Son mari l’insulte de grosse, elle demande le divorce après avoir perdu 40 kilos – Recettes en Famille

Son mari l’insulte de grosse, elle demande le divorce après avoir perdu 40 kilos

by Emma

Se sentir rabaissé par la personne qu’on chérit est la pire des sensations surtout lorsque cela se porte sur l’aspect physique. C’est ce que cette femme a vécu avec son mari. En effet, son conjoint la traite de grosse et ce, sans répit. Et la femme se veut de prendre sa revanche en demandant le divorce selon  Says.

Lorsqu’on se sent rabaissé par son partenaire, c’est le couple qui fini par être dévasté. D’autant plus lorsque le sujet de l’humiliation concerne la prise de poids car la victime pâtit d’une séquelle morale et psychologique

C’est le cas de Park Jee Won, une femme coréenne qui a été fait face à des remarques blessantes de ce genre. Cependant, elle ne se laissera pas faire.

Elle a décidé de reprendre le contrôle de sa vie et a entamé un parcours notable dans le but de délester les excès de poids et pas seulement. Elle entreprend tout de même un autre objectif de vie puisqu’à cause des insultes sans cesse de son mari, elle décide aussi de mettre fin à cette union.

« Tu es grosse »

Actuellement, la coréenne, Park Jee Won élève son enfant seule. Depuis qu’elle a suivi le régime minceur, sa vie est plus que jamais épanouie, ce qui n’a pas manqué de faire réagir les internautes. Selon le média malaisien Says, elle de vient une source d’inspiration de plusieurs personnes qui ont appris son histoire.

En 2014, lorsqu’elle a accouché de sa petite fille, son mari n’a pas pu admettre sa prise de poids durant la période de gestation. Cette mère célibataire relate qu’elle a subi des sentiments de honte au cours de cette rude épreuve en plus de la dépression post-partum. Cette dernière est une affection qui est susceptible de s’attaquer à de nombreuses mères après l’accouchement, voire les hommes. Et c’est la raison principale de son addiction aux nourritures.

De plus, elle n’était pas en mesure de pratiquer des exercices physiques, quel que soit le rythme et l’intensité, durant sa période de grossesse, en raison d’une affliction au niveau des vertèbres.

D’ailleurs, elle raconte avoir essayé de raviver la flamme entre les deux même si son mari ne portait plus attention à elle. Ce qu’il aurait fait, c’est de s’acharner aux critiques et aux rabaissements.

Puisqu’elle a été professeur de yoga auparavant, elle a été déterminées de reprendre cette route, dans le sens de reprendre sa vie en main.

Un nouveau concept de vie et de bien-être

Déterminée, Park Jee Won a suivi un tout autre mode de vie. Elle a arrêté de consommer du riz et a repris le sport. De plus, sa consommation quotidienne se limite à 5 ou 6  petites portions, c’est le secret de sa réussite !

Plus tard, cette femme à l’esprit de fer a réussi à délester 40 kilos environ. Ce fait rappelle le parcours de Sarah Scriven. En outre qui souligne n’avoir jamais eu recours à aucune chirurgie plastique. Son astuce à elle, c’est le régime qu’elle a suivi littéralement et accompagné d’exercice physique.

Son mari, toujours insatisfait malgré ses efforts énormes

Bien que cette femme s’est adonnée à se remettre de sa grosseur, elle a encore été humiliée. C’est là qu’elle décide de demander le divorce. Son conjoint lui formule même : « Tu me fais peur, te regarder me donne la chair de poule ».

A l’heure actuelle, elle se sent plus que jamais bien dans sa peau et vie sa nouvelle vie avec sa fille, sans oublier de poster son quotidien sur la toile.

Le “fat-shaming” et ses répercussions sur la santé

Le terme body-shaming est un sentiment de honte engendré par les préjugés sur son corps. Quant au fat-shaming, il s’agit d’une humiliation qui ressort d’une remarque relatif à son poids. De se fait, la victime peut endurer des moqueries ou des injures alors que ces expressions peuvent toutes influer sur la santé. D’après une recherche initiée par l’Université de Pennsylvanie, les personnes qui enduraient le plus de moqueries étaient celles qui seraient exposées au risque de pathologies. A savoir que les participants étaient au nombre de 159 adultes qui sont en surpoids.

Si grand nombre de gens estiment que les remarques négatives motivent à la perte de poids, sachez que ce phénomène n’est pas indemne de séquelles sur la santé morale. Comme le démontre Rebecca Pearl, auteure principale de l’étude. « Nous constatons que cela a plutôt l’effet contraire ». Elle met aussi en exergue que « Lorsque les gens se sentent honteux à cause de leur poids, ils sont plus susceptibles d’éviter l’exercice et de consommer plus de calories pour faire face à ce stress ».

Partagez dans vos réseaux sociaux!

Send this to a friend