Selon la science, 8 types d’éruptions cutanées sont des symptômes du nouveau coronavirus – Recettes en Famille

Selon la science, 8 types d’éruptions cutanées sont des symptômes du nouveau coronavirus

by Emma

Au cours de la recherche élaborée au sujet du coronavirus, les scientifiques ont découverts des signes annonciateurs communs et fréquents à l’épidémie. Parmi eux, la fièvre, la toux, accompagnée de fatigue généralisée. En outre, grâce à la mobilisation de la communauté scientifique, d’autres symptômes du Covid-19 ont été découverts, notamment des éruptions au niveau de la peau qui touchent davantage les enfants de bas âge. Bien que ces signes soient moins fréquents, le sujet doit rester vigilent dans le cas où il extériorise cette dernière. Les chercheurs King’s College de Londres qui ont œuvré sur ce propos atteste qu’il existe 8 aspects d’éruptions cutanées relatives au coronavirus. Les éclaircissements à ce sujet sont relayés par The Sun.

Dans l’Hexagone, les signes annonciateurs de coronavirus sont élaborés dans une liste exhaustive. Dans ladite liste, on peut recenser les signes fréquents de coronavirus, dont les fièvres et les toux, etc. Pourtant, selon une récente découverte, les signes de contamination par le virus de Wuhan diffèrent en fonction de l’âge du patient. Les troubles cutanées constituent un symptôme rare qui touche davantage les enfants que les personnes adultes. Face à la découverte, le Pr Tim Spector, du King’s College de Londres se range du côté des chercheurs.

Des images qui établissent un lien entre éruptions cutanées et coronavirus

Lors de l’étude menée par les chercheurs de l’établissement à Londres, 198 patients de Covid-19 de bas âges ont fait l’objet du test. Par la même occasion, les patients extériorisent des symptômes communs, dont la fièvre, la toux sèche, des céphalées ou encore de l’angine et des troubles de la peau. Par ailleurs, les chercheurs ont repéré que les vomissements ou les crampes d’estomac seraient tout de même relatifs au Covid-19, des signes qu’endurent les enfants de bas âge.

Comme l’indique le professeur Tim Spector, un enfant sur six extériorise un trouble de la peau et fréquemment, c’est l’unique signe du patient. D’après les informations rendues publiques par ces recherches, ils se sont mobilisés à demander des images des éruptions cutanées endurées par les patients afin d’approfondir l’analyse. De ce fait, les scientifiques ont pu rassembler une galerie de plus de 400 photos. Ces dernières sont classées en 8 types de troubles cutanés.

La classification en 8 catégories des éruptions cutanées

En concours avec la British Association of Dermatologists, les chercheurs du King’s College de Londres ont analysé les images venant des patients. Grâce à cette collection, les scientifiques ont pu classer par type, les éruptions cutanées relatives au coronavirus.

Seul un test sérologique peut attester si le sujet est porteur de Sars-CoV-2 ou non. Et pour cause, les éruptions cutanées peuvent découler de diverses sources. Le résultat perçu par les chercheurs établit que les troubles cutanés sont classés en 8 catégories selon leur mode de manifestation.

  1. L’urticaire

Il s’agit d’un trouble cutané qui se manifeste par des picotements, par une plaque rouge et par une petite bosse. Ces signes peuvent se former et disparaitre au bout de quelques heures. Toute la partie du corps peut être atteinte de cette inflammation et elle peut être très irritante mais dans la majorité des cas, elle débute sur la paume des mains ou encore à la plante des pieds et se répand dans les autres zone du corps.

  1. Les boutons de chaleur

Bien évidemment, il s’agit de boutons qui se forment quand il fait chaud et quand la personne transpire. Lorsque le sujet est atteint du coronavirus, les réactions cutanées prennent la forme d’un relief rouge et irritant. A l’instar de l’urticaire, ils peuvent apparaitre sur toutes les zones du corps mais la différence est que les boutons de chaleur ne disparaissent qu’après des jours ou même des semaines.

  1. Les engelures

Ce sont des réactions cutanées en raison des vaisseaux sanguins qui rétrécissent. La zone la plus fréquente constitue les oreilles, le nez, les mains et les pieds. Si les vaisseaux sanguins contractent, c’est en raison d’un mauvais flux sanguin au niveau des extrémités des membres. Ce genre de trouble cutané peut être douloureux mais n’occasionne aucun démangeaison.

  1. Le Pityriasis rosé de Gilbert

Cette épellation est donnée par le dermatologue Français Camille-Melchior Gilbert. Le Pityriasis rosé de Gilbert est une infection cutanée anodine qui est assez habituelle. Lorsqu’un patient l’endure, de plaques rouges apparaissent sur les bras, le torse ou encore sur les cuisses. Bien que le trouble cutané ne soit pas très connu, la communauté des médecins sont formels sur sa liaison avec le virus de Wuhan.

  1. L’eczéma

Lorsqu’une personne est atteinte de coronavirus, un eczéma apparaît au niveau du cou et de la poitrine, à en croie aux chercheurs. Cette réaction cutanée peut être irritante et se manifeste principalement par des érubescences, occasionne des effets inflammatoires et des démangeaisons au niveau de la peau.

  1. L’inflammation de la bouche

Les infections constituent une cause la plus fréquente de l’inflammation de la bouche. Lorsque la personne est atteinte de coronavirus, elle est susceptible d’extérioriser des ulcères buccaux. La réaction qui attaque la muqueuse de la bouche peut être douloureuse et occasionne le dessèchement des lèvres eu fur et à mesure que la réaction disparaisse.

  1. Le Purpura

Le Purpura se manifeste par des saignements anodins qui apparaissent sur la peau ou les muqueuses. Le trouble cutané se traduit par des chocs ou des coups qui ne peuvent pas disparaitre même en appuyant dessus.

  1. L’Exanthème

En raison d’une vasodilatation des vaisseaux sanguins aériens, l’exanthème peut apparaître comme une érubescence sur la peau. La rougeur y reste durant une période courte et dans certains des cas, la réaction est accompagnée d’œdème.

Partagez dans vos réseaux sociaux!

Send this to a friend