Peut-on espérer des temps chauds dans la région ? – Recettes en Famille

Peut-on espérer des temps chauds dans la région ?

by Emma

Récemment, la météo était sous l’emprise d’intempéries. Le flux était effectivement orienté à l’Ouest ou au Nord-Ouest. C’est un passage qui a valu des temps pluvieux accompagnés de températures plus ou moins fraîches pour la saison. Lors de la première semaine du mois d’Août, la température globale est de 1 à 1,5°C dans les moyennes de saison. Le cas est assez rare pour être souligné. Ce qui reste à savoir si le reste du mois sera toujours ainsi. Négatif. Alors que samedi dernier, le temps était maussade, on devrait s’apprêter à un climat changeant.

En dimanche, on peut espérer un temps chaud sur presque toute la région. Après la perturbation, le Nord-Ouest sera l’origine du vent qui soufflera modérément avec des températures qui ne dépasseront pas les moyennes de saison. Pour lundi, c’est le moment où des hautes pressions ne laisseront pas l’affaire mais les températures augmenteront, dans le sens de regagner des valeurs de saison. La dorsale anticyclonique devrait avoir lieu au fil de la semaine pour apporter de plus en plus de temps chaud.

Découvrez la carte qui illustre la situation tant attendue en milieu de la semaine prochaine. Vous pouvez apercevoir une dorsale anticyclonique renforcée sur le Sud de la région. Deux dépressions la bloquent, de l’Ouest de l’Irlande et de la mer Baltique. Il s’agit d’un cas assez instable sur le côté la dépression sur l’Atlantique est probante. En cause, c’est elle-même l’origine du flux de Sud à l’avant et c’est ce qui permet alors la montée de la dorsale. Sous ces exigences, la semaine prochaine pourraient ainsi débarquer avec le retour de chaleur, du moins au Sud du pays.

 

Il reste à délimiter les régions exactes qui seront atteintes par la chaleur. Pour mardi, la température pourra culminer jusqu’à 33 et 35°C et à parti de mercredi, la chaleur peut dépasser 35°C, voire 36 à 37°C. Toutefois, l’intensité et la durée demeurent encore vagues mais il y a deux probabilités. D’un côté, la dépression luge vers l’Europe. Dans ce sens, elle baisserait l’air chaud sur la Méditerranée et réservera une dernière journée très chaude, avant de basculer en des vents plus froids. De l’autre côté, la dépression pourrait prendre place sur l’Atlantique. Alors, de fortes chaleurs pourront subsister longuement, au moins durant la semaine prochaine toute entière.

D’ailleurs, un scénario intermédiaire pourrait prendre surface accompagné d’une dépression qui viendrait avec de l’air légèrement frais, mais elle touche seulement la moitié Nord du pays, et avec des fortes chaleurs plus persistantes dans le Sud. Nous nous apprêtons alors à accueillir un temps d’été la semaine prochaine, avec des températures grimpantes et un soleil plus brillant. Pour l’heure, ce n’est pas une idée de canicule. Cependant, la situation est encore sous contrôle puisque les paramètres requis apparaissent petit à petit.

Partagez dans vos réseaux sociaux!

Send this to a friend