Santé

Sachez ses 9 signes concernant la ménopause avant d’arriver à cet âge

Pour prendre en main sa santé, il est primordial d’être attentif à certaines manifestations physiques qui peuvent nous montrer que nous entrons dans une nouvelle phase de notre vie. Parmi elles : la ménopause, une chute hormonale qui peut occasionner de nombreux symptômes parfois gênants. Voici 9 manifestations physiques qui la caractérisent et qu’il est important de connaître tant qu’on est jeune. Ces signes avant-coureurs s’accompagnent aussi d’un mal-être émotionnel. Explication sur ce phénomène naturel qui remplit d’inquiétudes de nombreuses femmes.

La ménopause, définie par l’arrêt du fonctionnement de l’ovaire, est un phénomène naturel chez la femme. Si la ménopause apparaît essentiellement vers l’âge de 51 ans, elle peut aussi bien arriver entre 40 à 55 ans. Plusieurs facteurs, comme la cigarette accélère son apparition. La ménopause est précédée d’une période appelée la pré-ménopause avant que les véritables symptômes se manifestent. Ces symptômes sont liés à la chute des hormones et de l’activité des ovaires. Il est toujours utile de connaître tous ces symptômes pour pouvoir les maîtriser, s’y adapter et se préparer.

La pré-ménopause

Phase qui précède la période de ménopause, elle est assez difficile à identifier. Pour cause, l’arrêt d’activité des ovaires commence progressivement. 3 à 4 ans avant la ménopause proprement dite, la péri-ménopause  peut apparaître vers 45 ans. À ce moment-là, les ovulations deviennent plus difficiles, causant ainsi la diminution du taux de progestérone, une hormone féminine. Quant aux œstrogènes, ils restent intacts. Cet excès d’œstrogènes par rapport aux progestérones entraîne de nombreux symptômes.

Parmi eux, le gonflement de l’abdomen et des seins, la prise de poids et des perturbations menstruelles. La sècheresse vaginale et la baisse de libido peuvent aussi être des signes avant-coureurs  de la ménopause avant l’arrêt total des règles.

Le taux d’œstrogène regrèsse

De nombreux symptômes avertissent l’apparition de la ménopause. Nous pouvons ainsi noter une appréciable fréquence de bouffées de chaleur, qui sont liés à la stimulation des centres cérébraux qui équilibre la baisse du taux d’œstrogène, l’hormone féminine majeure.

Ainsi, le taux d’hormone folliculostimulante s’accompagne d’une chute du taux d’œstradiol, d’où ces symptômes parfois handicapants qui peuvent durer plus de 5 ans et annoncent d’autres perturbations physiques qu’il est essentiel de savoir même si on est encore jeune.

Les 9 symptômes de la ménopause

Ces derniers peuvent être calmés par un traitement médicamenteux et hormonal. Parmi les indices qui caractérisent la ménopause :

  • La fatigue
  • Les bouffées de chaleur
  • L’insomnie
  • L’irritabilité
  • Les douleurs articulaires
  • Les sueurs nocturnes
  • Les troubles de la mémoire
  • Des maux de tête
  • Une baisse de libido

Mais ces signes peuvent être accompagnés de mal-être psychologique qui se manifeste par l’anxiété et parfois par une dépression

Il est important de parler de de ces symptômes à son médecin qui pourra prescrire un traitement d’appoint ou des solutions naturelles.

La post-ménopause

Après la ménopause, nous passons par la phase hormonale appelée post-ménopause. Les ovaires arrêtent définitivement de produire toute hormone. Cette période de la vie d’une femme peut entraîner plusieurs complications liées à l’interruption totale de la production d’œstrogène. Ces complications peuvent aller au-delà des symptômes que nous connaissons. Augmentation du risque de maladies cardiovasculaires, ostéoporoses, anxiété sont autant d’indices que nous devons surveiller au quotidien dans la mesure où l’âge avance. Mais rappelons que certaines solutions naturelles peuvent aider à affronter cette étape qui peut parfois être pénible dans la vie d’une femme.

Les hormones naturelles.

Pour alléger les symptômes de la ménopause, caractérisée par la diminution s’œstrogène, il est parfois bénéfique de faire recours à certains aliments. Ces derniers peuvent aider à réduire l’intensité des symptômes. Les poissons gras comme le hareng, saumon et le maquereau, qui ont une teneur élevée en Oméga 3, peuvent être des solutions naturelles efficaces pour lutter contre les bouffées de chaleur, selon l’étude publiée dans la revue Ménopause. Une raison suffisante pour se tourner vers ces solutions.

Pour la suite, ouvrir la page suivante

Partagez dans vos réseaux sociaux!

Most Popular

To Top
Send this to a friend