Suite à sa lutte acharnée contre le Covid-19, un médecin âgé de 28 ans a perdu la vie – Recettes en Famille

Suite à sa lutte acharnée contre le Covid-19, un médecin âgé de 28 ans a perdu la vie

by Emma

Le coronavirus ne fait pas de distinction, les soignants aussi peuvent être contaminés. Dans cet article, c’est une sœur en deuil qui raconte comment son frère, un médecin a été emporté par le coronavirus.

C’est le site brésilien « Metropoles » qui nous raconte la mort de ce jeune médecin, tout en montrant comment le coronavirus est une vraie catastrophe.

Un professionnel de la santé emporté par la pandémie

Gillian Vitor Reis est un médecin en internat âgé de 28 ans, il a, tout comme plus de 2 millions personnes dans le monde, perdu la vie après avoir attrapé le coronavirus. On a dû l’envoyer à l’hôpital durant un mois due au fait que le coronavirus ait provoqué une pneumonie en lui. Sa sœur raconte : « Son état a cessé de s’améliorer après qu’il ait eu cette maladie et qu’il ait dû être intubé » avant de continuer à raconter : « Il n’y a pas eu d’amélioration. Il s’est battu jusqu’au bout pour ne pas avoir besoin d’aller à l’unité de soins intensifs et d’être intubé car il connaissait toutes les procédures qu’il subirait ». Inopportunément, la maladie l’a quand même emporté malgré son état d’esprit déterminé.

Ce n’est pas la première fois qu’un personnel de la santé a perdu la vie à cause du coronavirus.

Un médecin sur le front contre la pandémie

Après la perte de son frère, sa sœur raconte comment il a été dévoué à son rôle et son travail. Le défunt a eu son diplôme de médecin 3 ans auparavant, et a commencé a éxercer son métier dans beaucoup de villes différentes de São Paulo. Quand il est allé habiter à Salvador, la pandémie a commencé. Selon sa sœur : « Depuis le début de la pandémie, il travaillait à l’unité de soins intensifs de la Covid. « Les premiers mois de la pandémie, tout le monde avait peur de l’inconnu. Lui, il a toujours dit que s’il n’y faisait pas face en tant que médecin, personne ne le fera »

Gillian a présenté des signes dangereux

Ce jeune médecin est allé visiter sa sœur le 13 Décembre quand elle était avec sa famille. Cinq jours après, il a commencé à être essoufflé, ce qui était déjà un symptôme de la maladie. Un scanner a alors montré de nombreux dégâts au niveau de son poumon. On ne pouvait alors que l’hospitaliser.

Tous ceux qui le connaissait l’adoraient selon sa sœur au point même de lui donner le surnom « Docteur ange ». Elle dit aussi être très émue par les prières et encouragements par messages qu’elle a reçus, mais qu’elle n’a pas vu durant l’hospitalisation de son frère.

Le maire rendant hommage à Gillian pour ses actes

Le décès de ce jeune docteur a affecté beaucoup de personnes, le maire d’Auriflama à Sao Paulo y compris, qui a également rendu hommage aux personnels de la santé qui sont affectés aux soins intensifs pour contrer la pandémie. Un témoignage d’un autre médecin a été vu sur la publication de la page : « C’est avec une grande tristesse que j’ai appris la nouvelle du décès du jeune Dr Gillian Vitor Reis, avec qui j’ai partagé plusieurs heures de travail aux urgences. Il était attentif, dévoué et passionné par la médecine et le soin des gens ». Une autre personne du personnel de la santé a également eu des signes de la maladie et a heureusement survécu.

Les signes du coronavirus

Même les personnels de la santé qui font de leurs mieux pour effectuer tous les gestes barrières et les actions nécessaires pour ne pas se faire infecter peuvent attraper le virus. On doit alors être le plus vigilant possible.

On doit être très prudent et ne pas négliger des potentiels signes du virus. Ces signes peuvent-être le nez qui coule, de la fières, une intense fatigue, de la diarrhée, des toux sèches ou même un état de confusion.

Dans le pire des cas, des problèmes de la respiration sévère peuvent être constatés. Si vous éprouvés un ou plusieurs de ces signes, veuillez contacter le Samu. Le personnel de la santé pourra savoir si vous devriez être hospitalisé ou non. Si on ne veut pas se faire contaminer, on doit à tout prix respecter les gestes barrières : porter des masques, garder une distance d’au moins un mètre avec les autres, ainsi que toutes autres règles mis en place par l’Etat.

Partagez dans vos réseaux sociaux!

Send this to a friend