Pourquoi le taux de triglycérides augmente-t-il et quels sont les traitements adaptés ? – Recettes en Famille

Pourquoi le taux de triglycérides augmente-t-il et quels sont les traitements adaptés ?

by Emma

Les triglycérides sont constitués de lipides, tout comme le cholestérol qui compose notre organisme. A un taux stable, les triglycérides contribuent à octroyer de l’énergie mais si l’indice connait une recrudescence, la personne est au risque de développer un accident cardiovasculaire. Mais quelles sont les causes de cette augmentation de taux et comment y remédier ? Pour y répondre, Caroline Seguin, diététicienne-nutritionniste, déploie son avis sur le sujet. Focus.

En fait, les triglycérides ne sont autres que des molécules lipidiques qui se forment au niveau de l’intestin. Les molécules peuvent également être sécrétées par le foie via le glucose.

Pourquoi le taux de triglycérides augmente ?

Quand le taux de triglycérides dans le sang augmente, on parle d’hypertriglycéridémie. C’est le cas lorsqu’il atteint les 2 g/l, à savoir que la quantité normale est se trouve entre 1,5 g/l à 2g/l. Si une personne endure en même temps, une hypertriglycéridémie et une hypercholestérolémie, le risque de développer un trouble cardiovasculaire. Ce n’est pas tout, ce désagrément est à l’origine de plaque d’athérome sur les parois des artères qui encombre le flux sanguin.

Le Dr Jean-Michel Lecerf, responsable du service nutrition de l’Institut Pasteur de Lille et le Pr Jean Ferrières, cardiologue au CHU de Toulouse, détaillent les causes d’une hypertriglycéridémie. Elles sont innombrables et incluent les éléments suivants :

  • Une augmentation du taux de cholestérol, ce qui favorise une hausse des triglycérides ;
  • Un régime alimentaire riche en matières grasse et un excès d’alcool ;
  • Le tabagisme ;
  • Un facteur d’ordre génétique ;
  • Le surpoids et l’obésité ;
  • Le manque d’activité physique et la sédentarité ;
  • Des troubles du foie ;
  • Une maladie des reins ;
  • Une maladie diabétique ;
  • L’âge.

Comment mesurer son taux de triglycérides ?

Les spécialistes préconisent une prise de sang pour analyser le taux de triglycérides et de cholestérol. Chez la gent masculine, le taux normal de triglycérides est de 0,45 à 1,75 g/L si celui-ci est de 0,35 à 1,40g/L chez la gent féminine. L’âge influe également le taux de triglycérides pour chaque personne.

Si le taux de triglycérides est en baisse, le sujet ne court aucun risque de maladie. Ce phénomène traduit un taux de graisses, alcool et de sucre faible chez des gens. Parmi eux, on constate des patients sous-alimentés ou ceux qui endurent une anorexie.

En revanche, si l’alimentation est riche en graisses, sucre et riche en alcool, le taux de  triglycérides peut dépasser les 1,75g/L chez l’homme ci cela est au-delà de 1,40g/L chez la femme.

 

Une technique qui réduit le taux élevé de triglycérides

Comme l’indique Caroline Seguin, le fait d’intégrer des aliments peu graisseux et peu sucrés permet de combattre l’hypertriglycéridémie. La limitation d’alcool, voire l’abstinence permet tout de même de limiter le taux de triglycérides. En sus, il est primordial de stopper le tabac et de réviser son alimentation pour éviter l’adiposité. Si le cas persiste même après avoir suivi les recommandations susmentionnées, il serait judicieux de consulter son médecin pour prescrire les médicaments adaptés.

Quel est le régime alimentaire à suivre pour baisser les triglycérides ?

En général, le régime alimentaire riche en matières grasses non saturées est de mise pour baisser le taux de triglycérides. Dans ce sens, privilégiez la consommation d’huile d’olive, arachide, soja, tournesol. En sus, les poissons gras sont à inviter dans vos plats au moins deux fois par semaine.

De surcroît, consommez plus de féculents complets, comme les céréales regorgées de fibres car ils permettent de synthétiser les sucres. Il aide le foie en cas de surcharge pour que le métabolisme de l’excès de triglycérides soit initié. Vous pouvez manger des aliments comme des pâtes complètes, riz sauvage, quinoa, riz complet, pain complet, seigle et le boulgour.

Grâce à sa teneur en théine, le thé vert agit en boisson détox pour la santé en général. Ce n’est pas tout, les polyphénols que renferme cette boisson permettent de limiter l’indice lipidique dans le sang. De toutes les manières, l’experte préconise de consommer deux tasses de thé au maximum dans une journée puisqu’il possède un effet diurétique qui est susceptible de déminéraliser votre corps.

La consommation de margarine s’avère salutaire en raison de sa teneur en phytostérols. Ce sont des lipides végétaux aux effets bénéfiques en parlant de taux de cholestérol et de triglycérides.

Les viandes blanches, quant à elles renferment un niveau bas d’acides gras saturé, ce qui fait de lui un allié idéal pour baisser le taux de triglycérides.

L’ail fait aussi partie des aliments à privilégier en raison de sa teneur en sélénium et allicine, des éléments qui luttent contre les toxines.

On ne le dira jamais assez, les fruits et légumes permettent de favoriser la capitale santé. Dans ce sens, ils permettent de mettre fin à l’oxydation cellulaires en plus d’éviter l’inflammation et de dommages cellulaires du foie.

Quant aux légumineuses, elles sont riches en fibres. De plus, ces aliments contiennent des éléments qui combattent le taux élevé de cholestérol et de triglycérides. Les légumineuses permettent tout de même de stabiliser l’index glycémique tout en favorisant la satiété.

La spécialiste conseillé par la même occasion de consommer plus de poissons gras, par exemple du saumon, sardine, maquereau, hareng, truite, thon.

Regorgé d’oméga 9 et d’acides gras mono insaturés, l’huile d’olive permet à coup sûr d’éviter les troubles cardiovasculaires mais aussi de contrebalancer le taux de triglycérides sanguin. Vous pouvez alors consommer de l’huile de noisette, de colza et d’avocat.

Privilégiez une préparation alimentaire sans matières grasses ajoutées, par exemple la cuisson à la vapeur, le grill, au court-bouillon ou la cuisson au four.

Les aliments à éviter en cas de hypertriglycéridémie

Caroline Seguin conseille qu’il existe des aliments à mettre ce côté chez une personne atteinte de taux de triglycérides élevé dans le sang. Parmi eux, les aliments transformés et sucrés comme les bonbons, les gâteaux, les  biscuits, les chocolats, les pâtisseries, etc. Evitez de manger des viandes riches en graisses saturées, par exemple de la viande de bœuf, d’agneau ou des lardons. La spécialiste prohibe aussi les abats de foie, les œufs, le beurre, les fromages, et bien entendu l’alcool.

De plus, pour éviter la recrudescence du taux de triglycérides, réalisez des activités physiques régulières, comme la marche, le course à pieds et pourquoi pas de la natation.

Partagez dans vos réseaux sociaux!

Send this to a friend