La radiation des portables et du Wi-Fi peut augmenter le risque de fausse couche de 50%

Le MF ou rayonnement non ionisant doté de champ magnétique est un rayon électromagnétique provenant des lignes électriques, des téléphones portables, mais également d’autres dispositifs sans fil.

Il a aussi longtemps été jugé comme étant un danger pour la santé en comportant d’importants risques de cancer et de dommages génétiques. Toutefois, une équipe au sein de la division de recherche Kaiser Permanente en a trouvé un autre. En effet, les scientifiques ont découvert que le fait de vous exposer aux rayonnements MF peut favoriser les risques de fausses couches d’environ 50%.

Voici quelques détails à savoir :

Comme il a été rapporté par le DailyMail.co.uk, l’équipe de chercheurs est arrivée à cette conclusion suite au recrutement de 913 femmes enceintes situées à San Francisco. Les participantes étaient à différents stades de grossesse. Certaines d’entre elles ont déjà vécu une fausse couche auparavant.

Toutes les femmes ont alors reçu des compteurs EMDEX Lite qu’elles devaient porter durant 24 heures. Cela consistait à mesurer leur exposition au MF sur une journée catégorisée moyenne. Après cela, les chercheurs ont fait un suivi des résultats de la grossesse de chaque participante.

Ils ont ainsi découvert que les femmes qui s’exposaient le plus aux rayonnements MF étaient les plus exposées à la fausse couche. Le taux de ce risque était 48% plus que celui des femmes qui avaient moins de taux d’exposition.

Parmi les participantes qui avaient le plus d’exposition, environ 24,2% ont déjà subi une fausse couche auparavant et 10,4% de celles qui avaient le moins d’exposition ont également subi la même tragédie. Les chercheurs ont alors indiqué que le risque de fausse couche étaient indépendamment présent du fait qu’il y en avait déjà eu avant.

Même si l’équipe de cette étude n’a pas été en mesure d’offrir une précision sur les principales sources d’émission du rayonnement MF, elle a tout de même déclaré que les appareils générant des basses fréquence, les lignes électriques, les réseaux de compteurs intelligents et les téléphones portables figurent parmi les principales causes de ce problème. En plus de cela, les chercheurs pensent que leurs découvertes ont pu souligner la nécessité d’approfondir les recherches scientifiques concernant les problèmes de santé potentiellement relatifs à l’avancée technologique.

Pour voir la suite, cliquez sur la page suivante (le bouton rouge en dessous)

Voir aussi:  Elimination des graisses embarrassantes à l’aide d‘un plan de marche
To Top

Send this to a friend