Selon la science, le câlin d’un parent à son enfant favorise l’épanouissement du cerveau – Recettes en Famille

Selon la science, le câlin d’un parent à son enfant favorise l’épanouissement du cerveau

by Emma

Le lien maternel reliant un enfant à sa mère est un lien unique et propre à chacun. Ceux qui ont déjà porté un enfant savent cela, ils l’ont déjà vécu. Quand l’enfant nait alors et que la mère la prend pour la première fois, il se passe un phénomène assez unique ressenti par la mère de l’enfant et le nouveau-né aura besoin de sa mère et de son affection tout le long de son développement.

Le bébé a besoin, de manière constante, de la tendresse de sa mère durant ses premiers instants dans ce monde et le temps qui suit. Le plus souvent, le bébé manifeste ce désir par des cris et des pleures quand il veut qu’on le prenne dans les bras. Quand ses parents sont absents, surtout quand c’est la mère qui est absente dans la plupart des cas, l’enfant a tendance à se sentir abandonné et pousse des cris et des pleures pour montrer qu’il veut revoir ses parents, et ce même si une autre personne est présente. Il se peut que les parents aient des taches à faire ou des activités dont ils ne peuvent s’absenter. La situation peut alors des fois se montrer agaçante. Cependant, il ne faut pas négliger cela et il est indispensable pour la mère d’être là le plus souvent possible pour son enfant car selon les chercheurs, les câlins et contact physiques entre la mère et l’enfant s’avère être bénéfique pour le développement du système nerveux de l’enfant. Et ce n’est qu’un de ses nombreux bénéfiques, on vous donne plus de détails.

Les contacts physiques libèrent une hormone bénéficiant au développement du système nerveux

La psychologue Céline Rivière explique que les contacts physiques tels que le câlin, qui s’effectuent entre la mère et l’enfant libère de l’ocytocine chez l’enfant. L’ocytocine, est aussi connue en tant que l’hormone de l’attachement. L’ocytocine est responsable de la sensation de bien-être et du fait de se sentir calme. Des recherches scientifiques faites par l’université de Kent State ont aussi permis de prouver que le taux de libération de cette hormone est proportionnel au développement du cerveau du bébé. Certaines autres études ont aussi montré que ne pas recevoir assez de contact physique venant de la mère peut retarder le développement de la capacité cognitive et la croissance de l’enfant. Cela veut alors dire que les contacts physiques reçu durant l’enfance influence énormément l’avenir de l’enfant.

Plus il y a des câlins, plus c’est bien pour l’enfant

On a vu en haut que l’ocytocine libéré était bénéfique pour le développement du système nerveux de l’enfant, mais ce n’est pas tout :

  • Stimulation de l’immunité

Des études réalisées au sein de l’Université suédoise des sciences agricoles ont pu démontrer que l’ocytocine stimulait le système immunitaire et stimule donc la guérison, permettant de guérir plus vites des maladies et d’éviter grand nombre de maladies.

  • Augmente le développement des performances sociales

L’homme est un être qui ne peut se passer d’interagir avec ses semblables, et l’ocytocine joue aussi un rôle là-dedans. Quand l’enfant est habitué à recevoir de l’affection venant des autres, cela augmente les chances pour de meilleures interactions sociales et augmente les capacités à développer des liens avec les autres.

  • Réduction du stress

Cette hormone qu’est l’ocytocine permet aussi de réduire le stress de l’enfant car elle diminue la pression artérielle tout en baissant aussi le taux de cortisol. En étant plus habitué à l’affection et à recevoir de l’amour, il aura plus tendance à ressentir moins d’émotions négatives.

  • Développement mais pas uniquement du cerveau

Les enfants qui ont tendance à recevoir des câlins et autres contacts physiques avec ses parents ont plus de chances de mieux croitre. Environ 15 minutes de câlins par jours leur permettraient de mieux grandir psychologiquement et physiquement.

  • Se sentir plus en sécurité

L’ocytocine est une hormone qui aide l’enfant à mieux se sentir en sécurité. Les enfants qui reçoivent des contacts physiques exprimant l’amour et l’attachement de ses parents auront tendance à mieux se sentir en sécurité et à être rassuré par leurs parents. Cette hormone permettrait de ressentir une sécurité affective. Les futures relations de l’enfant, que ce soit amicale, professionnelle et amoureuse de l’enfant dépendra aussi ce cela.

Partagez dans vos réseaux sociaux!

Send this to a friend