Le Danemark a acheté les animaux du cirque en captivité pour les libérer – Recettes en Famille

Le Danemark a acheté les animaux du cirque en captivité pour les libérer

by Emma

Pour mettre fin à la captivité des animaux sauvages, le Danemark a pris une décision ferme.

En fait, le pays a acheté les quatre derniers éléphants de cirque du pays pour les libérer. A l’heure actuelle, ces animaux auront une meilleure retraite ! Il est vrai que le cirque est captivant, notamment quand on est tout petit. C’est une grande joie de regarder des gens montrer leur talent, par exemple la contorsion, la jonglerie, des tours avec les animaux ou encore des scènes qui dépassent notre compréhension des choses.

Certaines représentations sont véritablement impressionnantes et requièrent des personnes particulièrement habiles, mais elles recèlent parfois un côté poignant.

Ce ne sont pas tous les animaux qui sont domestiques et ils ne peuvent pas tous être dociles.   Parfois, il est nécessaire de mettre en pratique la technique de la peur. Cela n’implique pas que c’est la tactique utilisée par tout le monde, mais nombreux sont les animaux qui souffrent des voyages ou des spectacles de cirque.

L’engagement du gouvernement danois pour mettre fin à l’exploitation d’animaux

L’argument est non fondé. Le simple fait que les éléphants géants passent leur vie dans des espaces enfermés est déjà une forme de brutalité envers ces animaux. Il s’agit d’un problème non prioritaire pour certains pays, mais pour Danemark, c’est vraiment une situation que le pays cherche à résoudre.

De ce fait, le pays a mis en place une loi qui prohibe la captivité des animaux sauvages. Dans le cadre de cette nouvelle disposition, le gouvernement a acheté les quatre derniers éléphants captivés dans un cirque et leur a offert une pension.

Dès lors, Ramboline, Djunga, Lara et Jenny, les quatre éléphants du cirque pourront vivre librement et loin de ce cauchemar. Dans le but de quitter les activités du cirque, les quatre mammouths seront transférés dans un zoo.

Selon le gouvernement, les caisses publiques doivent plus d’un million d’euros pour le sort de ces éléphants. Il s’agit en réalité, d’une politique prise au sérieux par le pays, pour que ces animaux soient pris ne charge convenablement. Ils ne pourront bénéficier d’un bien-être optimal qu’en vivant dans la nature.

Ce n’est pas une nécessité d’exploiter des animaux dans des spectacles pour les rendre plus attrayants. D’ailleurs, les gens dotés de talents extraordinaires sont déjà quelque chose de fantastique. D’autres activités magiques peuvent très bien garder le cirque très intéressant.

Cette initiative du gouvernement danois est un pas vers le rétablissement de la planète. En cause, l’écosystème a perdu son équilibre du fait des actions de l’homme qui a créé un chamboulement au cours de la dernière centenaire. De leur côté, les propriétaires de cirque, qui sont évidemment tristes de voir les animaux quitter leur domaine, ont encore de nouveaux univers artistiques à explorer.