Les causes, significations et remèdes aux acrochordons – Recettes en Famille

Les causes, significations et remèdes aux acrochordons

by Emma

Les acrochordons sont sans danger pour le sujet mais ils peuvent devenir gênants. Ils apparaissent sur certaines parties du corps comme le cou, sous les  aisselles ou sur les plis de la peau. Aussi appelées « molluscum pendulum » ou « tétines de peau », ces excroissances de peau sont molles et indolores et ont la couleur chair ou légèrement foncée. Plusieurs causes peuvent leur provoquer mais elles peuvent être remédiées naturellement. On vous en dit plus.

A la différence des verrues qui sont rugueuses et plus dures, les acrochordons sont molles et plus lisses. Ils sont complètement différents des verrues car ces dernières sont contagieuses et qui découlent du virus HPV. D’ailleurs, les acrochordons sont différents des grains de beauté car ils sont pigmentés en relief.

Les particularités des acrochordons

Dans le cas où le derme forme l’acrochordon, des couches moyennes donnent ces excroissances de chair. Si l’acrochordon découle de l’épiderme, c’est une couche superficielle de la peau qui forme ces bouts de peau. Les scientifiques appellent les acrochordons : « polype fibroépithélial » ou « molluscum pendulum ». Comme l’affirme le Dr Isabelle Gallay, médecin dermatologue, c’est un phénomène très fréquent et qui n’expose par le patient au risque de cancer. L’acrochordon a un diamètre de 4 à 5 mm et c’est une tumeur anodine qui est de la famille des fibromes.

Dans un article de Healthline, le Dr Rebecca Baxt, spécialisée en dermatologie annonce que la dimension de ces grossissements varie de 1 millimètre à 1 centimètre, voire plus grande. D’une manière générale, les acrochordons ont une couleur chair mais ils peuvent être plus foncés.

Les causes et facteurs de risque des acrochordons

Pour l’heure, les causes d’un acrochordon restent méconnues. Toutefois, les spécialistes de santé s’accordent à dire qu’il existe un facteur héréditaire.

Plusieurs facteurs de risque sont aussi pointés du doigt, notamment l’obésité, l’âge (généralement chez les personnes âgées de plus de 40 ans), la grossesse (souvent autour des seins ou sous les aisselles), l’hypertension, la production excessive de sébum.

Dans un article du magazine Femme Actuelle, le Dr Isabelle Gallay, dermatologue à Dijon, met l’accent sur le fait que les sujets diabétiques, notamment ceux atteints de diabète de type 2 sont plus à même de développer ces excroissances sur certaines parties corporelles. Les acrochordons découlent de la résistance à l’insuline.

Comment éliminer les acrochordons

Les acrochordons sont sans danger, mais ils peuvent devenir inesthétiques et suscitent des complexes. Dans certains cas, la formation d’acrochordons rend mal à l’aise s’ils font souvent l’objet de frottements. Généralement, les dermatologues préconisent d’éliminer ces excroissances lorsque leur sensibilité gêne la personne. Le cas reste le même dans des endroits de frottement comme la place de la ceinture, la bretelle du soutien-gorge, ou lorsqu’on s’accroche souvent dans ces bouts de peau et que l’on finit par saigner.

Dans le cadre d’un traitement sans ordonnance, il est question d’appliquer de l’azote liquide sur la zone à remédier. Toutefois, ce dernier doit se réaliser sous ordonnance médical afin d’attester qu’il s’agit bien d’un acrochordon ou d’une autre excroissance. En cas de traitement prescrit par un médecin dermatologue, les options incluent la cryothérapie, la cautérisation, l’intervention chirurgicale pour l’extraction ou l’électrocoagulation.

Les recettes naturelles pour éliminer les acrochordons

Le Pr Brigitte Dréno, chef du service Dermato-Cancérologie au CHU de Nantes, atteste que l’utilisation d’un fil de couture est de mise pour retirer les acrochordons. Enroulez la base de l’excroissance d’un fil de couture ou de pêche. Serrez l’excroissance pour couper le vaisseau sanguin qui l’alimente. De plus, ce spécialiste affirme, lors de son interview pour Doctissimo que cette pratique permettra à l’excroissance de noircir (nécrose) et de finir par tomber. Suite à un traumatisme anodin, le bout de peau peut tomber tout seul. Vous pouvez aussi faire enlever l’acrochordon par l’aide d’un spécialiste de santé, et c’est la meilleure alternative.

Certains remèdes naturels, comme le vinaigre de cidre ou le bicarbonate de soude sont à éviter. Le Dr. Gallay précise que ces ingrédients sont susceptibles de conduire à un risque d’infections et de saignements.

Notez que lorsque vous enlevez par vous-même cette lésion cutanée, le risque de récidive est d’autant plus élevé, d’où l’importance de consulter votre médecin traitant ou votre dermatologue. Somme toute, évitez l’auto-diagnostique.