Il doit payer 6400 euros à sa femme pour ne pas participer au ménage dans le foyer – Recettes en Famille

Il doit payer 6400 euros à sa femme pour ne pas participer au ménage dans le foyer

by Emma

Il s’agit d’un cas rarissime qui est à la fois surréaliste. Cet homme est condamné de verser une somme d’environ 6654 euros à sa femme pour s’acquitter de sa part de ménage après leur rupture. C’est en effet, la rétribution pour avoir fait le ménage gratuitement lors de leur union par le mariage, comme le relaye CBS News.

C’est une toute première poursuite en justice pour ce cas de figure. La femme d’originaire chinoise a poursuivi son ex-mari qui est par la suite condamné de payer environ 6400 euros. C’est une somme en échange du ménage qu’elle a fait dans le foyer.

Une récente juridiction chinoise

Si cet homme doit cette somme à son ancienne femme, c’est puisque une nouvelle loi chinoise vient d’être promulguée. En effet, la rétribution permet de compenser l’énergie et le temps qu’elle a dépensé au moment de leur relation. C’est une affaire nouvelle puisque suite à la publication de cette loi chinoise à ce propos, cette femme est la première à avoir demandé compensation. La loi stipule que le couple qui doit rompre leur union par le mariage peut demande d’être indemnisé, à condition que cette personne a assumé plus de responsabilités dans le ménage. Toutefois, la nouvelle disposition ne fait pas l’unanimité chez les Chinois.

Demande de rétribution pour la garde d’enfants

L’ancienne épouse de Mr Wang s’est exposée au tribunal de Pékin après ces cinq ans de mariage qui a fini par une rupture. « Je m’occupais de l’enfant et des tâches ménagères tandis que mon mari ne participait à aucune tâche ménagère et ne s’occupait que de son travail » peut-on lire dans son affirmation. L’objectif de la sollicitation est effectivement de percevoir une indemnisation. De plus, elle a demandé une indemnisation pour la garde d’enfant lors de leur union. Ensuite, la demande a reçu une réponse favorable qui a accordé à la femme une indemnisation, grâce à la nouvelle loi en vigueur en Chine.

Elle a obtenu gain de cause mais demande plus

Selon la décision du juge du tribunal de Pékin, la femme s’est évidemment chargée de plus de responsabilités, ce qui motive la rétribution à son profit. Elle doit alors percevoir une somme de 50 000 yuans, équivaut à 6654 euros. La rémunération pour la garde d’enfants vaut 2000 yuans, équivaut à 257 euros. Cependant, la femme a fait appel puisqu’elle souhaite empocher une somme de 20 561 euros. Si la nouvelle disposition a suscité un débat sans fin en Chine, c’est en raison du phénomène au sujet de « la valeur du travail domestique des femmes ».

Une affaire devenue virale affaire a ébranlé Weibo, le Twitter chinois

A partir de la date de promulgation de cette loi inédite, le réseau social Weibo, le Twitter chinois suit cette prédisposition. Ainsi, sur le site de micro-blogging chinoise, la tendance a enchainé près de 570 millions de vues. Plusieurs utilisateurs du réseau social ont participé au débat. L’un d’entre eux ont répondu en commentaire : « Les femmes ne devraient jamais être des épouses au foyer… quand vous divorcez, il ne vous reste rien du tout. 50 000 yuans de compensation pour les travaux ménagers sont des bêtises ». A titre de contestation, un autre internaute affirme qu’une nounou à plein temps perçoit assez de rémunérations en seulement 6 mois que celle perçoit par l’ex femme de Mr Wang. « La jeunesse et les sentiment des femmes sont aussi bon marché ? » s’est révolté cet internaute. Selon cette contestation, le travail en soi n’est pas la source de problème mais plutôt la valeur accordée à la femme qui l’exécute dans le couple.

Quotidien des femmes: Plus de quatre heures pour des responsabilités non payées

Lors d’une interview avec les médias locaux, le juge rend la rémunération légitime. Selon lui, « L’effort que l’épouse a mis dans les travaux ménagers, ses revenus et le coût de la vie locale » sont des éléments qui déclenchent la somme demandée par la femme. Quant à l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE), elle jauge que les femmes chinoises consacrent environ quatre heures de leur journée quotidienne, pour s’acquitter des tâches à titre gratuit. En sus, cette entité met en avant que cette durée est deux fois et demie supérieur à celui de la gent féminine. Dans les deux dernières décennies, le taux de divorce aurait connu une recrudescence ahurissante en Chine. La raison ? C’est la dépendance financière des femmes qui culmine. Le gouvernement chinois essaie pour cela d’accroitre le taux de natalité bien que la population soit vieillissante.

Le ménage dans le couple : Une source de problème

De temps en temps, c’est un problème qui fini en tribunal et en des sanctions d’amendes, alors que c’est faisable de s’en défaire. Tout est question de savoir s’organiser entre le couple. Selon Martine Teillac, psychothérapeute lors de son entretien avec Psychologies, il est important de considérer son partenaire comme un coéquipier dans la maison et surtout pas comme un adversaire de guerre. La spécialiste déploie ainsi que « Beaucoup de couples, surtout les jeunes, sont dans une mentalité de petits fonctionnaires ». Sauf que cette tendance actuelle est susceptible de créer « un comportement revendicatif, à l’instar du lien qu’on avait entrepris avec ses parents étant avec les parents mais qui ne doit pas s’adresser à son conjoint.» Pour éviter les tumultes, la psychothérapeute recommande d’adopter un comportement flexible et de savoir discuter ouvertement l’un avec l’autre, au lieu de suivre cette tendance nuisible. En plus de cette astuce efficiente, elle défend l’idée des comptes personnels et comptes joints pour « déstigmatiser » l’un ou l’une qui perçoit moins de salaire que l’autre.

Partagez dans vos réseaux sociaux!

Send this to a friend