Que signifient les papillons de couleur violette dans les maternités des dispensaires ? – Recettes en Famille

Que signifient les papillons de couleur violette dans les maternités des dispensaires ?

by Emma

Cet emblème découle de l’histoire émouvante de cette femme lorsqu’elle a accouché de son bébé. Si des papillons violets se trouvent dans les salles d’accouchements, c’est en raison de ce qu’elle a vécu à la maternité. Selon BBC, les faits sont tragiques et c’est ce qui a donné naissance à ce symbole.

Au Royaume Uni, vous verrez sûrement des papillons violets collés sur les vitres des maternités des hôpitaux. Il y a bien une raison. La source est un fait tragique qui n’a rien de merveilleux et c’est devenu un emblème des maternités.

Millie Smith et son parcours

Avant de savoir la signification du papillon violet, il est primordial d’être au fait de l’histoire de Millie Smith qui et à son origine. A la base, elle devait mettre sur terre deux jumelles prématurées, dont Skye et Callie. Cependant, les spécialistes ont annoncé à la maman que l’un des bébés souffre d’une pathologie rarissime à la 12ème semaine de sa grossesse. Il s’agit de l’anencéphalie, ce qui fait que son cerveau apparaît en dehors de son crane.

La maman raconte à ce sujet : « On m’a dit qu’un de mes bébés n’aurait aucune chance de survivre. Il ne devait vivre que quelques secondes ». Lorsque la maman les a fait naitre, Skye a malheureusement rendu son âme après quelques heures de vie, comme indiqué dans le rapport de BBC.

« Tu as tellement de chance de ne pas avoir eu de jumeaux »

Après avoir perdu son bébé, Millie était vraiment dévastée. Mais une mère qui venait d’accoucher de trois paires de jumeaux extériorisait des mots encore plus blessants. « J’étais dans un service néonatal et il y avait trois paires de jumeaux qui pleuraient. Un parent qui ne savait pas ce que j’avais vécu s’est tourné vers moi et m’a dit: « Tu as tellement de chance de ne pas en avoir » », déplore la maman. Puis de poursuivre à quel point elle a été anéantie, que si cette personne savait ce qui vient de se passer, elle aurait regretté ses mots.

Dans les accouchements il n’y pas que des bons moments

Millie a alors décidé de coller des papillons violets pour que les prennent conscience des tragédies qui se cachent derrière chaque accouchement. « Je sentais qu’il devrait y avoir quelque chose comme un petit symbole pour faire savoir aux gens que mon bébé était mort. » confie-t-elle lors de son interview.

Si elle a pensé au papillon violet, c’est ce que cette couleur n’est pas spécifique ni au genre masculin, ni au genre féminin en faisant allusion à ce qu’elle a enduré. L’idée de Millie a promptement été adoptée par l’hôpital où elle a accouché selon ses attentes. C’est pourquoi les hôpitaux du Royaume Uni ont suivi le précepte.

Création d’une association qui aide les parents endeuillés

Le couple est inspiré pour concevoir une fondation dans le but de venir en aide aux couples en deuil. Il s’agit de la Skye High Foundation qui a comme objet d’assister les personnes se trouvant dans la même situation tragique. Des parents endeuillés et anéantis de la perte de leur fille ont décidé de passer 16 jours en compagnie du défunt. Quand la mère des deux jumelles a posté sur sa page Facebook au sujet de la création de cette fondation, les internautes n’ont pas laissé cette information inaperçue. Elle s’est alors exprimée : « Il y avait plus de 1000 partages de mon message maintenant ce chiffre a doublé».

D’ailleurs, une association ayant le même objectif a contacté la maman. « Le travail caritatif était quelque chose de très nouveau pour moi car j’étais très axée sur ma carrière, mais j’apprends à chaque étape du parcours » peut-on lire dans le témoignage de Millie. Pour elle, il s’agit d’une « façon de gérer ce qui s’était passé » durant ces moments tragiques et de pouvoir se retrouver dans la résilience.

Les étapes du deuil après la perte d’un enfant

Il n’y a pas pire que de perdre son enfant. C’est une période démolisseuse et qui laisse une trace indélébile.  En tant que parent, il est difficile de se détacher de cet événement dramatique et le cours de la vie qui suit se traduit par une colère et de l’amertume. S’il est important de passer par la sidération, la colère, le marchandage, c’est au fait que ce sont des étapes à endurer dans le but de pouvoir accepter la situation. La dernière phase consiste à s’approcher encore plus du recouvrement émotionnel pour reprendre sa vie en main.

Perdre son enfant est un carambolage immense qui peut être commandé à l’aide d’un travail ardu sur soi. En sus, ce fait nécessite un échange aux émois parcourus et des dialogues avec d’autres parents ayant subi le même désastre. Il est tout de même important de recourir à un médecin ou à un thérapeute qui assiste le parent en deuil le long de son chemin vers la résilience.

Partagez dans vos réseaux sociaux!

Send this to a friend