Guérison miraculeuse : une femme de 92 ans défie le pronostic terminal qu’on lui a donné pour pouvoir rencontrer son arrière-arrière-petite-fille

Est-il possible qu’un remède à une maladie terminale puisse être trouvé dans le bonheur ? Il y a maintenant des preuves que cela est possible. Jean Roper, une résidente de l’Alabama, a montré aux autres à quel point cela peut être vrai.

Posted by Kayla Tracy Photography on Sunday, February 4, 2018

Il n’y a pas si longtemps, Jean a reçu un pronostic très sombre de seulement 3 semaines au plus jusqu’à la fin de sa vie. Elle souffrait d’insuffisance rénale et il était impossible qu’un médecin puisse la sauver.

Kayla Tracy, l’arrière-petite-fille de Jean, se souvient à quel point la nouvelle a été dévastatrice pour toute leur famille. Toute la famille l’a pris très mal. C’était incroyable qu’elle ne soit plus là après si peu de temps.

Ils la considéraient tous comme le cœur de leur famille.

Posted by Kayla Tracy Photography on Sunday, February 4, 2018

Personne ne le savait, mais quelque chose de miraculeux était sur le point de se produire. La sœur de Kayla, Amber Harris, était tombée enceinte. Ce serait son premier enfant. Elle était ravie de parler du bébé à Jean, car ce serait la première arrière-arrière-petite-fille de sa famille. Et ce n’était pas la seule nouvelle, Amber a décidé que le bébé porterait le nom de Jean.

Le lendemain du jour où elle a appris pour le bébé, l’état de Jean a commencé à s’améliorer. Kayla se souvient qu’elle était si excitée par la nouvelle du bébé.

Elle le disait à tous ceux qui voulaient l’écouter. Elle insistait aussi sur le fait qu’elle voulait juste vivre sa vie assez longtemps pour pouvoir rencontrer la petite fille.

Posted by Kayla Tracy Photography on Sunday, February 4, 2018

Jean et son mari, Edward, n’ont pas une petite famille. Ils ont 3 enfants, ainsi que 7 petits-enfants, 11 arrière-petits enfants et 11 arrière-arrière-petits-enfants. Ce qui est fou, c’est que la plupart des membres de la famille sont des garçons, y compris tous les arrière-arrière-grands-parents.

L’idée que Jean aurait bientôt un arrière-arrière-petit-enfant qui serait une fille est devenue une sorte de médecine mentale pour elle. Elle souffrait également d’une dépression après que son fils aîné eut perdu la vie à cause de la même maladie dont elle avait également été victime.

Et, comme ça, tout a changé du jour au lendemain

Posted by Kayla Tracy Photography on Sunday, March 4, 2018

Le précieux bébé, Magnolia Jean, est entré au monde le 21 janvier. Elle n’en a aucune idée maintenant, mais je suis sûr que sa famille lui dira un jour comment elle a aidé à sauver la vie de son arrière-arrière grand-mère.

Jean admet que Magnolia l’a définitivement aidée à accepter le diagnostic et à survivre. Elle vit maintenant sa vie dans un état assez sain, sans signe de maladie rénale.

Elle continue aujourd’hui à vivre une vie pleine de bonheur avec sa famille. Elle a récemment célébré ses 75 ans avec son mari.

N’est-ce pas tellement réconfortant ? N’oublie pas de nous faire part de tes commentaires dans la section ci-dessous et partager cette histoire avec ta famille.

Pour la suite, ouvrir la page suivante (Cliquez sur le bouton rouge en dessous)

Partagez dans vos réseaux sociaux!

Most Popular

To Top

Send this to a friend