La création du premier hybride porc-homme a été annoncée par les scientifiques

Selon les scientifiques, le tout premier hybride porc-humain a été créé. Il s’agit d’un exploit, à la fois remarquable et controversé.

Ce projet prouve qu’il est tout à fait possible d’introduire les cellules humaines dans un autre organisme. Elles peuvent même y survivre et s’y développer.

Un contexte convaincant :

Le fait d’associer la race humaine à celle des animaux est un phénomène que de nombreuses personnes ont du mal à accepter. La réalisation des scientifiques s’inscrit dans un contexte assez convaincant.

N’importe où dans le monde, les donneurs d’organes est en pénurie, raison pour laquelle il y a de nombreux décès. Il s’agit d’un problème auquel les scientifiques cherchent une solution sous la direction Jun Wu, l’auteur de l’étude. Ils ont alors décidé de cultiver cet hybride.

L’objectif est alors de cultiver des organes humains bien fonctionnels au sein des embryons de porcs, qui vont ainsi croître jusqu’à devenir des espèces hybrides. Elles seront ensuite utiliser pour des projets de transplantation.

Cette avancée d’ordre biomédical a toujours été un dilemme et un rêve pour les scientifiques espérant trouver une solution à l’importante pénurie de donneurs d’organes.

Comment les scientifiques ont réussi cette ultime étape ?

Dans l’expérience scientifique, des chercheurs d’origine américaine ont injecté des cellules souches d’être humain dans des embryons porcins de stade précoce. Puis, les embryons hybrides ont été transférés dans des truies de substitution. Ils s’y ont ensuite développés jusqu’aux trois premiers mois.

Plus d’une centaine d’embryons se sont développés en chimères. Cela veut dire qu’ils ont pu développer les précurseurs d’organes, notamment le foie et le cœur. Ils contenaient tout de même une petite quantité de cellules d’origine humaine. En effet, à peu près 10 000 des cellules hybrides étaient de nature humaine.

Une expérience se rapprochant de la science fiction :

Il s’agit en fait d’une expérience qui montre que les hybrides humain-porcs sont tout à fait possible à créer. L’objectif ultime est de trouver une façon d’utiliser ces parties humaines qui sont cultivées en laboratoire afin de réaliser des greffes.

Juan Carlos Izpisua Belmonte, de l’Institut Salk de Californie a déclaré ceci :

« Nos découvertes pourraient offrir un espoir pour la science et la médecine en offrant une capacité sans précédent à étudier le développement embryonnaire précoce et la formation d’organes, ainsi qu’une nouvelle voie potentielle pour les thérapies médicales. Nous avons montré qu’une technologie précisément ciblée peut permettre à un organisme d’une espèce de produire un organe spécifique composé de cellules d’une autre espèce. »

Cependant, après que l’équipe scientifique a prouvé que les cellules des hommes peuvent bel et bien être introduites dans un organisme animal et s’y développer, un principal souci subsiste à présent. La question est en effet de connaître les méthodes pour faire pousser les cellules donnée dans les tissus, les organes et les forme appropriés.

La recherche doit ainsi être encore plus approfondie, mais les résultats obtenus sont déjà significatifs. Bientôt, ils montrent qu’un tel hybride sera une grande réussite, capable de survivre.

Voir aussi:  Mascarpone maison avec ou sans Thermomix
To Top

Send this to a friend