Pepsi a finalement admis que sa boisson contient des ingrédients cancérigènes

Pendant très longtemps, Pepsi a toujours refusé de reconnaître que l’un de ses ingrédients avait un important risque sanitaire pour ses consommateurs, mais il vient d’admettre la présence d’un composant soupçonné d’être cancérigène dans ses produits.

Une récente action en justice a en effet poussé la marque à reconnaître non seulement la présence de cet ingrédient suspect, mais également de s’octroyer la propriété.

Il s’agit du 4-méthylimidazole :

Egalement appelé 4-MEI, le 4-méthylimidazole est un composé chimique classé hétérocyclique ayant la formule CH₃–C₃H₃N₂. Tout comme le 2-méthylimidazole, il s’agit d’un sous-produit issu de la réaction de Maillard. Cet ingrédient est utilisé afin de donner aussi bien à Pepsi qu’aux autres boissons gazeuses de couleur caramel leur aspect brun distinctif.

En plus de cela, c’est également un cancérogène connu. Pepsi s’est longtemps battu de sur le plan juridique, contre les exigences de l’état californien afin d’éviter d’inclure un avertissement cancérigène concernant ses produits, tout en craignant que cela pourrait nuire à leurs ventes de manière importante.

D’après le toxicologue, Dr Urvashi Rangan, quelle que soit la quantité bue par les consommateurs, ils ne s’attendent pas à ce que leur Pepsi contienne un cancérogène potentiel. Selon ce spécialiste, le 4-MEI devrait se trouver dans les aliments.

4-MEI a été identifié dans les produits Pepsi en importante quantité dans un test de Consumer Reports en 2014. Le taux autorisé est d’environ 29 microgrammes aussi bien par canette que par bouteille, mais les quantités trouvées dans les produits Pepsi ont largement dépassé ce niveau.

C’est d’ailleurs pour cela qu’un juge fédéral californien a pris la décision que la marque devrait s’assurer que le taux de 4-MEI qui se trouve dans ses produits ne dépasse pas les limites exigées par la loi. Les recherches montrent qu’un taux de 29 microgrammes de cet élément cancérogène avait le pouvoir d’augmenter de 1% le risque de cancer.

Après l’instruction du juge, Pepsi devra alors faire preuve que la marque suit des protocoles spécifiques afin de s’assurer que ses produits peuvent répondre aux normes de sécurité. Pour informations, le 4-MEI figure parmi les colorants alimentaires les plus utilisés pour fabriquer des boissons gazeuses à travers le monde.

Pour voir la suite, cliquez sur la page suivante (le bouton rouge en dessous)

Voir aussi:  Quatre minutes de vidéo pour illustrer neuf mois de grossesse… La plus sensationnelle des vidéos au monde
To Top

Send this to a friend