Les 5 liens étroits entre les douleurs abdominales et la diverticulite – Recettes en Famille

Les 5 liens étroits entre les douleurs abdominales et la diverticulite

by Emma

Pour l’heure, de plus en plus de personnes endurent des complications relatives à la digestion. Les causes sont divers, notamment le stress, l’alimentation trop grasse et celle qui contient très peu de fibres. Le manque d’activité et certains des traitements font également partie des causes capitales de ce trouble digestif. Il arrive que le sujet subisse des troubles passagers ou chroniques qui se traduisent par une diminution de la fonction gastro-intestinale. En conséquence, la personne peut endurer des maux abdominaux, des constipations mais également une diarrhée. De manière générale, l’adoption d’une meilleure hygiène de vie suffit pour pallier à la maladie. Voici les 5 symptômes de la diverticulite, une maladie qui se traduit par une inflammation fréquente et qui est à l’origine de douleurs extrêmes.

En cas de constipation, les symptômes sont susceptibles d’engendrer des complications, voire des maux insupportables. Les maladies du côlon et la constipation sont remédiables par certaines astuces, mais il arrive que le sujet endure des pathologies sous-jacentes. Si la personne nécessite des efforts pour évacuer les selles et que cela est accompagné de douleurs abdominales, il peut s’agir d’une diverticulite. Cette dernière survient majoritairement chez des personnes au-delà de 40 ans. De plus, la maladie est susceptible de causer des signes symptômes véritablement handicapants, à en croire aux affirmations du site de la Mayo Clinic.

Diverticulite, c’est quoi ?

C’est une inflammation des diverticules qui a lieu après une infection. Les diverticules sont des petites poches qui se trouvent dans la muqueuse du système de digestion. Elles se forment souvent dans la partie inférieure du gros intestin, c’est-à-dire du côlon. Lors de la formation de ces diverticules, la personne est dite atteinte de diverticulose. En plus de ne présenter aucun symptôme, la maladie n’occasionne aucune douleur spécifique mais  les petites poches peuvent subir des inflammations et des infections. C’est là qu’on parle de diverticulite.

Voici les symptômes de la diverticulite

A l’aide d’un remède à temps, la diverticulite légère peut disparaitre facilement. Lorsqu’une personne est atteinte de ce stade de maladie, il est conseillé de faire du repos, un de réviser les habitudes de vie ou de la remédier avec des antibiotiques. Par contre, à son stade extrême et si elle est récursive, une opération chirurgicale est de mise. Découvrez sans attendre les signes de la diverticulite auxquels il faut rester attentif.

  • Une douleur persistante

Il arrive que la douleur abdominale soit relative à une maladie sous-adjacente. Mais en cas de diverticulite, une douleur chronique persiste durant des jours et elle est située sur le côté inférieur gauche de l’abdomen. Rarement, la douleur se manifeste sur la partie inférieure droite de l’abdomen.

  • Nausées et vomissements

Les patients qui endurent de la diverticulite sont souvent exposés à des nausées et à des vomissements.

  • Une fièvre 

La fièvre liée à une diverticulite est à l’origine d’une fatigue extrême.

  • Des maux de ventre

Lorsque le patient endure souvent des douleurs abdominales, il est susceptible de développer des maladies, notamment des maux de ventre qui surviennent plusieurs fois dans la journée.

  • Une constipation ou diarrhée

La diverticulite est souvent confondue avec la maladie du côlon irritable, puisque la personne est souvent sujette à des constipations. La pathologie engendre des complications lors des selles et, à terme, cela devient handicapant. Par ailleurs, certaines des personnes peuvent endurer une diarrhée ou une alternance entre constipation et diarrhée.

La diverticulite peut également se développer avec des ballonnements, la présence de sang dans les selles ou une envie fréquente d’aller à la miction.

Les mesures préventives à la diverticulite

En général, la diverticulite est à l’origine des matières fécales qui restent pendant longtemps dans le côlon.

Ainsi, une meilleure habitude de vie est à prendre en considération pour éviter cette maladie. Les experts préconisent de privilégier des aliments riches en fibres, de respecter une bonne hydratation qui répond aux besoins du corps ainsi que de réaliser des exercices physiques réguliers.

Les facteurs aggravants d’une diverticulite 

Le médecin spécialiste réalise ce qu’on appelle coloscopie ou un examen radiologique avec lavement baryté. Par la suite, une prise en charge adaptée à la maladie est indispensable afin de prévenir les risques de complications, comme :

  • L’occlusion intestinale
  • La péritonite
  • L’abcès
  • Les fistules entre le sigmoïde, l’intestin, la vessie ou encore le vagin
  • Les hémorragies intestinales.

Il est impératif de contacter votre médecin si vous manifestez un ou plusieurs de ces symptômes. Ainsi, il pourra établir un diagnostic adapté.

Partagez dans vos réseaux sociaux!

Send this to a friend