Quelles sont les causes de l’embolie pulmonaire et comment remédier à ces symptômes ? – Recettes en Famille

Quelles sont les causes de l’embolie pulmonaire et comment remédier à ces symptômes ?

by Emma

La thrombose pulmonaire est un des plus gros problèmes causés par le coronavirus. C’est un problème où une artère du poumons, ou plus est bouchée par un caillot sanguin. C’est alors une urgence où on doit sauver la vie de la personne infecté au plus vite. Voici alors les causes, les signes et les origines du danger et les méthodes de soin adéquat à ce problème.

Dans le territoire français, on compte environs 100 000 personnes atteintes de la thrombose pulmonaire chaque année, selon la Fédération Française de Cardiologie. Les caillots dans les vaisseaux sanguins causent environs 20 000 décès en un an et leur manifestation peuvent vraiment passer inaperçu. A cause du fait que le patient puisse l’avoir une seconde fois, on ne doit pas négliger cette maladie et on ne doit pas baisser notre garde face à elle. Voici alors les informations sur cette maladie.

Quelles sont les origines d’une embolie pulmonaire ?

Cette maladie apparait quand il y a une formation de caillot dans les vaisseaux des jambes qui vont alors boucher les vaisseaux des poumons, et cela peut-être très dangereux. Voici les origines :

  • On est immobile pendant une durée très longue

Pour la plupart du temps, être immobile pendant une longue période peut causer une circulation sanguine ralentie et cela est très propice à la formation de caillot sanguin. Ça peut alors causer une thrombose, une maladie pouvant passer innaperçue et pouvant être fatale. 

  • Des opérations chirurgicales

Les opérations chirurgicales tels que la chirurgie orthopédique, la chirurgie gynéco-obstétricale ou la chirurgie des pathologies cancéreuses peuvent-être de potentiels causes d’un thrombus. Quand on immobilise les personnes qui viennent de subir une opération avec une plâtre, ça favorise la formation d’un caillot dans le système circulatoire.

  • Les déchirures des muscles ou des os fracturés

Des fois, les os qui se fracturent ou les muscles qui se déchirent abîment les vaisseaux du sang et cela est favorable à la formation des caillots du sang.

  • Des maladies

Des maladies tel que l’insuffisance cardiaque, les maladies infectieuses, le cancer ou même les troubles liés à la grossesse sont propices à la formation des caillots.

Qu’est ce qui peut augmenter les possibilités de contracter cette maladie ?

Ce qui peut encore plus stimuler les possibilités de contracter cette maladie sont :

  • Des antécédents parentaux sur les embolies pulmonaires
  • La jambe ou la hanche fracturée
  • Des problèmes concernant le processus de coagulation du sang
  • Des antécédents
  • Un infarctus du myocarde ou un accident vasculaire cérébral pouvant avoir eu lieu auparavant
  • Une chirurgie
  • Une sédentarité
  • Un âge avancé
  • Des tumeurs cancéreuses
  • Prendre des œstrogènes et/ou des testostérones

Que peuvent-être les signes montrant qu’il faut être en garde ?

Des fois, la thrombose pulmonaire vient d’une manière violente et provoque des problèmes de respirations assez singuliers. La plupart du temps, ce problème peut se manifester par de l’angoisse, une détresse respiratoire, une douleur au niveau de la poitrine. Cependant, il y a quelques fois d’autres signes pouvant se rapporter à l’embolie pulmonaire : 

  • Des palpitations ou une tachycardie
  • Etre essoufflé
  • La peau vire au violet
  • Des étourdissements
  • Une hypoxie causée par le fait de manquer de l’oxygène dans les vaisseaux
  • Etre agité et être anxieux
  • Etre souvent étourdi

Le diagnostic

Diagnostiquer une thrombose pulmonaire peut se faire en plusieurs étapes. On doit faire subir au patient une radiographie thoracique, un électrocardiogramme,  une gazométrie du sang et un dosage du sang sur les D-dimères plasmatiques. Cependant, pour mettre totalement en évidence qu’il s’agisse bien d’une embolie pulmonaire, les spécialistes doivent faire subir au patient un angio-scanner du thorax et faire une scintigraphie pulmonaire. Ces étapes peuvent aider à localiser le thrombus et à connaitre les possibles effets qu’il puisse avoir sur les vaisseaux sanguins du poumon. 

Méthode de traitement

Les spécialistes prescrivent généralement des anticoagulants comme l’héparine et les antivitamines K. Dans le cas où la thrombose se trouve dans les jambes, il conseille une contention veineuse. C’est une méthode où on utilise des outils spécifiques dans le but d’appliquer une pression au niveau des veines et inciter le retour veineux. Dans le cas où il n’y a aucun signe d’amélioration de l’état du patient, les médecins peuvent appliquer l’embolectomie, un traitement chirurgical ou un traitement thrombolytique.

[sc name=”suivant” ]

Partagez dans vos réseaux sociaux!

Send this to a friend