Le retour violent des temps hivernaux qui suscitent l’allergie – Recettes en Famille

Le retour violent des temps hivernaux qui suscitent l’allergie

by Emma

Presque la totalité de l’hexagone est submergée par un taux de risque en recrudescence d’allergie, selon les estimations du Réseau national de surveillance aérobiologique (RNSA).

Le fléau des allergies est de retour mais avec une gravité accrue. Le nez qui coule, les yeux en larme, vous ne pouvez pas vous séparez de vos mouchoirs dans ce cas. D’après le Réseau national de surveillance aérobiologique (RNSA) dans son bulletin en date du 29 mai : « Le risque d’allergie sera élevé ou très élevé sur tout le territoire ces prochains jours pour les pollens de graminées qui seront la principale gêne des allergiques ». Le risque est au pic pour presque la totalité des Français pour le phénomène d’allergie aux pollens.

Une note au sujet de l’allergie au pollen du 29 mai

L’alerte est lancée au sort des pollens de végétations… Pour les personnes qui ne tolèrent pas ces richesses de mère nature, il serait judicieux de tenir la garde et de passer aux soins nécessaires.

La même entité a prévenu à cet effet, « Les pollens de chênes ont quasiment disparu de la circulation sauf autour de la Méditerranée où le risque d’allergie pourra encore atteindre le niveau moyen dans certains endroits. C’est justement sur le pourtour méditerranéen qu’il faudra surveiller les pollens d’olivier et de pariétaire (urticacées) qui seront responsables d’un risque d’allergie faible à localement moyen. Les pollens d’oseille, de plantain et d’urticacées seront également présents en quantité faible à modérée sur tout le territoire avec un risque d’allergie de niveau faible ».

D’ailleurs, le Réseau national de surveillance aérobiologique (RNSA) déploie que les exigences météorologiques se sont assemblés afin de générer un climat rarissime.

Le coup de soleil accompagné ‘une chaleur favoriseront alors l’éparpillement d’une concentration considérable de pollens de graminées qui vont par la suite encombrés l’air.

Des mesures pour limiter les séquelles

L’entité recommande aux individus allergiques de suivre littéralement leur traitement à cet effet. Dans le cas de signes indicateurs, sollicitez l’avis de votre médecin ou d’un allergologue. Aussi, le RNSA met en exergue la nécessité de se « rincer les cheveux le soir, aérer au moins 10 min par jour avant le lever et après le coucher du soleil, éviter de faire sécher le linge à l’extérieur, garder les vitres des voitures fermées ». Et par la même occasion, l’organisme préconise d’« éviter les activités sportives à l’extérieur qui entraînent une surexposition aux pollens ».

[sc name=”suivant” ]

Partagez dans vos réseaux sociaux!

Send this to a friend