Les signes alertant la venue d’un AVC – Recettes en Famille

Les signes alertant la venue d’un AVC

by Emma

Pour avoir une bonne santé, il est indispensable d’avoir de solides connaissances pour ne pas se faire frapper par les différentes maladies. Ainsi il est très utile de se cultiver par rapport aux informations et les livres qui traites sur les maladies et leurs manifestations. Entre autre, sur l’accident vasculaire cérébral (AVC). Cette maladie peut vous laissez avec des conséquences irréversibles. Donc il faut bien se renseigner sur les problèmes causés par les maladies, mais le plus sur les signes qui prédisent les maladies, afin de les éradiqué avant qu’il ne soit trop tard. Le site de santé Doctissimo pourra nous informer sur ces symptômes.

Décelé des maladies à l’avance n’est pas toujours facile. Par ailleurs, on peut les appréhender en nous informant sur plusieurs types de documents qui traitent de la santé des personnes. L’AVC est l’une des maladies dans le collimateur, car c’est une maladie qui peut tuer sans prévenir. Tour d’horizon sur les symptômes qui prédisent cette maladie.

L’AVC c’est quoi ?

Cette maladie est causé par un arrêt spontané de la fluidification du cerveau, (AVC) est l’acronyme de Accident vasculaire Cérébral, et elle doit nécessiter une intervention médical à temps. Cette situation qui peut causer une mort subite est le fait de ne plus avoir d’oxygène dans les régions frappées. Lorsque la maladie n’entraine pas la mort, elle peut engendrer des conséquences irréversibles sur la personne physiquement ou psychologiquement. Cette maladie est la principale cause qui cause l’invalidité des personnes adultes. D’après le Figaro Santé, en France il y a 130 000 personnes qui en son atteints tous les ans. Dans la majorité des cas, entre 8 sur 10, elle est causée par l’interruption de l’approvisionnement en fluide d’une artère principale, car un caillot bouche celui-ci. Pour ce cas précis, il s’agit d’infarctus cérébral ou d’AVC ischémique. Cependant, cette maladie peut aussi se présenter sous une deuxième forme. On l’appel cette fois ci : AVC hémorragique entrainée par la rupture d’une artère. Cette dernière forme est connue pour être mortel dans les 50% des cas. Ce qui peut causer une telle rupture est innombrable :

  • une mal formation congénitale
  • Des causes génétiques
  • Des maladies infectieuses, comme le diabète, l’hypertension artérielle
  • Le cholestérol
  • Le tabagisme

Il faut aussi savoir que cette maladie est l’une des raisons, à part la maladie d’Alzheimer, pour lesquels une personne est atteinte de démence.

Quels sont les symptômes qui peuvent donner un indice sur l’AVC ?

Pour pouvoir anticiper l’AVC, il est primordial de connaitre les signes précoces qui peuvent vous informer sur cette maladie. Car plus on l’anticipe à l’avance plus on a de chances d’intervenir plus vite. Pour ce faire les suivants sont les signes physiques annonciateurs de l’AVC :

– Faiblesse musculaire avec une paralysie totale ou partielle des muscles du visage

– Des difficultés liées au langage

– Étourdissement, mouvements difficiles à coordonner et perte d’équilibre

– Vertiges et maux de tête sévères

– Perte partielle ou totale de la vision d’un ou des deux yeux

– Fourmillement ou engourdissement d’une ou plusieurs parties du corps

Comment organiser sa réaction face à cette maladie ?

Il faut connaitre les méthodes de réactions pour organiser une intervention face à l’Accident vasculaire cérébral qui est mortel. Ainsi les premiers réflexes à avoir pour sauver une victime de l’AVC, est à ne pas oublier.

Afin d’aider la personne victime d’un AVC, dans un premier temps, il faut lui demander de sourire pour permettre de voir si elle a une quelconque déformation au niveau du visage ou de la bouche. Deuxièmement, lui demander de lever les deux bras, tout en étant très explicite car la personne peut être atteinte d’étourdissements qui va lui causer des troubles de la compréhension. Finalement, lui demander de dire une phrase simple. Dans la mesure où la personne éprouve des difficultés à faire ce que vous lui demander de faire, il faut immédiatement prévenir le SAMU.

Comment prévenir un AVC ?

Pour prévenir de cette maladie, des mesures sont à respecter. La plupart  des ces mesures sont des habitudes de vies saines, comme :

– Ne pas fumer

– Eviter l’alcool

– Contrôler le stress

– Maintenir son poids de forme

– Avoir une alimentation pauvre en gras avec de bons apports nutritionnels

– Avoir une activité physique régulière et soutenue

– Vérifier sa méthode contraceptive et la changer si elle enclenche des facteurs de risque. Parfois, être fumeur et prendre certaines pilules peut augmenter l’occurrence d’accident vasculaire cérébral.

– Consulter son médecin régulièrement pour être alerte face aux signaux avant-coureurs. Il est également important de vérifier son rythme cardiaque et sa tension afin de prévenir le risque d’accident vasculaire cérébral.

– Contrôler son taux de cholestérol

– Traiter une maladie cardiaque ou son diabète

– En cas d’antécédents d’AVC, un médecin pourra prescrire des traitements anticoagulants afin de prévenir les récidives.

[sc name=”Suivant”]

Partagez dans vos réseaux sociaux!

Send this to a friend