L’ail est ses avantages contre l’hypertension artérielle – Recettes en Famille

L’ail est ses avantages contre l’hypertension artérielle

by Emma

L’hypertension artérielle est une pathologie vraiment fréquente dans l’hexagone. Il s’agit d’une maladie chronique qui découle de facteurs divers facteur au risque de créer un trouble cardiovasculaire. Comme le précise l’Inserm, l’hypertension artérielle ou HTA est une maladie sournoise qui peut engendrer des difficultés lourdes, telle que l’accident vasculaire cérébral (AVC) ou un infarctus. Les médecins prescrivent certains médicaments pour remédier à cette pathologie grave mais des règles hygiéno-diététiques sont importantes en dehors des traitements médicamenteux. Dans ce sens, les remèdes naturels constituent un remède efficient contre l’hypertension artérielle lorsqu’ils accompagnent le traitement médical. Parmi eux, on cite des ingrédients naturels qui regorgent de multiples bienfaits.

31% de la population française âgée de 18 à 74 ans endurent l’hypertension artérielle, selon une statistique de l’étude ENNS. Le Figaro santé rapporte à cet effet que l’hypertension se manifeste par une analyse des chiffres de la pression artérielle, principalement relative à des troubles du système vasculaire. En dehors des facteurs de risques d’infarctus du myocarde, l’hypertension artérielle découle d’une cause probante : la formation d’un diabète de type 2. La fédération des diabétiques met en exergue que l’hypertension artérielle est le premier facteur de décès chez les patients de diabète.

Les remèdes contre l’hypertension artérielle

Lors de la contraction du muscle cardiaque, le cœur exerce une propulsion de sang dans les artères de l’organisme. Ce mécanisme est à l’origine d’une pression u niveau de la paroi des artères, du fait du flux sanguin. Cependant, au fil de l’âge, en raison du tabac et d’autres causes telle que l’obésité, la paroi des artères devient plus dilatée et provoque une hausse de la pression artérielle. A un stade culminant, la personne est atteinte de ce qu’on appelle hypertension artérielle, tout en sachant que la norme est de 120/80 mm Hg.

L’hypertension artérielle est se traduit par deux chiffres différentes, notamment la pression artérielle systolique (PAS) et la pression artérielle diastolique (PAD). Lorsqu’une tension artérielle est élevée, la PAS est supérieure ou à égale à 140 mmHg et la PAD est égale ou supérieure à 90 mmHg. Sachez que l’hypertension rend le cœur et les artères fragiles, puisque ces parties sont fatiguées. Raison pour laquelle un dépistage régulier est recommandé par les médecins afin de prévenir à temps les difficultés, comme un trouble cardiaque ou un AVC.

Les signes de l’hypertension artérielle

Jugée sournoise, l’hypertension artérielle est souvent asymptomatique. Certains signes permettent toutefois de repérer cette maladie. Un patient qui développe une hypertension artérielle peut rencontrer une complication visuelle, des effusions nasales, des bourdonnements dans l’oreille, des migraines notamment le matin, des palpitations, une dyspnée ou encore des afflictions au niveau du thorax.

Les causes de l’hypertension artérielle

Dans 90% des cas, les facteurs de la maladie sont restent à découvrir. Ce qui est sûr c’est que les patients adoptent un mode de vie malsain. Voici des mauvaises habitudes de vie à bannir pour stabiliser la tension artérielle.

– Le surpoids, un facteur qui booste l’hypertension artérielle. Les spécialistes recommandent de suivre un régime minceur afin de stabiliser les chiffres qui s’affichent sur le tensiomètre.

– L’excès de sel : Il est recommandé de consommer uniquement 6 g de sel par jour.

– L’alcool : les boissons alcoolisées constituent un facteur qui augment la pression artérielle et rendent le corps résistants aux médicaments antihypertenseurs.

– Le tabagisme : augmente la tension artérielle. De plus, cette drogue altère le fonctionnement cardiaque et artériel, sans parler de la santé en générale qui est compromise.

– Le taux élevé de mauvais cholestérol accroît la pression artérielle.

– Le manque de sommeil déstabilise la tension artérielle.

– La sédentarité est une mauvaise habitude à bannir à tout prix. En cause, le manque d’activité augmente la tension artérielle. Il est alors recommandé de pratiquer 30 minutes d’exercice par jours. Pour ce faire, vous pouvez choisir le vélo, la marche, le vélo, la course à pieds, la natation, etc.

Avoir une hygiène de vis saine est la prévention la plus efficace pour vivre loin des maladies, comme l’hypertension artérielle. Par ailleurs, il est tout de même important de consommer plus d’aliments riches en potassium et des aliments antihypertenseurs. L’ail est doté de cette action.

Quels sont les avantages de l’ail contre l’hypertension artérielle ?

Si l’ail est préconisé pour remédier à l’hypertension artérielle, Raphaël Gruman, nutritionniste, met en avant sa teneur en potassium, soit 530 mg pour 100g de ce condiment.  En effet, l’ail est un antihypertenseur favorable au flux sanguin. De ce fait, son composant réduit considérablement la pression artérielle en plus d’éviter les accidents vasculaires. Ce n’est pas tout, cet ingrédient est reconnu pour ses vertus médicinales de taille mais également en raison de sa propriété nutritive et antioxydante. L’ail est un allié idéal pour baisser le taux de mauvais cholestérol LDL ainsi que de remédier contre l’athérosclérose. Selon une recherche scientifique, les personnes hypertendues sont conseillées de consommer de l’ail le plus souvent. La raison ? Il opère de la même manière que les traitements médicaux prescrits en cas d’hypertension artérielle tout en équilibrant le flux sanguin. Une autre recherche accentue cette conclusion et 5 g d’ail cru, à consommer deux fois par jour est efficace pour baisser le taux de cholestérol et de triglycérides dans le sang.

Les modes de consommation de l’ail pour réduire la pression artérielle

Afin de baisser la pression artérielle, voici 3 modes de consommation de l’ail.

1. Marinade d’ail est d’huile

Les ingrédients : vous aurez besoin de :

  • ­   20 gousses d’ail d’origine biologique, décortiqués ;
  • ­   1 litre d’huile d’olive extra vierge.

Découpez vos gousses d’ail en deux et versez dans un bocal en verre suivi de l’huile d’olive extra vierge. Mettez le couvercle et laissez macérer pendant trois semaines. Lorsque le délai est écoulé, consommez une dose de cette marinade tous les jours.

2.Consommation d’ail à jeun

C’est vraiment facile ! Il faut simplement avaler deux gousses d’ail épluchés et écrasées tous les matins à l’estomac vide. Le goût est désagréable mais cela en vaut la peine pour améliorer votre santé.

3.De l’ail et du miel

Les ingrédients :

  • 10 gousses d’ail d’origine biologique et épluchées ;
  • 350 g de miel pur et bio ;
  • Jus d’un citron jaune d’origine biologique.

Commencez par découper l’ail en tranches et versez dans un bocal en verre. Ensuite, ajoutez le miel et le jus de citron dedans avant de couvrir. Gardez l’ récipient dans un endroit frais pendant une semaine. Lorsque le délai est écoulé, consommez une cuillère à soupe tous les matins, à l’estomac vide.

Reconnu comme une puissante alternative contre l’augmentation de la pression artérielle, l’ail est un complément imbattable, accompagné de traitement médical. Le traitement est cependant accompagné d’inconvénient puisque l’ail laisse une mauvaise odeur dans la bouche.

Comment éviter la mauvaise odeur dans la bouche ?

L’ail laisse une mauvaise haleine alors qu’il opère de manière efficace contra l’hypertension artérielle. Pour éliminer ce désagrément, faites un gargarisme avec une tasse d’eau et 2 cuillères à soupe bicarbonate de soude durant quelques minutes. Une autre alternative est de mastiquer des feuilles de persil pour venir à bout des bactéries présentes dans la bouche. Lorsque ces dernières sont mélangées avec l’ail, la personne aura une halitose éphémère mais qui devient gênante. Par ailleurs, vous pouvez tout de même mâcher des graines d’anis vert pour éliminer les germes bactériens. Elles doivent cette capacité au quercétine présent. Autrement, il est conseillé de boire un jus de citron dilué dans de l’eau et le tour est joué ! Enfin, il est possible de rafraichir l’haleine en mâchant des feuilles de menthe fraîche.

Partagez dans vos réseaux sociaux!

Send this to a friend