Faites pousser de l’ail en pot chez vous – Recettes en Famille

Faites pousser de l’ail en pot chez vous

by Emma

L’ail est gorgé de vertus antimicrobien, anti-inflammatoire et antifongique, ce qui fait de lui un allié qui prévient les agents pathogènes. Ce condiment est plébiscité dans la médecine chinoise grâce à ses apports imparables pour la santé. En sus, l’ail est riche en composés soufrés, notamment l’allicine. Ce dernier émane l’odeur qui spécifie cet aliment. Afin de profiter d’une autosuffisance en ail, vous pouvez cultiver ce condiment dans un pot chez vous. Découvrez les étapes de plantation dans cet article. 

Faisant partie de la famille des alliacées, dans le rang du poireau, l’oignon, l’échalote et la ciboulette, l’ail mesure en moyenne entre 50 à 120 cm. L’ail renferme environ 10 à 15 bulbilles ou gousses. Sachez que vous pouvez cultiver de l’ail dans un pot sans avoir besoin de terrain vaste.

Les étapes pour planter de l’ail à l’aide d’un pot

Les experts sont unanimes sur l’idée que l’ail permet de pallier à plusieurs pathologies. Afin de profiter de ses bienfaits ou en faire plus d’économie, apprenez à planter de l’ail dans un pot.

Pour ce faire, munissez-vous de

  • Quelques têtes d’ail nouveau ;
  • 1 pot de taille moyenne de 20 centimètres de profondeur ;
  • Du terreau pour semis.

Les étapes de réalisation

  1. Pour commencer, garnissez le pot avec du terreau pour semis.
  2. Par la suite, désunissez les bulbilles d’ail de sa tête et installez chacune d’elles dans le pot. A cet effet, respectez une profondeur de 10 centimètres et une distance de 8 centimètres entre chaque gousse d’ail. Placez les gousses de manière à ce que le côté effilé pointe vers le ciel.
  3. Veillez à ce que votre terreau reste assez humide mais il ne faut toutefois pas l’imbiber d’eau. Au bout de 12 à 32 semaines, vous percevrez les premières pousses.
  4. Il est conseillé de ciseler les fleurs au fil du temps pour favoriser la saveur des bulbes.
  5. Lorsque les feuilles de l’ail commencent à sécher, vous pouvez déjà récolter l’ail.
  6. Avant de l’utiliser dans vos préparations, séchez-les dans un endroit à l’abri de l’humidité. 

Quels sont les bienfaits santé de l’ail ?

L’ail est avéré pour éliminer les agents pathogènes. Selon Franck Senninger, médecin nutritionniste et auteur de « L’ail et ses bienfaits », lors de son entretien avec les équipes de Figaro, l’ail est regorgé sa d’antioxydants. Ces derniers contribuent à éviter le vieillissement prématuré des cellules et élimine les toxines.

Le spécialiste met en exergue les bienfaits de l’ail pour la santé. L’ail permet de :

  1. Pour booster la défense naturelle

L’ail est un condiment qui stimule le système de défense naturelle en le consommant régulièrement. Selon une étude parue sur The Journal of Immunology Research, ces composants seront à même à éliminer les facteurs pathogènes qui envahissent le corps.

  1. Pour favoriser la digestion

Selon le Dr Franck Senninger, vous pouvez avoir recours à l’ail pour apaiser les flatulences et les gaz. « Les fibres qu’il contient permettent un bon confort digestif et limitent les ballonnements », poursuit l’expert.

  1. Un remède contre les troubles respiratoires

Si l’ail peut remédier aux maladies respiratoires et les autres maladies, d’hiver c’est grâce à l’allicine qu’il contient. Ce composé actif lutte contre les affections qui encombrent les voies respiratoires, notamment le rhume et la grippe. Chez les personnes atteintes de maladies grippales, l’ail apaise les symptômes. Autant de raison de l’inviter dans vos plats.

  1. Un allié minceur

Si vous ne savez pas par où commencer pour délester des kilos en trop, cet article vous servira à une chose. En effet, une recherche atteste qu’une supplémentation d’ail contribue à limiter le taux de graisses dans le corps. Toutefois, l’ail n’est pas en lui seul un recours ç la perte de poids mais réaliser avec une alimentation saine. En sus, les exercices physiques sont aussi de mise.

  1. Pour prévenir les problèmes cardiovasculaires

Selon les chercheurs, l’ail aiderait à réduire le taux de cholestérol dans le sang, un facteur de risque des maladies cardiovasculaires.

De plus, l’ail permet de promouvoir le flux sanguin en prévenant la formation de caillot sanguin.

Mise en garde

Les personnes endurant une maladie du sang sont prohibées de consommer de l’ail, de même les individus qui suivent un traitement anticoagulant.

La consommation d’ail est interdite en période post-opératoire en raison de ses effets anticoagulants.

Partagez dans vos réseaux sociaux!

Send this to a friend