Des jumelles veulent épouser le même homme qui est en même temps leur amant – Recettes en Famille

Des jumelles veulent épouser le même homme qui est en même temps leur amant

by Emma

Ces jumelles s’appellent Anna et Lucy, elles ont les mêmes visages et corps puisqu’elles veulent partager une vie vraiment pareille. A l’âge de 36 ans, ces jumelles dorment ensemble, prennent leur douche ensemble et partagent en plus le même homme. Leur but est d’être toujours ensemble.

L’histoire d’Anna et Lucy est intéressante puisqu’elles ont inventé la série appelée : Extreme Sisters, comme le rapporte Fox News. En effet, elles sont inséparables et ont préparé une vie à deux, de même pour le petit ami.

Anna et Lucy ont le même copain

Elles révèlent aux journalistes les détails de leur de vie, c’est de faire « tout » ensemble. Ces jumelles ont des choses identiques, telles que les accessoires, habits, maquillage et veulent ressembler l’une comme l’autres. « Je dois la suivre partout où elle va, donc si elle entre dans la pièce voisine, je dois le faire » révèle Anna. Ces jumelles habitent à Perth avec leur meilleur ami, leur mère et leur petit ami qu’elles partagent. Ce dernier s’appelle Ben. L’homme dort avec Anna et Lucy sur un même lit et se place au milieu des deux femmes. Elles ne désirent pas avoir une vie différente. En effet, ce sont des jumelles siamoises qui ont fait l’objet d’une opération à l’âge de 4 ans.

 « Si je tombe enceinte, j’aimerais qu’Anna aussi »

Anna et Lucy désirent avoir le même homme. Elles ont tenté d’avoir chacun un petit copain mais cela n’était pas possible pour eux. Aux moments où les deux avaient chacun leur conjoint, ces derniers avaient tenté de les séparer et cela a tout détruit. Elles ont alors décidé de rester avec Ben, affirme Lucy. De plus, Anna et Lucy ont également décidé d’avoir chacun un bébé en même temps. Lors de l’entretien avec les journalistes, Lucy se réjouit en affirmant « Si je tombe enceinte, j’aimerais qu’Anna le soit aussi parce que nous voulons une grossesse simultanée, c’est donc le travail de notre petit ami ». Lucy ajoute que l’existence de plusieurs traitements, de technologies modernes peuvent contribuer à réaliser leur projet de concevoir un enfant.

« Tout ce qu’il fait à Lucy, il me le fait tout de suite »

La bigamie est interdite en Australie mais les jumelles ne pensent pas pour l’instant à réaliser un mariage. Anna et Lucy sont reconnaissantes envers Ben. Effectivement, ce dernier ne les a pas jugées, mais surtout il manifeste les mêmes sentiments envers les sœurs jumelles. « Tout ce qu’il fait à Lucy, il me le fait tout de suite. Nous ne lui avons pas dit de faire ça, il le fait instinctivement », peut-on lire dans le témoignage d’Anna. De plus, Anna et Lucy le voient comme leur âme sœur. Puisque Ben n’éprouve pas de difficulté avec leurs caractères, alors elles se sentent à l’aise dans cette relation extraordinaire. Anna se réjouit en disant« Il n’y a jamais eu de jalousie ».

Leur vie en tant que jumelle

Comme ces deux jumelles partagent la même âme sœur, c’est évident qu’elles ont aussi également le même traitement pour vivre l’un avec l’autre. Anna et Lucy travaille dans une maison de retraite. Pour cela, l’une d’entre elle est rémunérée tandis que l’autre accepte de la soutenir gentiment. Anna affirme : « Nous partagions un salaire, ce qui signifiait que l’une de nous était payée et l’autre faisait du bénévolat pendant sept ans ». Durant 10 ans, Anna et Lucy ne se souviennent pas du moment où elles ont été séparées: le moment où nous avions réalisé la mammoplastie. « C’est la seule fois où je me souviens que nous avons été séparés. Nous voulions le même chirurgien et nous avons eu le même chirurgien, la même chirurgie, mais Lucy devait y aller en premier, et je devais attendre », se rappelle Anna.

Comment les jumeaux gèrent-ils leur lien ?

Lors d’une série de questions avec Allo Docteurs, Claire Lewandoski, psychiatre, affirme que si les jumeaux présentent la même génétique, les jumeaux demeurent des personnes à part entière qui veulent avoir des vies différentes, contrairement à Anna et Lucy. La fraternité se traduit souvent par l’existence d’une relation entre dominant et dominé qui se manifeste par une dispute ou encore des conflits. En effet, chez quelques-uns, des conflits se manifestent lorsque les proches abordent un sujet de comparaison. Lorsque les jumeaux ne s’entendent pas, même leur parent n’arrive pas à les unir. Claire Lewandoski préconise alors de ne pas mettre les jumeaux dans une même chambre ou classe de classe puisqu’ils risquent d’être à l’origine d’une relation conflictuelle.

Partagez dans vos réseaux sociaux!

Send this to a friend