En Indonésie, les étrangers qui ne portent pas de masque sont contraints de faire des pompes – Recettes en Famille

En Indonésie, les étrangers qui ne portent pas de masque sont contraints de faire des pompes

by Emma

Quand les étrangers ne mettent pas de masque en Indonésie et qu’ils n’ont pas la possibilité de payer d’amende, les policiers les obligent à faire 50 pompes.

Due au non port de masques, des touristes qui ont visités l’île de Bali en Indonésie ont étés obligés par les forces de l’ordre à faire des pompes. Plusieurs vidéos de la scène sont en ce moment sur la toile.

A l’instar des plusieurs autres pays, le port de masque est devenu obligatoire à Bali dans les lieux publics pour contrer l’expansion du coronavirus. Cependant, plusieurs personnes de nationalités étrangères n’ont pas suivi cette mesure cette année ci selon l’officier de police Gusti Agung Ketut Suryanegara qui s’est adressé à l’AFP : « Le respect du port du masque par les touristes étrangers est très bas. Ils représentent 90 % des contrevenants ».

Depuis l’an dernier, il est obligatoire de porter un masque à Bali dans les lieux publics, afin de limiter la propagation du Covid-19. Mais des dizaines de touristes ne respectent pas cette consigne depuis le début de l’année, a indiqué à l’AFP l’officier chargé du maintien de l’ordre Gusti Agung Ketut Suryanegara.

Une expatriation possible

Plus de 70 individus ont été obligés de payer une amende de 100 000 Roupies (six euros) soit parce qu’ils ne portaient pas de masque, soit ils le portaient mal. Environ trente parmi eux ne pouvaient pas payer cela, et les policiers les ont alors obligés à faire des pompes : 50 pompes pour ceux qui n’en portaient pas et 15 pour ceux qui le portaient mais le portaient de façon inadéquate. L’Etat a alors affirmé que des expatriations étaient possibles s’ils ne respectaient pas les règles imposés pour contrer la propagation du virus. Ce n’est pas la seule sanction inhabituelle qu’on impose à ceux qui ne suivent pas les mesures imposés. Par exemple, en Inde, la Police de Rishikesh ont obligés un groupe de touriste qui n’ont pas respecté le règlement à écrire 500 fois : « Je n’ai pas suivi les règles de confinement, je suis vraiment désolé ».

Partagez dans vos réseaux sociaux!

Send this to a friend