Un gynécologue incite les femmes à ne plus porter des sous-vêtement

Il vous est sûrement déjà arrivé de ne pas porter de sous-vêtements pour mieux vous sentir à l’aise.

Dr Donnica Moore, gynécologue, encourage en effet cette habitude. Voici, selon elle, les raisons.

Non au port de sous-vêtements :

D’après cette gynécologue du New Jersey, ne pas porter de sous-vêtements est bénéfique pour la santé sexuelle.

Elle en effet déclaré au Sun que les parties intimes ne devront pas toujours être enfermées. Comme toutes les autres parties du corps, elles ont besoin d’air.

En portant des culottes jour et nuit, vous favorisez l’accumulation de chaleur et donc de sueur au niveau de cette partie de votre corps. Cela va ainsi augmenter le risque de levure ou toutes autres infections dangereuses. En plus, la matière de la lingerie que vous portez, peut aussi être susceptible d’augmenter les risques d’infection.

Il vous est alors conseillé de ne pas porter des culottes en dentelle, en lycra ou en toutes autres matières non respirantes. Ce sont effectivement les pires étant donné qu’elles irritent la peau fragile autour du vagin. Le coton reste le meilleur allié si vous devez mettre des sous-vêtements.

Les propos du Dr. Moore sont soutenus par d’autres professionnels de la santé :

Porte-parole du Collège royal des obstétriciens et gynécologues, Dr Vanessa Mackay affirme que porter de sous-vêtements à tout moment peut irriter et frotter la peau.

C’est surtout le cas des femmes ménopausées, car elles ont une peau plus mince au niveau des parties intimes. Elles sont donc plus sensibles à ces phénomènes,

Si vous avez une vaginite, une candiose ou encore une infection à levures communes, il vous est conseillé de dormir sans porter de sous-vêtement.

Pour information, la grive a tendance à se développer dans les parties humides et chaudes du corps. Pour éviter que cela vous arrive, il faut porter de sous-vêtement bien ajustés ou encore des collants spécialisés, pouvant vous aider à prévenir une infection.

Voici quelques signes indiquant que vous souffrez peut-être de grive : douleur pendant le rapport sexuel, démangeaisons, sensation de picotement quand vous urinez.

Si jamais cela vous arrive pour la première fois, si vous enceintes ou encore si vous avez souffert de deux poussées dans les six mois, parlez-en à votre médecin.

En cas de vaginite, le port de sous-vêtements en coton, voire même n’en porter pas du tout en dormant, peut clairement améliorer la santé.

Pour voir la suite, cliquez sur la page suivante (le bouton rouge en dessous)

Voir aussi:  La vitamine B17: la plus grande dissimulation dans l'histoire du cancer
To Top

Send this to a friend