Le dépistage du Coronavirus est-il obligatoire pour les élèves en classe ? – Recettes en Famille

Le dépistage du Coronavirus est-il obligatoire pour les élèves en classe ?

by Emma

Le gouvernement a annoncé ce jeudi qu’un dépistage massif aura lieu dans les établissements scolaires. Certains des parents restent perplexes si leur enfant doit le faire ou non.

A l’occasion du communiqué de presse du gouvernement qui a lieu toutes les semaines, le ministre de l’Éducation nationale Jean-Michel Blanquer annonce que le dépistage massif est effectué dans le but de freiner la propagation du virus entre les élèves. Ainsi, « un million d’enfants et d’enseignants » devraient faire l’objet de test mensuel, comme l’indique Olivier Véran. Si le ministre de la santé tranche ainsi, c’est en raison de la contamination effrénée entre les jeunes. « Ce qu’on sait à date, c’est que le virus paraît plus contagieux effectivement chez les enfants. C’est ce qu’on voit en Angleterre, sans que l’on ait plus de cas graves, en tout cas proportionnellement » se justifie Olivier Véran.

Des parents confus sur les réseaux sociaux

A partir de cette conférence gouvernementale, des internautes, entre autres les parents se demandent sur la Toile si le dépistage est obligatoire pour leurs enfants. En effet, l’idée de dépistage massif au Coronavirus suscite des troubles. Un des parents inquiets demande s’il a le droit d’écarter le dépistage de son enfant.  « Hors de question qu’on mette quoi que ce soit dans le nez de mon fils », martèle un autre internaute.

Pour éclaircir le sujet tant redouté, le ministère de l’Éducation nationale confirme que le dépistage n’est pas obligatoire. « Les dépistages se feront sur la base du volontariat pour les adultes et avec l’autorisation des parents pour les enfants », à partir de l’âge de 6 ans, peut-on lire dans le rapport du ministère.

Le début des dépistages aura lieu le lundi 18 janvier. A compter de cette date, le test est proposé dans les écoles, les collèges ainsi que les lycées. Afin d’harmoniser les étapes de réalisation, proposés « les infirmiers et médecins scolaires pourront être épaulés par des infirmiers libéraux », selon les propose du ministère, en souhaitant réaliser jusqu’à un million d’individus jusqu’en mois de février, donc d’ici les vacances.

Partagez dans vos réseaux sociaux!

Send this to a friend