Elle a empêché sa famille d’assister à ses funérailles – Recettes en Famille

Elle a empêché sa famille d’assister à ses funérailles

by Emma
Les liens familiaux sont animés par de l’amour mais aussi des désaccords. Pire encore, les rancœurs peuvent perpétuer jusqu’aux derniers souffles de certains gens, comme l’histoire de cette femme qui a emporté ses rancunes jusqu’à sa tombe. De son vivant, elle a empêché sa famille de venir à ses funérailles comme le relaye METRO.

 

Aux funérailles de Maria Paz Fuentes Fernandez, la cérémonie s’est passée d’une manière assez particulière. Alors que généralement, le jour funèbre est organisé dans le but de préparer une atmosphère propice au deuil ainsi que pour sublimer la mort de quelque manière que ce soit. Sauf que pour Maria, c’était une toute autre histoire. Elle a empêché sa famille d’assister à ses propres funérailles afin de mourir en paix.

 

Une liste restreinte des invités

Le média Metro rapporte la défunte s’est assurée d’établir une liste des invités dans sa nécrologie. Sur cette dernière, seulement quelques personnes sont autorisées à assister.

Certaines personnes ne se sont pas intéressées à elle, de son vivant. Elle a gardé cela tout au fond d’elle. Alors, elle souhaitait que ces gens continuent à rester aussi loin d’elle. La défunte, dont l’âge reste inconnu a noté seulement 15 invités qui assisteront aux funérailles.

 

Une nécrologie hors du commun

La nécrologie est parue sur le journal local espagnol, El Progreso de Lugo et a rapidement fait le tour du Web. La publication a fait l’objet de plusieurs aveux de respect de la part des internautes.

Ses mots lui ont valu d’être décrite comme étant une femme « courageuse » par des utilisateurs des réseaux sociaux admiratifs. Ils ont été émus par l’étendue de sa transparence et de sa manière de se libérer de son esprit anxieux. Toutefois, l’idée de Maria n’a pas fait l’unanimité puisque certains individus ont pointé du doigt cette décision particulière.

Dans les témoignages de respects et compassion sur le réseau social à l’oiseau bleu, on peut lire : « Mon respect et mon admiration pour Mme Maria Par, reposez en paix. »

« S’ils l’ont laissée seule au cours de sa vie, ils peuvent disparaître avec leur hypocrisie et bien loin de ses funérailles. Cette dame leur a donné une grande leçon en les remettant à leur place. ».

Cependant, d’autres lecteurs sont en désaccord à la décision de la femme. Ils trouvent ce comportement honteux et que la femme est décédée en « femme malheureuse et méchante ». Un autre internaute anonyme affirme qu’elle n’a fait que se garantir une mort « amère » en ayant pris l’initiative d’empêcher certains membres de la famille de venir. « L’une  des manières les plus tristes de mourir à vrai dire. » répond d’autre.

 

Les échos de la rancune dans la vie d’une personne

En réalité, la rancune est le résultat de blessures qui n’ont pas pu cicatriser. Le sentiment de rancune peut découler d’une humiliation, conflit ou d’une injustice, et il est occasionne un profond désir de vengeance. A la différence de la colère, lorsqu’on refoule la rancune, elle se nourrit d’elle-même et des souvenirs du passé. Mais au fil des années, elle est chaotique pour l’individu concerné.

Lorsqu’on laisse place ou qu’on alimente la rancune, elle se transforme en un état d’esprit préjudiciable et se manifeste par une pure indifférence, par la distance et l’avidité à se venger selon l’étude du Dr Claire Lewandowski, psychiatre dans le magazine Pourquoi Docteur.

La personne doit se libérer de ce désir diabolique avant de pouvoir bénéficier de la « paix intérieure ». En cause, la surcharge émotionnelle entretenu tout au fond peut provoquer le stress, les maux de tête, la dépression ou encore des troubles du sommeil, sur le long terme. Le stress excessif affecte le sujet émotionnellement.

Pensez à pardonner ! Après avoir reconnu la légitimité du sentiment de vengeance, l’étape suivant est de  pouvoir rassembler de l’énergie positive qui vous aide à tourner la page et à avancer.

La guérison passe par une conversation avec la ou les personnes concernées et de laisser votre douleur de côté. Autrement, inscrivez vos pensées, noire sur blanc tout en énumérant les émotions afin de vous en défaire. D’ailleurs, n’hésitez pas à solliciter l’avis d’un expert qui saura vous accompagner lors de chaque étape vers la résilience.