Quels sont les bienfaits du bicarbonate de soude ? – Recettes en Famille

Quels sont les bienfaits du bicarbonate de soude ?

by Emma

Le bicarbonate de soude est un élément phare dans vos placards de cuisine. En cause, cette fine poudre blanche constitue un allié indéniable dans le cadre du système D et des astuces écologiques. Ce n’est pas tout, cette substance est prisée grâce à ses multiples avantages. Découvrez les raisons pour lesquelles vous devez toujours l’avoir à la maison.

Une substance prodigieuse

Le bicarbonate de soude a plus d’un tour dans son sac. En effet, c’est un ingrédient multi-usage qui vous serait salutaire en termes de nettoyage, de cuisson, de lessive et bien d’autres. De surcroît, il permet de pallier aux divers maux que vous pouvez endurer tous les jours, par exemple : angine, mal de ventre, entorse, etc. De par sa nature biodégradable, le bicarbonate de soude peut suppléer à plusieurs produits ménagers sans pour autant altérer le résultat escompté. Cette molécule sert de désodorisant naturel, de nettoyant, de détartrant mais il agit tout de même en désherbant naturel et pas seulement. Cet article lèvera la voile sur l’efficacité insoupçonnable du bicarbonate de soude, de quoi faciliter le quotidien.

Son parcours dans le temps et dans l’espace

Sachez que le bicarbonate de soude ne date pas d’hier et autrefois, on l’appelait bicarbonate de sodium. Les Égyptiens, au moment de Cléopâtre l’utilisaient déjà en routine beauté et en médication naturelle. En outre, les Romains ont utilisé cette substance dans la préservation de la qualité de linge et dans les soins du corps. Les Américains quant à eux, ils l’utilisaient pour remédier les maux bucco-dentaires. En Asie, les Chinois l’ont utilisé dans plusieurs plats. Depuis le 18ème siècle, le chimiste Nicolas Leblanc a redécouvert la formule du carbonate de sodium utilisé dans l’Antiquité.

Par la suite, en 1846, deux boulangers New-yorkais utilisaient cette poudre dans leur métier. Austin Church et John Dwight, les deux boulangers en question ont transformé la formule qui a donné naissance au bicarbonate de soude. La France avait exploité cette découverte, 20 ans plus tard à travers la marque Solvay, une industrie qui a amélioré son raffinage. Au fil du temps, chaque cuisine a son propre bicarbonate de soude en raison de ses usages multiples. Des années d’échec découlant de l’avènement des produits ménagers chimiques ont eu lieu. Mais très vite, le concept écologique a hissé ce produit dans un rang primordial  du nettoyage. Depuis, il existe divers astuces dédiées à son utilisation.

Ses composants

Le bicarbonate de soude a comme formule chimique : NaHCO3. Cette aphorisme englobe le sodium (Na), l’hydrogène (H), le carbone (C) et l’oxygène (O). Autrement dit, cette poudre blanche n’est autre qu’un sel qui renferme d’ion hydrogénocarbonate (HCO3) et d’ion sodium (Na). La formule est dérivée du carbonate de sodium : Na2CO3.

Ses modes de fabrication

Le bicarbonate de soude est entièrement minéral et facile à fabriquer. Dans les pays européens, il découle du procédé de fabrication crée par Ernest Solvay vers la fin du 19ème siècle. Ce produit vendu depuis 1863, est issu du bicarbonate brut et à partir de deux minéraux géologiques : la craie et le sel gemme. D’autres pays en dehors d’Europe utilisent du sel de mer plutôt que le sel de gemme. C’est après que le bicarbonate brut est transformé en carbonate de sodium. La moitié sera mélangée avec du dioxyde de carbone (CO2) pour former du bicarbonate de soude et la moitié restante sera commercialisée pour créer le verre. Deux industries françaises installées à côté de Nancy ravitaillent tout le pays.

Dans les pays américains, aux États-Unis, le second fournisseur mondial Church & Dwight fabrique du bicarbonate de soude sous deux procédés. Dans le premier procédé, le bicarbonate de soude est extrait du trona, une substance minérale peu connue en France. Lorsque la partie minière est enlevée, la pierre sera brûlée, décomposée et cristallisée à la fin. Cet enchainement de transformations a pour objectif de raffiner le trona pour obtenir un carbonate de sodium très fin, et le plus que possible. Une fois raffiné, ce produit sera mélangé avec du CO2 afin d’obtenir du bicarbonate de soude.

Dans le second procédé, le fournisseur utilise de la nahcolite, un minerai de bicarbonate naturel. Il s’agit de la méthode la plus écologique car la nahcolite est directement purifiée. Seul bémol est l’insuffisance de ce minerai, ce qui rétrécit la production. Seule la société américaine Natural Soda utilise cette seconde technique en raison de la réserve très limitée de bicarbonate de soude.

Ses usages industriels

Les alimentations

L’utilisation de bicarbonate de soude ne se limite pas dans la maison, mais il est aussi prisé dans les industries. Dans les firmes européennes, cette poudre est utilisée dans la création de produits alimentaires pour animaux. En général, on constate chez les animaux, des apports nutritifs plus bas que leurs dépenses en énergie. De ce fait, l’usage du bicarbonate de soude dans les produits alimentaires pour animaux favorise leur digestion tout en éliminant les troubles. A titre informative, les vaches laitières consomment jusqu’à 200 gr de bicarbonate de soude dans la journée pour une meilleure restructuration osseuse. De leur côté, les poules pondeuses consomment tout de même du bicarbonate de soude, ce qui permet de pondre des œufs avec des coques plus résistantes. Les cochons en mangent une grande quantité pour obtenir une meilleure qualité de viande, c’est-à-dire plus de muscles et moins de graisses. Par ailleurs, les humains consomment du bicarbonate de soude par le biais de certains aliments, notamment les pâtisseries et les biscuits dans les commerces.

Les détergents

Le bicarbonate de soude est souvent présent dans les produits de nettoyage du commerce. Grâce à la propriété dépolluante, cet ingrédient est utilisé pour assainir les eaux.

Les extincteurs

Récemment, les extincteurs renferment du bicarbonate de soude. Exposé à une température de plus de 60°C, le CO2 qu’il produit contribue à maîtriser les feux s’ils proviennent de liquide, comme de l’essence, de l’alcool, de l’huile, etc. Il en est de même pour les feux provenant des courants électriques ou des gaz, comme la méthane, la propane et d’autres substances gazeuses.

Les médicaments

Le bicarbonate de soude est tout de même présent dans divers médicaments, comme les pastilles effervescentes. Les scientifiques les utilisent tout de même dans le dispositif médical.

Le bicarbonate de soude est appelé sous divers noms

Connu sous le nom de bicarbonate de soude, cette substance possède beaucoup d’autres noms. Sur les différents contenants, on voit le nom bicarbonate de sodium, en raison de sa formule chimique.

Selon les chimistes, il serait approprié de l’appeler hydrogénocarbonate de sodium afin de bien préciser ses composants et ses propriétés chimiques.

Le nom bicarbonate alimentaire, quant à lui est la sorte de bicarbonate la plus usitée. Néanmoins, certains types de bicarbonates sont prohibés en cuisine.

Bien qu’il soit appelé poudre à lever, sachez que pour lever votre gâteau, cet ingrédient ne peut suppléer la levure chimique. D’autres peuvent renfermer de l’acide ou de l’amidon.

Il est appelé carbonate de sodium lorsqu’il est question de composer les ingrédients dans des produits alimentaires. En tant que compositions alimentaires, il est connu sous l’épellation : E500ii. Vous l’avez probablement déjà vu sur les emballages de vos aliments mais sans soupçonner qu’il s’agit de bicarbonate de soude.

Dans le cadre d’une homéopathie et d’une médecine douce, il est appelé Natrium bicarboricum.

Pour les Belges, cette poudre multi-usage est appelée sel de Vichy, un nom qui invoque la composition minérale découlant de l’eau de Vichy.

Enfin, les Canadiens le connaissent sous le nom de la « petite vache », un nom qui provient des boîtes de bicarbonate de la marque Cow Brand fournies par la société Church & Dwight.

Comment conserver le bicarbonate de soude ?

Le bicarbonate de soude est vendu en boîte en carton puisque cette matière permet de le conserver sous des conditions adaptées. Le carton serait un meilleur emballage qui le garde au sec et à l’abri de la lumière. Par contre, si votre emballage d’origine est altéré, il est conseillé de ranger votre précieux allié, dans une boîte en plastique opaque et fermez de manière hermétique. En moyenne, vous pouvez le conserver, un an après son ouverture. Si vous avez une boîte de qualité, il est conservable en jusqu’à 3, voire 5 ans.

Partagez dans vos réseaux sociaux!

Send this to a friend