L’épidémie de varicelle touche la moitié de la France

Attention à l’épidémie de varicelle en France ! Elle sévit fortement en ce moment, s’étendant à la moitié du pays. 12 régions sont concernées, dont 5 sont en “activité forte”.

L’épidémie de varicelle prend de plus en plus d’ampleur en France métropolitaine. Lors de la semaine du 3 au 9 juin dernier, le réseau Sentinelles (organisme public de recherche et de veille en soins de premiers recours) estime que la moitié du pays a été touchée. Au total, on recense 34 malades pour 100 000 habitants, soit 4 cas pour 100 000 habitants de plus que la semaine précédente.

12 régions touchées par la varicelle

12 foyers de contagion ont été identifiés. Les régions les plus touchées par cette épidémie de varicelle sont les Pays de la Loire (137 cas pour 100 000 habitants), l’Ile-de-France (56 cas), le Grand Est (56 cas), les Hauts-de-France (56 cas) et l’Occitanie (41 cas).

L’épidémie reste plus modérée en Centre-Val de Loire (30 cas), en Provence-Alpes-Côte d’Azur (29 cas), en Nouvelle-Aquitaine (28 cas), en Normandie (27 cas), en Bourgogne-Franche-Comté (27 cas), en Corse (26 cas) et en Auvergne-Rhône-Alpes (21 cas). Seul l’ouest du pays a été épargné.

Une maladie à surveiller

Selon Santé Public France, la varicelle est une maladie virale très contagieuse qui survient généralement pendant l’enfance. Il est vrai, plus de 90 % des cas surviennent chez des enfants de moins de 10 ans. Pour autant, les adultes peuvent également être concernés. Les complications seront alors plus importantes.

Mais d’où vient cette maladie ? La varicelle est causée par le virus varicelle zona (VZV) et peut se transmettre “par voie respiratoire, par inhalation de gouttelettes de salive émises par une personne malade ou par contact direct avec ses lésions cutanées”. Une personne contaminée aura une fièvre modérée jusqu’à 38 °C, d’éventuels maux de tête, de multiples vésicules de 2 à 3 mm de diamètre, de fortes démangeaisons et ressentira une grosse fatigue. Dès l’apparition de ses symptômes, n’hésitez pas à consulter un médecin généraliste. Le meilleur moyen d’être protégé reste la vaccination.

Pour la suite, ouvrir la page suivante (Cliquez sur le bouton rouge en dessous)

Partagez dans vos réseaux sociaux!

Most Popular

To Top

Send this to a friend