Quid des bains de bouche en ce qui concerne la lutte contre le coronavirus ?

Aucun des continents contaminés ne démord à la recherche de remède contre le Covid-19. Certains gouvernements se focalisent aux études du vaccin anti coronavirus et des remèdes plausibles qui sont à même de combattre à bras le corps contre la contamination. A l’heure, une problématique au sujet du bain de bouche s’instaure. Le bain de bouche est-il opérant pour anéantir le virus. Nos confrères du BFM TV relayent les informations sur ce propos.

L’étude parue sur le journal Function, des scientifiques de l’université de Cardiff se base sur la supposition que les bains de bouche seraient à même de lutter contre l’infection du coronavirus. Cette hypothèse est rediffusée par The Independent même si ce n’est pas encore attesté. Actuellement, aucune science ne prouve que les bains de bouche soient opérants contre le coronavirus.

Instauration de deux points de vue

Cet approfondissement n’atteste pas la supposition en question. Elle invoque cependant deux points de vue captivant. D’un côté, les glandes au niveau de la gorge auraient une liaison à la contamination par le Sars-CoV-2. De l’autre côté, le bain de bouche serait opérant à la lutte contre le coronavirus. Le fondement de l’hypothèse découle de l’idée que les constituants de la solution est en mesure de détériorer des virus à en croire à une étude scientifique.

Selon Valerie O’Donnell, principale auteure de l’étude, durant le « cours d’expériences en tubes à essai et brèves études cliniques, des bains de bouche contenant suffisamment d’ingrédients virucides ont effectivement réussi à cibler les lipides enveloppant des virus ». Ensuite, elle énonce quand même que « si ces produits existants sont actifs contre la membrane lipidique du Covid-19 ».

Dans ce même sens, une idée unanime de la communauté scientifique sollicite à ce que le second point de vue soit attesté et approfondi. Toujours selon Valerie O’Donnell, « L’utilisation de bains de bouche en gargarisme n’a à ce jour pas été considérée par les organismes de santé publique britanniques ». Raison pour laquelle jusqu’à aujourd’hui, les personnels de la santé ne privilégient pas l’utilisation de produits d’hygiène buccale.

La réponse de l’OMS

Non pas uniquement à une seule reprise, des utilisateurs de réseaux sociaux se demandent sur ce sujet après l’apparition du virus dans l’Empire du milieu. Sur un poste de Twitter, l’Organisation Mondiale de la Santé annonce, « Il n’y a aucune preuve que l’utilisation de bains de bouche pourrait vous protéger du nouveau coronavirus ». Rappelons que le bain de bouche est utilisé dans le but de tuer les germes. Cependant, cette théorie ne permet pas d’attester que le produit opère contre le coronavirus. « Certaines marques de bains de bouche permettent d’éliminer certains microbes de votre salive pendant quelques minutes.

Toutefois, ceci ne signifie pas qu’ils vous protègent contre une infection au Covid-19 » a déclaré l’OMS.

Si l’OMS se méfie de l’hypothèse, diverses données non justifiées appuient en sous-estimant la contamination du virus pas des bains de bouche fréquents. Depuis le débarquement du virus à Wuhan, un trouble général est arrivé avec et il s’agit des « fake news » sur le web dans le but de créer des psychoses. Parmi eux, on dénombre le tumulte que la surconsommation d’alcool à forte degré est à même de lutter contre le coronavirus. A cause de cela, plusieurs gens se sont rués à boire de l’alcool fort à l’origine d’innombrables victimes.

Afin de ne pas tomber sous l’emprise de ses fausses informations, il est primordial de vérifier leur crédibilité. En outre, l’OMS scrute les idées reçues sur dans le but de déceler les vraies idées relatives au coronavirus.

Pour la suite, ouvrir la page suivante

Most Popular

To Top

Send this to a friend