Que signifie la sensation de paralysie qui vous réveille la nuit ? – Recettes en Famille

Que signifie la sensation de paralysie qui vous réveille la nuit ?

by Emma

Lorsque vous passez une journée bien pleine et sans repose, rien n’est plus agréable que de joindre votre lit en rentrant le soir. Le sommeil nocturne est un indispensable à la vie de l’homme. Un repos satisfait requiert à la fois une durée suffisante et une meilleure qualité de sommeil. Pourtant, on ne pourra se passer de quelques interruptions de sommeil la nuit et il existe une raison fondée. Dans ce sens, il arrive parfois de se réveiller et de se sentir paralysé, sans pouvoir parler ni bouger. Il s’agit de la paralysie de sommeil. On vous dit plus sur les raisons et les explications à ce phénomène.

Vous savez certainement à quel point c’est effrayant, si vous vous réveillez en pleine nuit en se sentant paralysé. En effet,  vous souffrez de ce que les experts appellent « paralysie du sommeil ». Cela implique une parasomnie du sommeil qui vous perturbe en dormant ou en vous réveillant.

Le syndrome de la paralysie du sommeil

Il s’agit en effet d’une forme de parasomnie qui survient lorsque vous vous endormez, donc en état hypnagogique, ou lorsque vous vous réveillez, en état hypnopompique.

Au moins une fois dans sa vie, chacun de nous a déjà senti une sorte de paralysie et de ne pas pouvoir générer les mouvements qui se passent nos rêves. Ce phénomène est susceptible de s’étendre même au moment du réveil. Par conséquent, le corps et la conscience se trouvent entre le réveil et le sommeil. Dans une telle période, les fonctions motrices sont bloquées excluant les muscles oculaires et respiratoires. Des experts en sommeil précisent en outre que la paralysie du sommeil traduit un mouvement déchainé de l’organisme lors du sommeil.

Les signes symptomatiques de la paralysie du sommeil

De manière générale, la paralysie du sommeil se traduit par une impossibilité de mouvoir ou de s’exprimer et le sujet peut même extérioriser des hallucinations. En sus, l’assujetti ressent une lourde pression  est d’ailleurs commun que les personnes souffrant de cette parasomnie ressentent une forte pression et une présence hostile dans la pièce où ils se trouvent.

Nuance entre paralysie du sommeil et terreurs nocturnes

Souvent, on confond le symptôme de la paralysie du sommeil à celui des terreurs nocturnes. Cependant, ce sont deux phénomènes différents puisque les personnes souffrant de terreurs nocturnes parviennent à bouger, à ouvrir les yeux, et crient inconsciemment dans la plupart des temps. Par ailleurs, les personnes souffrant de paralysie du sommeil sont entièrement paralysées et ne peuvent, ni bouger ni parler jusqu’à ce qu’elles se réveillent.

Les personnes atteintes de la paralysie du sommeil

D’après la conclusion d’une enquête parue sur Sleep Medicine Reviews, près de 8% des habitants de la Terre seraient sujets à une paralysie du sommeil au cours de leur vie. Toujours selon cette même source, 31,9% des patients souffrant des maladies psychiatriques sont atteints de la paralysie du sommeil au moins une fois au cours de leur existence.

Les experts ne parviennent pas encore à dévoiler les sources de la paralysie de sommeil. Cependant, certains éléments à risque sont dénoncés, tels que le stress, le manque de sommeil, les traumatismes d’ordre psychologique, les heures de sommeil changeantes ainsi que la prise de certains des médicaments.

La paralysie du sommeil : Anodine ou dangereuse ?

Bien que les sujets à ce phénomène soient effarés, en réalité, la paralysie du sommeil est un trouble bénin du système nerveux. Ainsi, elle ne constitue pas une maladie en soi. Cependant, la paralysie du sommeil est à l’origine de l’anxiété mais aussi de l’insomnie.

Les mesures à prendre en cas de paralysie du sommeil

Selon le Dr. Sylvie Royant-Parola, psychiatre spécialiste du sommeil dans le rapport de Doctissimo : « Il ne faut pas lutter contre cette paralysie du sommeil en tentant à tout prix de se réveiller. Au contraire, il faut se laisser aller, ne pas paniquer pour réussir à se rendormir. La paralysie disparaît d’elle-même ». Somme toute, il serait sage de se détendre et surtout de ne pas succomber à la peur. Cette méthode aide la personne souffrante à se rendormir.

Des précautions pour éviter la paralysie du sommeil

Certaines habitudes de vie vous évitent de tomber dans la paralysie du sommeil et elles sont loin d’être difficiles. Ce qui englobe le tout c’est de savoir gérer au mieux le stress et d’essayer de se calmer. Voici les gestes à adopter :

  • Prendre en considération le cycle circadien et adopter des habitudes immuables ;
  • Consacrer des moments de détente ;
  • Privilégier au quotidien des dîners légers et à une heure non tardive dans la soirée ;
  • S’adonner à des activités corporelles régulières.

Partagez dans vos réseaux sociaux!

Send this to a friend