Helicobacter pylori et brûlure d’estomac : Comment y remédier ? – Recettes en Famille

Helicobacter pylori et brûlure d’estomac : Comment y remédier ?

by Emma

Selon les spécialistes, une bactérie, un virus, un microbe… sont des agents pathogènes qui vous transmettent des maladies dans l’organisme. Cependant, il peut aussi s’agir de moisissure où de salissure. Donc, lorsqu’ils entrainent des changements néfastes dans le corps, c’est selon les types de maladies qu’ils y engendrent que l’on peut les distinguer par leurs noms. Par conséquent, lorsqu’ils vont causer des maux d’estomac, d’ulcère ou de gastrite, c’est l’Helicobacter pylori. Dans l’Hexagone, ce problème affecte presque le tiers de la population.

 

Comme son nom l’indique « Helicobacter », c’est une bactérie dont le corps est en forme hélicoïdale. Les spécialistes l’appellent aussi H. pylori. C’est une bactérie propre à l’être humain. Ce qui le distingue des autres bactéries, c’est qu’elle peut entrer dans l’organisme du patient sans qu’il s’en aperçoive. D’après le Dr Michael Bismuth, médecin spécialiste en hépato-gastro-entérologie, le H. pylori va intégrer le corps d’une personne lorsque c’est encore qu’un enfant, pour que l’on ne se rende pas compte.

 

Les symptômes

Lorsque la bactérie en question a contaminé le patient, il va se loger dans son estomac ou le duodénum. Cette contamination va entrainer l’ulcère gastrique ou duodénal, mais aussi la gastrite. D’après le Dr Bismuth, “sept ulcères de l’estomac sur 10 sont directement en lien avec l’infection à Helicobacter pylori et 9 ulcères duodénaux sur 10”.

La particularité du H.pylori est que, même s’il est dans l’organisme, il est difficile de le cerner complètement. Par contre, les symptômes qui en résultent peuvent être les suivants :

  • Brûlures à l’estomac
  • Ballonnements
  • Une haleine nauséabonde
  • Éructations répétées
  • Indigestion
  • Perte d’appétit
  • Nausées
  • Perte de poids involontaire

D’après la société canadienne du cancer, il y a certains facteurs qui sont les précurseurs de l’entrée de la bactérie dans l’organisme :

  • Utilisation d’eau contaminée
  • Une mauvaise hygiène
  • Des nourritures impropres
  • Contact avec le selle ou la salive des personnes contaminées

 

Comment combattre la bactérie Helicobacter pylori

Le degré de risque lié à l’infection par le H. pylori n’est pas toujours élevé, malgré les nombreuses maladies qu’il pourrait entrainer.

Par contre, la société nationale française de gastro-entérologie (SNFGE) a énoncé que la contamination par la bactérie engendre une gastrite, une inflammation et avec 1/10 de probabilité de déboucher sur un ulcère du duodénum ou de l’estomac.

Belle Lindemann, praticienne certifiée en diagnostic de la nutrition fonctionnelle et spécialiste en santé digestive a précisé qu’il existe des aliments (qui n’éliminent pas définitivement le H.pylori) mais aide à soulager les inflammations. Mais encore, ces aliments ont été étudiés de prêt par les spécialistes de la bactérie, dans des recherches scientifiques.

  1. Probiotiques

D’après les scientifiques qui ont mené cette recherche, les probiotiques produisent des éléments antibactériennes comme l’acide lactique, pour combattre le H.pylori. la deuxième action menée par cet aliment est qu’il pourrait inhiber les propriétés d’adhérence de la bactérie elle-même. Les probiotiques sont couramment trouvé dans le pain, la levain, le lait fermenté.

Des spécialistes du même acabit ont mené leurs expériences sur le sujet, ils ont constaté que lorsqu’on mange ces aliments, les probabilités d’avoir une inflammation gastrique sont réduites considérablement.

 

  1. Thé vert

Les spécialistes de la bactérie H.pylori ont effectué des recherches sur le thé vert. Ils ont en conclut que ce dernier pouvait diminuer le développement de la bactérie dans l’organisme. Ces chercheurs ont aussi abouti au résultat que consommé du Thé vert, va aussi faire décroitre l’inflammation gastrique.

 

  1. Les brocolis

D’après des recherches scientifiques, les pousses de brocoli ont des propriétés exceptionnelles, pour affaiblir les signes relatives à la contamination de la bactérie. Les vertus guérisseur de cette plante sont dues à sa richesse en sulforaphane. Effectivement, les brocolis ont des pouvoirs antioxydants et anti-inflammatoires capable de mettre la muqueuse gastrique à l’abri du stress oxydatif.

 

  1. Huile de poisson

Cet aliment est très riche en oméga 3, et c’est cette dernière qui a la faculté bactériostatique pour contrer la bactérie. Ce résultat a été confirmé par des recherches en laboratoire visant à éliminer le H.pylori. Cependant, ils ont aussi confirmés que l’huile de poisson stoppait le développement de la bactérie, mais ne pouvait en aucun cas la détruire radicalement.

 

 Précautions à prendre :

Consommer les aliments qui luttent contre l’Helicobacter pylori est déjà probant, mais il est préférable d’éviter quelques autres. En effet, d’après Bella Lindemann, ces aliments sont à l’origine des inflammations gastriques. Ces aliments à éviter sont : les aliments transformés (alcool, sucre et gluten), les aliments crus, les plats trop copieux, la caféine, les épices, les aliments marinés et les boissons gazeuses.

Pour conclure, d’après les allégations du Dr Jean-Marc Canard, ancien président de la société française d’endoscopie à Paris, il faut nettoyer fréquemment et convenablement les mains avec du savon. Il a aussi ajouté qu’il est strictement interdit d’utiliser les mêmes couverts qu’une personne contaminée par le Helicobacter pylori.

Share to your social media accounts!

Send this to a friend