Les raisons pour lesquelles vous ne devez jamais percer des boutons qui se trouvent sur le « triangle de la mort » – Recettes en Famille

Les raisons pour lesquelles vous ne devez jamais percer des boutons qui se trouvent sur le « triangle de la mort »

by Emma

Plusieurs personnes ont tendance à s’en débarrasser en perçant dès qu’ils voient un  bouton qui apparaît. Sur certaines parties du corps, cette habitude est anodine mais sur d’autres, elle est source de danger. Lorsque des boutons poussent près de la bouche, du nez ou de la petite espace entre les yeux, c’est extrêmement incommodant. Selon un article relayé par Health, le « triangle de la mort » est une partie dangereuse quand vous percez les boutons qui s’y trouvent. On vous dit plus. 

Certains de peuvent résister au désir de manier les boutons qui se trouvent sur le visage, et c’est principalement en raison de leur inesthétique. Cependant, cet agissement occasionne des traces indélébiles en raison des plaies qui en découlent. En surcroît, des experts attestent qu’il existe de plus sérieuses raisons pour lesquelles vous ne devez pas toucher les boutons sur le « triangle de la mort ».

C’est quoi le « triangle de la mort » ?

Terme défini par Joshua Zeichner, dermatologue au Mount Sinai à New York, le « triangle de la mort » est déterminé comme étant « la zone du visage qui relie le nez aux coins de la bouche ». Selon les explications de cet expert, il s’agit d’une partie du visage qui est potentiellement fatal puisqu’elle est liée directement au système nerveux.

Si vous souhaitez préciser davantage, il suffit de former un triangle en joignant vos deux pouces et de le coïncider au visage comme suit : l’angle au sommet de la forme géométrique apparaîtra sur la partie supérieure de la pyramide nasale, quant aux deux autres angles inférieurs, ils doivent côtoyer les recoins de la bouche.

Quel est le danger encouru relatif au « triangle de la mort » ?

Sachez que lorsque vous avez l’habitude de moudre un bouton sur votre visage, il est vital de savoir quels sont les éventuels risques relatif.

Selon le Dr Zeichner, « le sinus caverneux est le nom d’une grosse veine qui draine le sang vers le cerveau, créant une connexion de notre extérieur vers notre intérieur ». Les vaisseaux sanguins qui longent au niveau du « triangle du danger » sont reliés au sinus caverneux, situé dans le cerveau, peut-on lire dans l’interview de Jeremy Brauer, professeur adjoint clinique au département de dermatologie du NYU Langone Medical Center à Men’s Health.

Quand un bouton qui pousse sur cette partie est percé, cela engendre une plaie ouverte qui laissent entrer des germes bactériens. Ces derniers s’amplifient encore plus lorsque la personne qui est à l’origine de cet acte ne se lave pas les mains. Résultat ? Elle est exposée au risque de contamination par les bactéries. Mais Alok Vij, dermatologue à la Cleveland Clinic, est formel, « toute infection dans cette zone a un risque plus élevé » déplie-t-il.

De son côté, le Dr Zeichne met en avant que le fait de triturer un bouton suivi pas une infection, il n’est pas rare que la pullulation des bactéries s’étendent au sinus caverneux. A terme, le cerveau n’est pas indemne de danger. Et le cycle ne s’arrête pas là… Il se peut que la circulation sanguine en générale soit en proie avec l’infection.

Selon le Dr Brauer, à défaut de traitement adapté et à temps, une infection cérébrale est à l’origine de caillots sanguins. Mais gardez à l’esprit que cette formation de caillots dans le sang laisse libre cours à un AVC qui n’est pas loin de cause le décès. En France, les caillots sanguins sont à l’origine de 20 000 décès dans une année, selon une statistique.

Ce spécialiste met en exergue qu’en cas d’infection de la peau sur le « triangle de la mort », le sujet doit immédiatement joindre un médecin pour établir le diagnostic approprié, peut-on lire dans son explication reprise par Men’s Health.

La personne est à cet effet, à un risque moindre de la propagation de l’infection vers le cerveau.

Des astuces pour les boutons gênants

Avis à ceux qui ne peuvent se priver de manipuler dès qu’un bouton apparaît sur le visage ! Ce geste n’est pas sans danger.

Commencez par avoir de l’opiniâtreté lorsque vous pensez réaliser cette habitude de tâter les boutons sur votre visage. Le Dr Philippe Beaulieu, dermatologue cité par la marque Laroche Posay, explique à cet effet, « On croit à une solution rapide et efficace, mais en réalité, on ne fait qu’aggraver le problème ».

Au dehors des cicatrices laissées, lorsque vous manipulez un bouton sur votre visage, le risque de contracter une infection est considérablement élevé.

Pour s’en défaire, vous pouvez opter pour des astuces naturelles qui éliminent les boutons de manière saine. Le plus important est de consulter un dermatologue dans le cas où les boutons subsistent trop longtemps.

Partagez dans vos réseaux sociaux!

Send this to a friend