Un docteur sortant de Harvard est en train de faire des changements dans les maisons de retraite

Le Dr Bill Thomas, un médecin sortant du fameux établissements de Harvard, veut que la population sache une chose très importante concernant la vie et le vieillissement. Il souhaite que tout le monde pense que le fait de vieillir est une bonne chose.

Cette personnalité a fait la une de l’actualité pour sa perspective radicale et positive concernant le vieillissement. Une publication dans le Washington Post mettait en avant cette croisade d’un homme afin de changer les attitudes négatives concernant le vieillissement et d’aider la population à penser à cette étape de la vie comme étant un moment d’enrichissement.

Voici l’avis du Dr Thomas :

D’après l’article publié sur les pages du Washington Post, Dr Bill Thomas croit que les Américains ont volontairement accepté l’idée du vieillissement comme si c’était quelque chose à craindre. De ce fait, il est considéré comme étant une prophétie auto-réalisatrice qui mène à la solitude, au manque d’autonomie et à l’isolement.

Au courant de l’année 1991, Dr Thomas a pris la place du directeur médical au sein d’une maison de retraite située dans l’État de New York. D’après le Washington Post, ce spécialiste a trouvé que l’endroit est déprimant. Il a même indiqué qu’il s’agit d’un dépôt dédié aux personnes âgées dont le corps et l’esprit semblent à la fois découragés et ternes.

De ce fait, qu’est-ce que Dr Bill Thomas a-t-il fait afin de changer la vie de ces personnes âgées et de déclencher tout un tas de mouvement dans ce sens ? Le Washington Post avance des explications à ce propos. Il indique que Dr Thomas a pris la décision de transformer entièrement la maison de retraite. En se basant sur une intuition, il a persuadé son personnel de placer deux chiens, une centaine de perruches, quatre chats, de nombreux lapins et des poules ainsi qu’un jardin, un potager et une garderie dédiée aux employés.

Voir aussi:  Une chirurgie miraculeuse qui rattache la tête d’un enfant suite à un accident de voiture

Il a été indiqué que la présence de tous ces animaux au sein d’une maison de retraite allait à l’encontre de la loi d’Etat. Toutefois, pour Dr Bill Thomas et son équipe, il s’agissait d’une véritable nécessité étant donné que le fait de prendre soin des animaux et des plantes a pu restaurer aussi bien l’esprit que l’autonomie des résidents.

De nombreux patients ont ainsi commencé à s’habiller tout seul, à quitter leurs chambres, à manger à nouveau, etc. En plus de cela, le nombre d’ordonnances prescrites a chuté de plus de la moitié, notamment pour les traitements concernant l’agitation. Les coûts des médicaments ont également baissé tout comme le taux de mortalité.

Dr Thomas a baptisé cette approche : “Eden Alternative”. Elle est essentiellement basée sur l’idée qu’un établissement de ce genre devrait ressembler moins à un établissement hospitalier et beaucoup plus à un jardin. Cette approche a été reproduite dans de nombreuses institutions européennes, japonaises, canadiennes, australiennes, mais aussi au sein des 50 États américains où la restriction des animaux à New York a été totalement rejetée.

Thomas a aussi été le pilier des petites résidences intimes appelées Green Houses. Les résidents de celle-ci disposent de leurs propres chambres et salles de bain.

Six semaines après l’application de cette approche, les professionnels ont dû envoyer un camion sur place afin de ramasser tous les fauteuils roulants. Dr Thomas indique que la majorité des résidents dans les maisons de retraite se déplacent en fauteuil roulant étant donné que les bâtiments sont tellement vastes.

Alors, prenez votre courage à deux mains, car c’est la preuve que l’âge n’est qu’un nombre. Le plus important c’est d’avoir un contact aimant tout au long de votre vie, une affection venant des personnes ou des animaux. En plus de cela, l’esprit joue aussi un important rôle dans votre bonheur et votre longévité.

Pour voir la suite, cliquez sur la page suivante (le bouton rouge en dessous)

Voir aussi:  Un nourrisson est décédé suite à huit vaccinations successives. Partagez son histoire pour sensibiliser les parents !
To Top

Send this to a friend