« Mon bébé a ruiné ma vie, je regrette de l’avoir mis au monde » – Recettes en Famille

« Mon bébé a ruiné ma vie, je regrette de l’avoir mis au monde »

by Emma

Si cette mère de famille pouvait revenir en arrière, elle aurait aimé ne pas avoir d’enfant. En effet, elle suppose que la parentalité n’est pas faite pour elle, car cela « a ruiné sa vie ». Le message brutal partagé sous l’anonymat a fait le tour de la Toile.

Alors que la maman a accouché d’un bébé, elle regrette son acte en conseillant les autres de ne pas envisager d’avoir un bébé dans l’avenir. En sus, elle a avoué que si elle pouvait revenir en arrière et ne pas devenir maman, elle n’hésiterait pas une seule seconde.

Actuellement maman d’un fils de sept mois, elle a déclaré que la parentalité a transformé sa vie en cauchemar. En cause, elle a subi des répercussions sur sa vie entière à tel point que cela a ruiné sa vie.

« Je ne serai plus jamais heureuse » confie la maman attristée alors elle partage un conseil dans le groupe Mumsnet, où elle rédige un article baptisé : « Si vous envisagez d’avoir un bébé – ne le faites pas ».

« Ou faites-le. Mais sachez que cela peut ruiner votre vie. » écrit la maman.

Puis de continuer : « J’aime mon fils plus que tout au monde, mais je regrette tellement d’avoir eu un bébé. Cela a absolument détruit ma santé physique et mentale, et il m’est impossible d’envisager le moment où je serai à nouveau heureuse. »

Accablée, elle admet à quel point le fait d’être maman a bouleversé sa vie : « Avant, j’étais une personne dynamique, intéressante, amusante, pleine de vie et des hobbies géniaux. Aujourd’hui, je ne suis plus que l’ombre de mon ancien moi, mon monde à changé. »

« Si je pouvais appuyer sur un bouton et revenir à une époque avant d’avoir mon fils, sans me souvenir de lui ni savoir qu’il existe, je le ferais sans hésiter… Je regrette tellement d’avoir eu un bébé et je souhaite de tout mon cœur et de toute mon âme ne pas l’avoir fait ».

Elle révèle à d’autres mamans que son bébé perturbe son sommeil et qu’elle a déjà sollicité  l’assistance d’une infirmière.

« Je regrette beaucoup d’avoir eu un bébé et je souhaite de tout mon cœur et de toute mon âme ne pas l’avoir fait. » enchérit-elle dans sur le groupe de partage pour mamans.

Après avoir pris de la sertraline – un antidépresseur – que l’infirmière lui a prescrit, elle affirme que le médicament n’a fait que donner une « insomnie épouvantable » alors elle a décidé de stopper le traitement.

Néanmoins, la femme a ajouté que son conjoint avait été d’un grand soutien pour elle durant la lutte acharnée, en attestant « Mon partenaire est incroyable – il fait tellement de choses pour nous deux, bien plus que sa juste part (…) Mais je peux voir quel fardeau je représente pour lui et je suis très inquiète de l’impact que cela a sur lui, d’avoir à être parent et à me soutenir dans cette épreuve. »

En découvrant son histoire, les autres mamans lui ont transmis des mots rassurants en disant qu’elles avaient aussi vécu la même chose, mais c’est seulement qu’elles avaient eu du mal à s’adapter à la nouvelle vie en tant que mère.

« Oh, je me sentais comme ça quand mes enfants avaient cet âge. Je pense que les 3-4 premières années peuvent être brutales, selon la nature de l’enfant. Cela deviendra plus facile et plus agréable, surtout si vous restez avec un seul enfant. Tenez bon, ce n’est pas pour toujours » peut-on lire sur un des commentaires.

Une autre maman répond : « Oh, la pauvre. On dirait que vous vous sentez très mal en ce moment. Je voulais juste dire que j’ai ressenti la même chose. J’adore être maman, ma fille a 2 ans et demi et j’ai traversé l’enfer pour l’avoir, mais j’ai certainement eu beaucoup de moments où des pensées similaires m’ont traversé l’esprit. Je n’ai pas du tout apprécié la période de la naissance. Je voulais juste dire que j’ai l’impression que ça s’améliore à mesure qu’ils grandissent. »

« Hey, accroche-toi ! Vous avez réussi à tenir jusqu’à sept mois, alors bravo ! La privation de sommeil est épouvantable, mais avec un peu de chance, cela va s’améliorer d’ici le dixième mois et vous commencerez à vous sentir beaucoup plus comme avant. C’est bien si vous pouvez obtenir un soutien psychologique. Je vous envoi de gros câlins » écrit une autre internaute.

Ce n’est pas tout, elle a reçu autant de soutien et une autre personne commente : « Il y a une énorme pression sur les nouvelles mamans pour qu’elles soient toujours au top, alors que la première année est très dure pour beaucoup, beaucoup de femmes ».

Pour d’autres personnes, elle pourrait souffrir d’une dépression post-natale, tout en sachant qu’elle n’a pas confirmé si c’est le cas ou non. Elles l’ont alors proposé de suivre une thérapie liée à cet effet ou bien de demander l’aide d’un expert.

Résultat ? La maman s’est sentie moins seule après avoir lu les messages solidaires de la part des autres membres et après les avoir contacté en privé en guise de remerciement.

Partagez dans vos réseaux sociaux!

Send this to a friend