Tout ce qu’il faut savoir sur la ménopause : la durée et les signes annonciateurs de la ménopause – Recettes en Famille

Tout ce qu’il faut savoir sur la ménopause : la durée et les signes annonciateurs de la ménopause

by Emma

Malgré le fait que la ménopause soit naturelle chez la gent féminine pour une certaine période, elle reste mystérieuse par la grande majorité puisqu’on le médiatise très peu. Cet écrit mettra en exergue une liste des signes primordiaux de la ménopause. Le but étant de sensibiliser les femmes et d’y faire face de manière adaptée.

Depuis la nuit des temps, la ménopause st un sujet tabou pour certaine personne. Pourtant, il est indispensable de l’aborder afin de mieux préparer les femmes à la vivre, comme le précise Healthline. Cet article déploiera la durée de la ménopause, les premiers signes précurseurs ainsi que les techniques naturelles qui apaisent ses symptômes.

Comment déterminer la ménopause ?

A vraie dire, la ménopause est une période normale chez les femmes malgré le fait grand nombre d’entre elles la craignent. Il s’agit d’un événement naturel dans le processus de maturation.

La ménopause, en réalité, l’effet des changements hormonaux qui affectent la femme. Une fois la quarantaine atteinte, l’organisme de la femme produit une quantité amoindrie d’œstrogène et fini par ne plus avoir ses règles. De manière générale, cette période est anticipée par la périménopause, un intervalle de temps auquel les hormones de la femme commencent à se transformer en vue du climatère. En réalité, la femme commence à avoir des menstruations tardives ou de les avoir très rarement si la période normale est tous les mois.

Si les menstruations n’arrivent pas durant 12 mois continus, on dit que c’est la période de ménopause.

Les premiers signes de la ménopause

Si chaque femme vit la ménopause de manière différente, il existe certains symptômes très courants que l’on retrouve chez la plupart d’entre elles. Parmi ceux-ci, l’on peut citer :

  • Les règles sont de moins en moins fréquentes ;
  • Des menstruations plus ou moins abondantes que la normale ;
  • Des signes vasomoteurs, notamment des bouffées de chaleur, des sueurs la nuit, des rougeurs, etc.

Les autres signes annonciateurs incluent :

  • Des insomnies très fréquentes ;
  • De la sécheresse vaginale ;
  • Une prise de poids ;
  • De l’affaissement ;
  • De l’angoisse sans raison apparente ;
  • Une perte de concentration ;
  • Des complications mémorielles ;
  • Un taux de la libido en baisse ;
  • De la sécheresse au niveau de la bouche et des yeux ;
  • Des mictions plus fréquentes ;
  • Une poitrine douloureuse ou sensible ;
  • Des migraines ;
  • Des palpitations ;
  • Des infections urinaires récursives ;
  • Une réduction de la masse musculaire ;
  • Des douleurs ou raideurs au niveau des articulations ;
  • Une masse osseuse restreinte ;
  • Une chute de cheveux effrénée ;
  • Une poussée rapide des poils du visage, du cou, de la poitrine ou du haut du dos.

Il est à noter que les signes susmentionnés sont, de manière générale, plus intensifs lorsque la ménopause s’affirme brusquement ou lorsqu’elle dure en peu de temps. En sus, ils sont plus austères pour la femme sujette endure une condition gynécologique, notamment une maladie cancéreuse. Toutefois, il existe des éléments externes qui aggravent les signes de ménopause, notamment : le tabagisme.

Le début et la durée de la ménopause

En principe, la femme est atteinte de ménopause à l’âge de 51 ans. Cependant, cet âge varie en fonction de l’état de santé ou la condition de plusieurs femmes. Les femmes de couleur noires ont tendance à avoir leur ménopause deux ans plus tôt que cette âgé médian.

Selon une statistique mondiale, 1% des femmes endurent une ménopause précoce, aussi connue sous le nom d’insuffisance ovarienne primaire. Cette condition fait que la femme a sa ménopause avant les quarantaines. Par ailleurs, 5% des femmes endurent tout de même une ménopause prématurée, ce qui fait qu’elles cessent d’avoir leurs menstruations dès 40 et 45 ans.

Une grande majorité de femmes commencent à présenter des signes de ménopause avant leurs dernières menstruations. Par la suite, ces manifestations ont tendance à perpétuer quatre ans après les dernières règles de cette catégorie de femmes.

Cependant, il arrive que la ménopause persiste encore plus longtemps. Certaines femmes endurent des indices de ménopause même une décennie avant de parvenir à la date de la ménopause, et une femme sur dix extériorisent des signes de ménopause durant 12 ans après ses dernières menstruations.

Les remèdes qui atténuent les symptômes de ménopause

L’hormonothérapie est un des traitements médicaux qui apaisent les symptômes exacerbant de la ménopause, toutefois, il existe des remèdes naturels dédiés à cet effet. La liste est non exhaustive :

  • Il est conseillé de rester au frais et de se mettre à l’abri de la chaleur, d’éviter les tenus trop chauds, surtout durant la nuit.
  • Réalisez des activités physiques régulières et surveillez votre indice pondéral.
  • Solliciter l’avis d’un expert au sujet de votre souffrance et de vos besoins.
  • Vous pouvez consommer une supplémentation en aliments pour combler l’apport en calcium, en vitamine D ainsi qu’en magnésium.
  • Consacrez des moments de détente, par exemple du yoga ou de la méditation.
  • Réalisez des opérations qui prennent soin de votre peau.
  • Faites en sorte que la durée et la qualité de sommeil soit suffisante.

Partagez dans vos réseaux sociaux!

Send this to a friend