Les habits neufs non lavés sont dangereux pour la santé – Recettes en Famille

Les habits neufs non lavés sont dangereux pour la santé

by Emma

Il est vrai que tout le monde a envi de porter des habits neufs, mais sachez que ce n’est pas sans effet néfaste pour la santé. Nombreux d’entre nous ne le savent pas encore. En effet, il faut faire preuve de patience et de vigilance avant de s’y mettre pour ne pas se retrouver dans l’ébahissement. Lavez vos habits neufs avant de les porter, comme le rapporté sur le site RTL.

Bien évidemment, avant de porter les vêtements neufs, il faut passer à l’étape de lavage et non de les porter tout de suite. Selon l’Agence nationale de sécurité sanitaire (ANSES), il faut est nécessaire d’éliminer les agents néfastes qui les côtoient. Ce ne sont autres que les composants chimiques qui se pullulent dans les textiles neufs.

 

Pour prévenir les allergies et irritations de la peau

ANSES affirme que le prêt-à-porter serait un nid de composants chimiques dont : le Nickel, le Chrome 6 ou la Benzine. Ces substances font parties des responsables d’allergies mais aussi d’irritations cutanées chez les personnes qui mettent des habits neufs sans les laver.

Après avoir observé des produits à risque, une vingtaine de familles de substances en sont concernées. Les produits susmentionnés peuvent être à l’origine de l’irritation en raison de leur conservation en stockage ou le leurs transports.

Notez cependant que les effets se présentent très rarement et uniquement en fonction des sujets qui les portent. Toutefois, il serait nécessaire de laver les habits dans le but de se prémunir des risques.

 

 

Pour prévenir les perturbateurs endocriniens

Les substances chimiques sont responsables d’allergies mais aussi, des produits comme les Nonylphénols et leurs semblables sont retrouvés dans les habits du prêt-à-porter. Il suffit de laver une fois afin d’éliminer les dermites mais aussi les perturbateurs endocriniens. En outre, il faut laver les habits neufs en se basant surtout aux instructions du confectionneur.

Non seulement les habits mais c’est aussi le cas des chaussures. Ils sont fréquentés par une cinquantaine de familles de produits à risque selon les informations octroyées par l’ANSES. Le Chrome 6 est le plus courant d’entre ses produits.

 

  Troubles cutanées

Sachez que le chrome 6 est dérivé du chrome et peut provoquer des picotements, des brûlures ou encore des plaques rouges au niveau de la peau.

Dans ce sens, il faut aussi se méfier du Nickel qu’on peut retrouver souvent dans les chaussures mais aussi dans les sandales. A titre d’exemple, elles se nichent dans les œillets à lacets et les teintures noires des chaussures qui sont fabriquées en cuir, celles synthétiques ou celles en caoutchouc. Ce n’est pas tout, le Nickel renferme aussi les boucles de sandales.

Une des bonnes raisons est que plusieurs personnes ont dû essayer ces habits avant nous. Et ce fait va sans écarter les risques auxquels nous sommes exposés. Ainsi, il faut mettre ces articles neufs dans vos machines à laver avant tout !

 

Que disent les médecins ?

Selon Donald Belsito, professeur de dermatologie à l’Université de Columbia, il faut que les nouveaux vêtements passent deux fois à la machine à laver afin d’éliminer les poux. Sa théorie est plus poussée. Et pour cause, ces vermines sont source de maladies bactériennes qui se transmettent par l’attouchement aux tissus. En sus, ce type d’insectes peut survivre assez longtemps avant d’infecter un individu.

Un autre dermatologue s’est aussi focalisé sur le sujet. Selon Anne Dompmartin, aussi cancérologue, allergologue et vénérologue au CHU de Cean déclare à Ouest-France : « Certains vêtements ont pu traîner un peu partout surtout lorsqu’il s’agit des soldes ou de friperies. Et les vêtement neufs sont toujours manipulés par les gens ».

En plus, elle poursuit que certains accoutrements se fassent par opération des produits chimiques, à l’instar du cas des fruits et légumes. Il se peut que cela soit par l’amidon de riz ou toute sorte blanchissage qui permette aux vêtements de rester droits. De ce fait, l’experte dénie les conséquences qui peuvent être nocifs sur les peaux sensibles ou sur les sujets au système immunitaire déficient. Donc, elle précise : « Cela peut causer un effet irritant en fonction de la concentration du produit et de l’état de la peau ».

Share to your social media accounts!

Send this to a friend