matthew, c’est tout ce qu’ils ont eu :

Pour la suite, voir la page suivante (Cliquez sur le bouton rouge en dessous)

To Top

Send this to a friend