Un moyen astucieux d’étreindre vos proches tout en évitant la contamination durant cette crise sanitaire – Recettes en Famille

Un moyen astucieux d’étreindre vos proches tout en évitant la contamination durant cette crise sanitaire

by Emma

Au moment où la propagation de la pandémie a atteint les six millions, la planète toute entière remet en question la possibilité de revenir à une vie comme avant. Cela est dû au fait beaucoup de nations ont décidés de se déconfinner, le fait de garder un écart avec autres est toujours là, ainsi que les gestes barrières servant à préserver sa santé et celle de ses proches. Et en ce moment, se toucher physiquement est encore interdit, incluant les étreintes et les signes d’attention qui étaient courant avant que le coronavirus ne se propage. Dans le but de pouvoir nous remettre à faire ces signes d’affections, nos amis de « New York Times » ont interviewé des experts sur le sujet. Nous vous avançons alors ici leurs conseils pour pouvoir s’étreindre à nouveau même en plein coronavirus.

A cause de la pandémie qui nous est arrivé sans prévenir. Presque tout le monde a été obligé de s’interdire beaucoup d’actions au quotidien, et les prudences qu’on est obligé de s’imposer n’est pas injustifié, car le coronavirus se transmet par le contact avec les gouttelettes de salives éjectés par les éternuements, les toux et quand on parle. Il est alors fortement conseillé depuis que ce virus se propage autant, de conserver un écart avec les autres pour limiter sa transmission.

Les câlins peuvent affecter la santé.

Ces mesures de distanciation sociale sont très indispensables à la santé physique, mais elle affecte aussi la santé mentale. Les journalistes américains qui nous rapportent cela soulignent que les signes d’affections peuvent limiter le stress en influençant le système nerveux sympathique. Des scientifiques ont fait des recherches qui ont permis de faire savoir que se tenir la main peut minimiser les effets d’un choc électrique.

Johannes Eichstaedt, un professeur de psychologie à Stanford a souligné : “Les êtres humains ont des voies cérébrales spécifiquement dédiées à détecter un toucher affectueux. C’est grâce à cela que nos systèmes biologiques communiquent pour faire savoir que nous sommes en sécurité, que nous sommes aimés et que nous ne sommes pas seuls”. C’est alors clair. Se donner des étreintes entre proches est nécessaire, de quelle manière peut-on alors faire cela tout en préservant notre santé et notre vie ?

Des prudences à respecter

Pour en connaitre la solution, ce journal a demandé conseil à beaucoup de connaisseurs, parmi lesquels se trouve Linsey Marr, une spécialiste en aérosols à Virginia Tech. En mettant en tant que base des bases scientifiques faites à Hong Kong, elle explique que les dangers de se faire contaminer à cause d’un câlin étaient “étonnamment bas”. Et elle démontre cela en expliquant que même si les chances existent, personne ne sait quels sont les quantités nécessaires pour se faire contaminer par le Sars-Cov-2.

Le Dr Julia Marcus de son côté, une épidémiologiste se spécialisant dans les pathologies infectieuses et mais aussi professeur adjointe à Harvard explique aussi que cela est très risqué et il faudrait que l’on trouve autre chose tant que l’on est encore dans cette crise sanitaire. Elle explique : “Il y a un réel challenge pour les personnes âgées qui s’inquiètent de ne plus pouvoir toucher ou être en contact avec leur famille pour le reste de leur vie”, elle ajoute aussi : “S’assurer que les câlins soient brefs est particulièrement important car le risque de transmission augmente à mesure que le contact se prolonge”.

Il y a encore beaucoup de mystère sur le sujet, mais la meilleure chose à faire est alors d’éviter de se câliner. Mais si vous êtes réellement obligé de le faire, vous devriez au moins respecter quelques règles utiles à suivre. Ces mesures comprennent : mettre un masque, ne pas toucher le visage ou le masque de l’autre, et ne pas trop s’approcher si l’autre tousse ou si on peut remarquer des symptômes sur la personne en question, avantager les étreintes à l’extérieur et le plus important, les embrassades doivent être le plus court et bref possible. Et puis, il est nécessaire de ne pas se dialoguer ou de tousser ou d’éternuer pendant l’embrassade. Il faut aussi se mettre une distance de sécurité sanitaire avec les deux personnes pour ne pas respirer devant le visage de l’autre, et surtout, il faut laver instantanément les mains après.

Il faut aussi respecter d’autres choses pour pouvoir diminuer le plus possible les risques. Le journal du New York time les a mis en revue en suivant les recommandations des scientifiques dont ils ont demandés les avis :

Ne pas faire de câlins quand on se tient face à face

Ne pas se toucher les joues dans le sens identique

La visage doit se diriger dans un sens opposé à celui de l’autre

Les enfants ne donneront de câlins qu’au niveau des genoux et de la taille

Donner un bisou aux enfants à l’arrière de la tête seulement

[sc name=”suivant” ]

Partagez dans vos réseaux sociaux!

Send this to a friend